La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Passation de pouvoir (Takeya/Deirdre)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 19:35 (2015)    Sujet du message: Passation de pouvoir (Takeya/Deirdre) Répondre en citant

Citation:
Retour chez les elfes.. encore. Si ca continuait comme ca il finirait par faire une allergie a cette maison! Enfin pour cette fois ci c'était différent, il avait besoin d'un endroit sur et calme pour discuter de choses importantes. La demeure était un peu plus propre que la dernière fois, et un peu plus vivable aussi. Alors c'est tout naturellement qu'il avait proposer le manoir des K'Tarsis pour le rendez vous qu'il avait. Depuis quelque temps les choses allaient mal, très mal, chez les mercenaires d'Argent. Il avait bien essayé d'arranger les choses mais il avait de plus en plus de mal a comprendre le chef. Et c'est sans doute pour cette raison que quand il lui avait confié son désir de partir et de se retirer du camp, il n'avait pas cherché a le retenir. Les mercenaires n'avaient pas desoin d'un chef qui n'était pas sur de lui et qui était incapable de faire face aux responsabilités. Alors Datar l'avait regarder partir sans rien dire aux autres membres du camps, pour ne pas créer de panique générale.

Ce n'est que le lendemain matin qu'il avait annoncé aux guerriers que le chef avait prit la fuite, qu'il ne voulait plus de son poste et qu'ils allaient devoir faire sans! La nouvelle avait un peu ébranlé tout le monde mais bien vite les yeux c'étaient tournés vers Datar. Au début l'elfe avait trouvé ca flatteur mais bien vite la réfléxion avait prit le dessus. Devenir chef des Mercenaires d'Argent oui c'était interessant mais surtout incroyablement dangeureux! Alors Datar prit conscience que la place n'était pas pour lui! D'une part pour être chef il fallait être préoccupé par le sort de ses troupes... hors Datar n'en avait strictement rien a faire. L'égoisme n'est pas une valeur sure pour un dirigeant.. autant laisser la place a quelqu'un que ca amusera. Sans parler des responsabilité a rallonge... Non, il tenait bien trop a sa liberté pour ca.

Alors il commença les recherches et son choix se porta bien vite sur un jeune homme. Il avait vu ses entrainements, suivit ses montées en grade et il en était arrivé a la conclusion qu'il ferait un bon chef. Et voila où il en était: 6000 ans d'existence pour en arriver a nommer un autre chef a sa place tout ca parce qu'un lacheur les avait quitté! Franchement! Il avait donc demandé a ce Takeya de le rejoindre chez lui pour une pssation de pouvoir des les normes... même si ca ne l'enchantait guère de voir encore d'autres squatteurs chez lui et qui plus est de devoir jouer les bons samaritains. Soupirant d'exaspération il finit par s'assoir sur un fauteuil face a la cheminée dans laquelle crépitait un petit feu. Depuis quelques temps le froid commençait a se faire nettement ressentir, bientôt l'hiver reprendrait ses droits et les feuilles tomberont des arbres.

Il n 'y avait plus qu'a attendre bien sagement que son invité arrive. Il avait le plan, il avait le laissé passé, il ne pouvait normalement rien lui arriver de mal en chemin... Normalement.

----------

Citation:
Sifflotant, Le jeune Demnor se rendait au rendez vous que lui avait donné son supérieur. Il n’avait pas vraiment comprit pour qu’elle raison il ‘lavait convoqué et avait lu l’ordre de mission en diagonal. Récemment promu capitaine d’une des deux unités principale des Mercenaire, il avait eu un peu de mal à s’adapter et avait pas mal d’élagué à ses deux lieutenant et ses deux sergents. Il est vrai que dernièrement, c’était un peu le chaos dans la guilde et il avait eu toutes les peines du monde à calmer son unité quand l’annonce de la disparition du commandant avait été rendu publique. Tout à ses pensées, il continua tranquillement sa promenade dans les forêts elfique, sachant qu’il atteindrait bientôt la demeure ancestrale du bras droit de leur guilde. Il n’avait que très peu vu Datar depuis sa nomination et se demandait bien ce que lui voulait l’elfe. Tout à coup, il perçu un bruit, il était suivit, un instant inquiet, il se dis qu’il était paranoïaque, car dans la forêt des elfes, avec un laissé passé officiel, il ne risquait pas grand-chose. D’ailleurs Gwen, sa jolie panthère noire, jouait avec insouciance quelque mettre devant lui à chasser les papillons. si elle avait détecté un danger, elle l’en aurait immédiatement informé.
Takeya c’était toujours demandé de qu’elle race Gwen était réellement, elle ressemblait bien à une panthère noir, mais elle était plus imposante et ses yeux avait quelques chose… de réfléchis dans le regard… une lueur dérangeante, presque humaine… Enfin, trop de mystère, trop de question tournaient dans son esprit, il soupira un grand coup et profita des dernières centaines de mettre à parcourir pour admirer le magnifique paysage forestier qui s’offrait à lui…

"Gwen! Vient près de moi ma grande, on est arrivé!"

La jolie félidé vint se coller aux jambes de son maitre, manquant de le faire tomber.

"Oula, doucement ma chérie, heu... Datar? tu es là? c'est le capitaine Demnor!"
Cria t-il pour s'annoncer, pendant que Gwen lui faisait des câlins.



_________________

Citation:
Qu'est ce qu'on est bien assis devant sa cheminée.. au chaud, bien au chaud alors que dehorsle froid vous prenez les tripes. Tellement bien que Datar commençait a s'endormir a moitié. Ca faisait une éternité qu'il n'avait pas trouvé un moment de libre pour s'endormir calmement devant un bon feu de cheminée. Il n'en avait plus le temps, plus l'envie non plus. La tranquilité lui donnait la migraine et pourtant aujourd'hui il se sentait bien, sans doute parce qu'il était épuisé de se creuser la tête pour trouver des solutions a des problèmes qui apparement n'était pas les siens! Enfin si... puisqu'il était le "chef" temporaire mais il avait rien de mandé a personne! Il y tenait a sa tranquilité et a sa liberté! Etre chef c'était comme avoir un boulet a ses pieds, c'était pas possible! Plus vite il en serait débarassé et plus vite il pourrait reprendre ses bonnes vieilles habitudes.

Et puis soudain.. un frisson. Il rouvrit les yeux, restant avachit sur son fauteuil sans bouger. Il ne le connaissait que trop bien ce frisson là. Il sourit un peu avant de laisser nonchalament sa main se balancer dans le vide. Il sentit commele contact d'une douce fourrure sous ses doigts, mais il avait beau regarder il n'y avait rien. Non il n'y aurait rien avant la tombée de la nuit, c'est seulement quand le soleil était couché qu'Elle se montrait a ses yeux.

"Io... aurais-tu encore de déplaisants projets pour moi?..."

Fit-il d'une voix exceptionnellement plus douce que celle que les gens connaisse. La voix qui Lui était réservé, a Elle, et seulement a Elle. Mais en réponse il n'eut que le silence pesant de cette pièce vide et le crépitement du feu en arrière fond. Seul.. toujours avec cette étrange ombre qui le suit pas a pas. Et puis soudain une voix stridente arriva dans ce petit moment de paix. Datar grimaca et la présence de Io se dissipa rapidement. Il se leva en grognant et se décida a aller ouvrir la porte.

Il se retrouva nez a nez avec Takeya et après avoir regarder la bestiole qu'il avait avec lui, il le fit entrer en grimaçant. A part Io, il n'aimait pas les animaux, il les detèstaient même! Rare pour un elfe mais il n'y pouvait rien, il était comme ca. D'ailleurs il ne savait pas ce que penserait Io que la présence d'un autre félin ici.. mais en même temps, tant que le soleil brillait personne ne la verrait. Et même en pleine nuit il y avait que très peu de chance qu'elle ne se montre aux yeux de tous. Pas de soucis a avoir donc. Il proposa un siège a Takeya, en face de la cheminée et s'assit a côté de lui.

"Je suppose que tu n'as aucunes idées de pourquoi je t'ai demandé de venir n'est-ce pas?"

Dit-il de son habituelle voix morne où on pouvait noter une pointe d'agacement. Voila qu'il faisait dans le social maintenant...


----------

Citation:
Un homme et une panthère noire étaient passés non loin de chez elle. Ne les ayant jamais vus dans les parages, il fallait que Deirdre s’assure des velléités de ces derniers. Ou plutôt de l’homme. Il portait une grande et large épée qu’il portait dans le dos exactement comme elle avec ses wakizashis. Cette épée était une claymore.

Du peu de souvenirs qui lui restaient de sa mère, elle se souvint qu’elle lui avait raconté qu’il restait peu d’hommes et femmes de toute ethnie capables de manier ce genre d’arme ou les sabres comme les siens.
Ses parents l’avait surentrainée dans l’objectif de veiller soit sur la royauté soit sur ces rares personnes.

Intriguée par ce personnage, l’ange-fée entreprit de le suivre en compagnie de sa chouette des neiges Lossë. Au cas où, elle ne voulait pas se montrer, préférant agir dans l’ombre.

L’hybride s’arrêta nette lorsqu’elle vit qu’il rencontrait une autre personne. Sa silhouette lui rappelait quelqu’un.

Elle le détailla un instant.
DATAR ! Mais bien sûr ! Ainsi donc il habitait ici. Se souvenant qu’il n’aimait pas son harfang, elle l’envoya se percher sur un arbre.

Deirdre attendit patiemment appuyée contre un arbre que ces deux hommes sortent.

_________________

Citation:
Takeya Sourit à Datar, tentant du mieux possible de respecter l’étiquette, il n‘aimait pas l‘autorité, mais il avait trouvé dans les mercenaire d’argents un groupe digne de respect et honorable qui méritait qu’il face quelques effort.

« Salut deuxième grand patron, j’espère que Gwen ne te dérange pas, elle m’accompagne partout, sauf quand elle a envie de se balader, mais ça fait un bout de temps qu’elle ne ‘ma pas fait de crise d’indépendance. »

Il monta les marche de la demeure et se dirigea vers l’entré, mais il stoppa sa marche en haut de l’escalier et parla d’une voix haute et claire.


« La personne qui m’a suivit depuis peu, est invité à se révéler sa présence ainsi que ses intentions, il est fort impoli d’épier les gens de cette façon ! de plus si vous êtes intéressante et non hostile, vous pourriez subir les test et rejoindre mon unité, on recrute en ce moment. »

Au même moment, Guenhwyvar leva son museau l’air intrigué, elle avait sentit quelques choses d’inhabituel, elle se tourna vers son maitre et le regarda d’un air interrogateur, feulant doucement, sans agressivité, mais avec inquiétude. Takeya la caressa de manière rassurante, mais elle resta près de son maitre, les sens aux aguets.

« Tranquille ma belle, nous somme en sécurité avec le grand nenelfe. »

Puis, il regarda Datar qui lui proposait une chaise.

« J’arrive, juste le temps de savoir qui est notre invité surprise ! Si elle veut bien sortir de sa cachette. ! Et effectivement, j‘ai lu l’ordre de mission en diagonal, j’ai pas vraiment fait gaffe ! »

Takeya se retourna, croisant les bras sur sa poitrine et attendit patiemment.

« Je te laisse deux minutes pour nous rejoindre, après, je rentre au chaud discuté avec mon collègue. Mais à la moindre action suspecte, sache que nous serons près à agir en conséquence… »



_________________

Citation:
Et dire que ca devait être vite réglé... mais non. Voila que Takeya faisait l'âme charitable et offrant l'hospitalité dans la maison de son hôte! Si c'était pas de l'ironie ca! Datar serra les dents mais ne prit pas la peine de faire une remarque acerbe. Pourquoi? Parce qu'il sentait bien que d'une part ca ne servait a rien et d'autre part il sentait que Io ne serait pas d'accord pour qu'il se montre désagréable. Il se contenta d'expirer longuement et calmement pour garder son calme qui était déjà mis a rude épreuve. Takeya s'occupait de parler a une.. invitée surprise? Ha... ca. La présence furtive qui trainait dehors? Et alors si ca l'amusait de rester dehors qu'est ce que ca pouvait bien faire? Il était clair qu'elle n'était pas agressive sinon elle aurait déjà frappé depuis longtemps, pour le reste Datar ne faisant pas dans le social forcément ce genre de choses ne le concernait pas. Apparement Takeya marchait pas dans le même régiment que lui.

Il poussa un autre soupire quand il partit cherche l'intruse pour l'invitée a entrer. Ba voyons! Qu'il lui propose une chambre pour la nuit tant qu'a faire! Il jeta un oeil froid vers la bestiole qui l'accompagnait et pesta un peu. Les sales bêtes! Elle allait foutre des poils partouts a l'interieur! Il avait passé un temps fou a remettre cette vieille batisse en ordre! Enfin bon, vu que cette demeure n'avait aucuns liens sentimentals il pouvait bien passer outre. Fils de la dernière Grande Prêtresse, Datar était surement le seul elfe a ne pas coller a l'étiquette de son peuple mais qu'importe.

*Nenelfe? ... *

pensa-t-il, piqué a vif par l'appellation de Takeya, en grimacant de plus belle.

*Et c'est ca que j'ai choisit... *

Songea-t-il en se passant une main sur le visage venant se masser l'arête du nez dans un geste lent et habituel, les yeux clos. Mon dieu il faisait vraiment preuve de sang froid. Il finit par tourner les talons vers l'interieur.

"Quand elle se sera décidé.. tu sais où me trouver..."

Fit-il en fermant la porte. Pas question de laisser le froid rentrer a l'interieur! Il chauffait pas les écureuils et les petits oiseaux!


----------

Citation:
L’hybride s’attendait à attendre un peu plus longtemps lorsque sortit l’inconnu. Il l’avait donc senti à proximité. D’un réflexe, avant qu’il ne pose le regard sur elle, Deirdre mis le genou droit à terre et baissa la tête.

Je n’ai aucun acte de malveillance envers vous. Deirdre pour vous servir tous deux ! fit-elle parlant de Datar et de lui.

L’ange-fée attendit que celui-ci lui demande de relever la tête. Son père lui avait appris que malgré sa nature de soldat, elle se devait également de se comporter en femme. Il fallait donc qu’elle arrive à composer avec les deux.

Sans vouloir vous offenser, je préfère rester dehors si cela ne vous gêne pas. Je serais plus amène de vous servir tous les deux, sauf si vous y voyez un inconvénient.

La sang mêlée qu’elle était ne pouvait s’empêcher de penser que même une humble jeune femme comme elle pouvait être dangereuse quand on la croyait trop angélique voir naïve.
De son physique, elle pouvait profiter de passer inaperçue ou presque.

Pour prouver son obéissance, Deirdre toujours tête baissée et genou à terre, se désarma, puis posa ses wakizashis devant son interlocuteur.
Désormais, elle attendrait que lui ou Datar prennent une décision quant à son sort.


_________________

Citation:
Gwen se détendit et se dirigea dans la direction de Datar, se frottant contre ses jambes et lui faisant un gros ronron. Le poids de la panthère et déstabilisèrent un peu le grand elfe, mais elle fit bien attention à ne pas le faire tomber. Puis, elle revint vers Takeya et se lova contre ses jambes. Elle leva la tête quand apparut la jolie petite ange aux ailes transparentes. Pendant se temps Datar qui à première vu n’aimait ni le froid, ni les libertés du capitaine Demnor ferma la porte l’invitant à entrer quand il aurait envie. Le semis démon tourna la tête dans la direction de l’elfe et se retrouva face à une porte fermé.

« M’enfin ? Pffff espèce d’elfe… J’arrive, laisse moi deux minutes s’il te plaît… »

Le temps qu’il se tourne de nouveau, il avait à genoux en face de lui Une étrange jeune fille aux ailes de cristal, qu’il admira avec surprise. Takeya agissant normalement de façon abrupte, cynique et moqueuse avec les inconnues, les testant pour savoir à qui il avait affaire. mais al présentations de Deirdre le déstabilisa tellement que finalement, il ne trouva rien d’ironique à dire et se comporta de façon normal, l'assurance et le comportement humble de la jeune fille l'avait fait quelque peu fondre, ce qui fit plaisir à Guenhwyvar. qui ronronna de contentement.

« Je… mais enfin jeune fille, nous nous connaissons à peine et tu te présente déjà comme si tu étais sous mes ordres. Relève toi, je ne suis pas si autoritaire, même avec mes sous officiers et mes soldats ! »

Gwen se leva et alla donner un coup de tête affectueux à l’ange-fée. Le grand félin ne sentait aucune malveillance dans le cœur de cette petite créature, sachant lire dans les cœurs, elle ne se trompait que rarement. Il lui fit un gros ronron et se coucha près d’elle.

« Nous somme chez les elfes, leurs forêts son sécurisé, de plus, il n’est pas née celui-qui nous surprendra le grands nenelfe et moi, surtout lui d’ailleurs, il en a vu tu sais, il n’est pas aussi jeune qu’il n’y parait. »

Continua t-il, se mettant au niveau du petit ange.

« Relève la tête et regarde moi »

Murmura t-il, se mettant à son niveau et lui relevant le menton avec douceur et précautions, comme si il avait peur de la briser.

« Tranquillise toi, je n’ai pas pour habitude d’être violent, injuste, ou je ne sais quoi avec mes soldats, c’est avec de la confiance et du respect qu’on arrive a faire du bon travail, nous sommes des mercenaires, mais l’armée du roi, nous somme tous égaux ici, même si l’autorité est là quand il le faut. De plus, je te connais à peine et tu ne fais même pas encore partie de mon unité »

Il lui prit la main, avec délicatesse et se releva, l’a redressant face à lui du même mouvement.

« J’aime connaître mes nouvelles recrues et les tester. Si tu désire nous rejoindre, reste près de moi pour le moment et rentrons, il me semble que mon modeste ami n’apprécie que modérément le froid et je le comprends… ne fais pas attention, il est un peu ronchon, c’est l’âge qui veut ça. »


Continua t-il sur un ton taquin.
Il est vrai que Le jeune homme détestait le froid et avait fait un énorme effort pour se déplacer et surtout attendre avant de rentrer dans l’immense demeure.

« Datar !, si tu n’a rien contre le fait qu’une nouvelle potentiel recrues nous rejoigne, j’arrive ! il caille dehors, on se les gèle menu menu si je puis dire. On entre ! »


Takeya pénétra dans le grand manoir, tenant toujours machinalement la main de Deirdre, Gwen suivit, portant les armes de la jeune semis fées avec précautions.

« Désolé du dérangement, mais je suis en plein recrutement pour mon unité en ce moment ! Tu voulais quoi au fait ? »

Finit-il en s’installant dans un grand fauteuil face à son futur bras droit.


_________________

Citation:
Lorsque le félin noir s'approcha de l'hybride pour lui donner un gentil coup de tête, celle-ci approcha sa main droite pour lui faire une rapide petite caresse sur le crâne. Cette dernière n'avait point peur, au contraire, elle fût surprise que la panthère se couche près d'elle.

L'inconnu lui avait relevé le menton pour pouvoir lui parler. Deirdre plongea son regard dans le sien en le maintenant sans crainte. Il avait une de ces prestances, ceux qui savaient être dur, droit, et juste. Il était tout aussi calme que Datar, bien que celui-ci était froid. Si la seule chose que l'ange-fée redoutait qu'un peu, c'était la réaction de Datar si jamais elle entrait à l'intérieur. Mais n'en fit point part.

Je n'ai point peur de vous, Gentilhomme ! Je ne fais que mon devoir... fit-elle de sa voix douce et calme.


Le jeune homme, lui avait pris la main pour l'aider à se relever. Aucun homme jusque-là ne l'avait fait. Deirdre ne s'en fit guère pour autant. Elle le laissa donc faire puisque c'était juste pour l'aider.

La jeune femme voulait cependant reprendre ses armes mais la panthère s'en était déjà chargé.

Lossë ! Reste ! Guette et veille ! Ulule en cas de besoin ! à l'adresse de sa chouette des neiges haut perchée.

La sang mêlée ne pouvait que suivre l'inconnu. Effectivement, à l'intérieur, elle put reconnaître Datar. Ainsi donc, elle ne s'était pas trompée.

Passant devant ce dernier elle salua Datar en mettant sa main droite sur le coeur et hochant la tête :


Bien le bonjour Sire Datar ne parlant plus.


Deirdre préféra restée debout devant eux sans chercher à reprendre ses wakizashis, tout en les écoutant attentivement.


_________________

Citation:
Allons bon le voila rentrer auchaud. Grognant et pesta comme a son habitude sur le fait qu'il était mieux tout seul, qu'il aurait mieux fait de se péter une jambe quand il a intégrer les mercenaires et qu'il aurait mieux fait de rester dans la montagnes des loups, Datar finit par aller se lover dans son canapé, croisant les jambes alors que son regard d'acier se plogeait dans les braises fumantes du feu crépitant. Soupirant légèrement pour reprendre son calme il se demandait bien comment il faisait pour se mettre dans des situations aussi agacantes. C'était peut être une malédiction chez les K'Tarsis de se mettre dans des situations désastreuses... allez savoir. En tout cas, s'il n'avait pas sentit la faible présence de Io dans les environs ca ferait bien longtemps qu'il aurait viré tout le monde a grands coups de pieds dans le cul! Il grimaca de plus belle en entendant les voix sur le perron de sa porte. Mais qu'est ce qu'il pouvait bien se raconter ses deux là? Non, finalement il n'en avait rien a faire, il avait juste envie de Takeya rentre, qu'il pose ses petites fesses sur le fauteuil, qu'il ouvre bien grand ses feuilles de choux qui lui servent d'oreilles et qu'il écoute bien ce que Datar avait a lui dire. Après ca il aurait rempli sa mission et pourrait reprendre le cour normal de sa petite vie.

"Nenefle... Nenelfe... J'ai une gueule a m'appeler Nenelfe moi?!"

Fit-il en grommelant comme un nain dans sa barbe avant qu'il n'entende la voix de Takeya dehors. Il allait rentrer. Et bien qu'il entre, c'était pas la peine de gueuler comme ca bon sang! Il entra, évidement, suivit de la fée hybride et... de sa boule de poils ambulante. Des bestioles chez lui... Io passait encore mais la bête de Takeya ne le mettait pas a l'aise. Non pas qu'il en avait peur, loin de là, mais aussi loin que remonte ses souvenirs il n'a jamais pu supporter les animaux en sa présence.. a par Io evidemment. Il poussa un soupire las en désignant le canapé en face de lui aux deux nouveaux arrivants.

"Asseyez vous..."

Fit-il avant de saluer Deirdre d'un signe de la tête. Il se redressa correctement et commenca a prendre la parole.

"Bon.. maintenant que tu es là et avant qu'il ne te prenne encore des envies de vadrouiller a l'air libre... Tu es bien sur au courant que notre chef a prit le large... Tu es aussi au courant que bien évidemment, étant son bras droit c'est a moi que reviens le rôle de dirigeant des Mercenaires d'Argent."

Fit-il calmement en grimaçant légèrement sur la fin.

"Cependant... hum.. comment dire. Disons que je suis très attaché a ma pseudo liberté et que par dessus tout je détèste les grandes responsabilités... ainsi que le risque de me prendre une dague dans le dos d'ailleurs... C'est donc avec une joie immense que je me débarasse de tout ca et que je te les donne de bon coeur!"

Fit-il en souriant en coin légèrement.

"Le titre, la gloire, la reconnaissance des guerriers..."

Fit-il a voix haute.

"... Les tentatives d'assassinats, les responsabilité et les heures supplémentaires aussi d'ailleurs."

Fit-il a voix plus basse.

"Bien sur, je vais devoir te demander si tu acceptes mais comme tu n'as pas envie de repartir d'ici avec une jambe brisée tu vas accepter... n'est ce pas?"


----------

Citation:
La douceur et gentillesse de la jolie semis ange avait un peu perturber Le capitaine Demnor. Il n’était pas habitué a tant d’abnégation et de dévouement, malgré la fidélité de ses hommes et cela le laissa pensif un instant, pendant qu’il s’installait dans les confortable fauteuils de Datar. Pendant sa réfection Gwen se coucha entre lui et Deirdre et se mit à ronronner, elle qui en général détectait la moindre parcelle de mensonge ou de sentiments néfaste, semblait plus qu’à l’aise avec Deirdre et cela tranquillisait Takeya. Il tourna la tête un instant dans la direction de la jeune fille et tenta de lui faire un sourire rassurant pendant que son grand nenelfe préféré commençait à parler. il aimait bien Datar, malgré tout ses cotés asocial, orgueilleux, narcissique et tant d’autre, il avait un bon fond et le taquiner était un pur bonheur. L’appellation de « nenelfe » avait du l’énerver au plus au point et Takeya se délectait de voir son camarade mercenaire trépigner intérieurement et tenter de garder contenance et classe. Tenant toujours machinalement la main de Deirdre qu’il avait sur le moment un peu oublié, il agita ses oreilles, héritage de sa mère, quand le bras droit des mercenaires d’argent commença à parler. blablabla, chef disparut, bras droit, contrôle actuel des mercenaires, Takeya savait tout ça et hocha négligeâmes la tête.

« Mmm, oui, je sais, d’ailleurs la guilde à prit un bon coup sur la tronche, faudrait penser à relancer el recrutement, nous sommes dans un état catastrophique en ce moment…Je n’aimerais pas être à la place du prochain commandant…… »

Répondit-il, continuant à écouter l’elfe aux cheveux en pleine santé grâce « au champoings l’auréole, parce que vous le valez trop bien » d’une oreille distraite, regardant du coin de l’œil comment se portait le petit angelot qui était resté debout près de lui. il lui fit d’ailleurs un signe pour qu’elle s’assoit à ses coté et continua à répondre à Datar sur un ton badin et ironique.

« Mmm ouai, je sais t’aime pas les responsabilités… cool, trop bien… tu me fais un cadeau ? Génial…hein ?... quoi ? Heu… »

Takeya bloqua quelques secondes et retourna lentement la tête vers Datar. »

« Pardon ? tu peux répéter, j’ai du mal comprendre… Tu plaisante, tu te fou de moi en faite ? Tu t’es dis, tiens, on va se payer la fiole du capitaine Demnor, bien rigoler et… »

Le sourire fier et arrogant qu’arborait habituellement le jeune semis démon s’effaça peu à peu, laissant place à un visage décomposé à la limite de la dépression, quand il eu finit d’écouter son nouveau bras droit.

« Ah non… Tu plaisante pas en fait… Non mais tu as vu dans la merde ou on est ? Il nous manque plus de la moitié de nos effectif, le moral des troupes est au plus bas, j’ai déjà du mal à gérer mon unité et en plus il faut que je relance toute la guilde en devenant le nouveau commandant, organiser le recrutement, le réapprovisionnement, le réarmement, la remise à neuf de l’équipement et du camps qui est dans un état pitoyable, sans compter les finance qui on fait fuir le dernier trésorier du l’organisation et tu m’annonce ça comme un merveilleux cadeau ?!! »

L’abattement du nouveau commandant fit place à un coup de colère bien sentit. Il se leva brusquement du fauteuil, ses yeux rougeoyant, l’atmosphère commença soudain à devenir plus chaude, voir brulante et une fine aura de flammes entoura faiblement Takeya.

« Non mais tu vas pas t’en tirer comme ça mon petit père, j’accepte et je vais faire de cette guilde la plus puissante de tous le pays, si ce n‘ai du monde ! Nous allons relancer le recrutement et la remise à niveau des troupes et tu vas m’y aider, je te le garanti et si tu as envie de déléguer, et bien tu as tout intérêt à m’aider à trouver des recrue valable !non mais je rêve… »

Commençant à tourner dans le salon, il se calma petit à petit et se bloqua devant Deirdre.

« Toi ! Tu à l’air de vouloir m’aider ! On oublis les tests et autres peccadilles, considère toi si tu le désire comme nouvelle recrue et Main d’argent directement sous mes ordre comme garde du corps et conseillère et au vu des derniers événements concernant al guilde, si tu accepte, tu as intérêts à assurer. Des que je l’aurai écrite, tu hériteras d’une liste de choses urgentes à effectuer par un des membres du commandement dont tu fais maintenant officiellement parti ! tu as deux minutes pour réfléchir pendant que je m’occupe du cas « belle apollon charismatique, détaché et vicieux qui me sert maintenant de bras droit ! »

Se tournant alors vers Le grand elfe, il le foudroya du regard.

« Bien, mon nouveau Bras droit intelligent et rusé a-t-il des proposition à faire pour al suite ? Sinon, il va m’aider à établir une liste des choses les plus urgentes à faire pour éviter que notre guilde finisse de couler, on à du boulot ! »


_________________

Citation:
La panthère s'allongea de tout son long entre son maître et l'hybride. Cette dernière ne se trouverait pas dans un instant aussi sérieux, elle aurait déjà caressé le félin et offert un met de choix. Les fées prenaient soins de la Nature, elle faisait de même, en général.

Datar avait répondu à son salut. Deirdre le regardait, le voyant dans son habitat, le bras droit était quelque peu, plus à l'aise. Cette fierté, l'ange-fée oubliait totalement cela. De plus la jeune femme n'était pas une ange à part entière. Elle ne lui en tenait pas rigueur.

Attentive à la conversation, elle sourit quant à l'humour particulier de l'elfe.
Cependant, la sang-mêlée reprit vite son sérieux lorsqu'elle vit le Commandant se lever et s'enflammer. Autant dans ses paroles, son comportement. Ses yeux, faillirent la captiver. La discrète comprit donc que lui aussi était un hybride. Semi-démon apparemment. Qu'importe, chacun a des défauts sans oublier les qualités.

Elle croisa le regard du félin qui ne bougea pas pour autant. Donc se devait être un fait habituel pensa la jeune femme.

Heureusement que Deirdre était restée debout. Pas pour prendre la fuite mais pour guetter le moindre signe d'intervention.

Contre toute attente, le jeune homme venait de lui proposer un poste où elle devait donner sa réponse en un strict minimum de temps. Elle qui pensait juste le défendre dans l'ombre...

Aussi miss Féerya regarda tour à tour le Bras Droit, et le Commandant, se remettant à genou, tête baissée comme à l'extérieur :

Je suis votre dévouée. J'accepte. fit-elle d'une voix claire, douce, non hésitante et ferme.

Intérieurement la jeune femme se promit de faire tout en ses capacités pour ne pas les décevoir, puis releva doucement la tête pour les regarder de nouveau.


_________________

Citation:
Allons bon, voila qu'il pétait son cablele nouveau Commandant... Datar arqua un sourcil en le voyant se relever d'un seul coup avant de l'entendre balancer sa longue tirade sur le fait que les Mercenaires étaient au plus mal et surtout moins nombreux. Ho... c'était donc pour ca qu'il y avait du rab a la cantine! Le mystère des tentes vides et de la profusion de nourriture aux heures de repas étant éclairé, Datar se pencha un peu plus sur le cas "Commandant hystérique". Finalement il ne put se retenir de pousser un soupire agacer, se pincant l'arrête du nez en fermant les yeux. Pourquoi ca tombait toujours sur lui? Pourquoi il fallait TOUJOURS qu'il se tapent les surexcités du bulbe! La passation de pouvoir qui devait se passer gaiement devenait une véritable comédie dramatique.

Et dire que l'elfe c'était attendu a tout autre chose... Il imaginait déjà Takeya pleurer de joie, s'agenouiller devant lui en le remerciant pendant des heures. Il voyait déjà les cadeaux a profusions, les massages et les vacances tout frais payés au bord de l'eau. Il avait peut être un peu rêver.. mais bizarement il préfèrait de loin ce qu'il avait imaginer. Voir Takeya courir partout comme un hypocampe magique aux pays des merveilles ne l'enchantait vraiment pas... mais alors pas du tout. Et ce qui lui plu encore moins c'est le fait de le voir engager une nouvelle recrue sans même lui faire passer les tests. Les voila donc en possession d'une jeune fillea l'allure frêle et gracile et qui serait en première ligne lors des conflits... Datar imaginait déjà la tête de Takeya quand sa nouvelle Main d'Argent se retrouverait couverte de blessure et de sang en le protegeant. Il aurait surement un air nettement moins joyeux.

Il poussa un nouveau soupire quand Takeya se retourna vers lui. Et voila ca allait être a son tour. Il l'écouta bavasser sur le boulot qu'il allait avoir pour remettre la guilde sur pattes et bien evidement Datar allait devoir s'y mettre lui aussi. Les vacances et les massages ce n'était pas pour tout de suite apparement... Bon, pas grave il se ferait violence. Réfléchir? Encore? Il garda le silence un long moment après que Takeya ai finit de parler. Des propositions pour la suite? Hoooo que oui il en avait mais ca incluait de boter le cul a tout le monde et a les foutre dehors... et quelque chose lui disait au fond de lui que c'était plutot mal partit pour améliorer les choses.

"... Je propose qu'on mange et on verra ca a tête reposée."

Fit-il d'un calme agacant en se levant de son fauteuil pour aller prévenir les quelques domestiques qu'il avait prit pour la journée que lui et ses invités (enfin squatteurs serait plus juste) allaient passer a table! Il revint au salon avec trois verre et une bouteille d'alcool, le temps de patienter avant que le repas ne soit prêt. Il déposa les verres sur la table basse en chêne massif et les rempli allégrement avant de reposer la bouteille, se réinstalant dans son fauteuil, verre a la main.

"En ce qui concerne les caisses j'en fait mon affaire... il faut bien que l'argent serve a quelque chose..."

Fit-il en prenant une gorgé de la mixture ambré aux reflets rouges sang.

"Je me charge de faire les missions les plus périlleuses pour le moments, jusqu'a ce qu'on trouve des gens capables de les faire. Mieux on les fera et plus la renommée des Mercenaires sera grande. Bientot nous n'aurons plus besoin d'aller chercher les recrues... elles viendront a nous toutes seules. Pour le camp ca se fera petit a petit, mais on peut déjà demander aux membres qu'il nous reste de remettre le campement en état, ca les fera penser a autre chose et ca resserera les liens entre eux."

Fit-il en réfléchissant encore. Certes dans la plupart des cas il était fainéant, sarcastique et un peu je m'en foutiste... mais il savait aussi faire face a son rôle quand il n'avait pas le choix.

"Pour ce qui est du réarmement... je crois que nous n'allons pas avoir le choix... Il va falloir faire appelle a une force bien supérieure qui nous a souvent aidé par le passé en échange d'un petit service je pense."

Il regarda longuement son verre où le sang de Sangorn tournoyait légèrement.

"Inféria... "

Finit-il par dire en regardant Takeya.


----------

Citation:
Pendant que son maitre faisait son habituel cinéma, Gwen se rapprocha de la jeune fille, puis se mit sur le dos dans une attitude confiante et câline. Le grand félin était habitué au frasque de son jeune maitre et n’intervenait que si celui-ci commençait vraiment à exagérer. là il était encore calme comparé à certain péage de plomb qu’il avait eu récemment. Elle reporta son attention sur Deirdre et demanda des câlins a grand renfort de ronron bien sonnant.
Takeya se retourna brièvement vers la semis ange et lui sourit avec douceur et l’invita à se relever pour se rapprocher de lui, avant de se tourner de nouveau vers Datar.

Takeya était d’un naturel impulsif, lié aux flammes, son émotionnel était quelque fois un peu chaotique et le fait de se voir annoncer de but en blanc un avancement au poste de commandant, alors qu’il venait à peine d’être promu capitaine avait été un choc violent pour ses petit nerfs fragiles. la violence de l’étonnement commençait à se dissiper et le jeune semis démon commençait doucement à se faire à l’idée qu’il avait maintenant sous son contrôle toute la guilde ainsi que les responsabilité qui allait avec. En parlant de responsabilité, il allait devoir trouver un diplomate parmi ses officié, car, il savait très bien qu’il était capable dans un accès de rage stupide d’incendier tout une cour royal alors qu’il était venu pour signer un contrat… son bras droit avait justement l’air d’un calme olympien, malgré le cinéma que son nouveau chef lui faisait, cela avérerai sans aucuns doutes pratique pour le suite. le jeune guerrier appréciait tout particulièrement la moue froissé et le petit tique d’énervement que prenait Datar quand celui-ci était agacé, mais sont sourire s'élargie et il finit de se détendre quand son camarade mercenaire prononça le mot merveilleux et bénis « manger ». Il s’approcha de son bras droit et lui balança une grande claque amicale dans le dos, puis lui serra l’épaule fraternellement.

« Ha ! Manger !, toi tu dis des mots sympathique et important qui me parle ! »

Puis il s’adressa à Deirdre.

« Rappelle moi ton nom jeune fille et vient trinquer avec nous, la suite promet d’être fameuse ! »

La majorité des mercenaires et surtout ceux de son unité le savaient, Le capitaine, enfin le commandant Demnor maintenant, était un goinfre avéré qui était capable d’engloutir des quantités astronomiques de nourriture. Parler de repas avec Takeya, c’était assurément devenir son ami et vous attirer toute sa sympathie. Attendant le repas de pieds ferme, celui-ci sourit de contentement quand son frère d’arme apporta une bouteille d’alcool ambré, ainsi que trois verres. Il examina suspicieusement le mystérieux breuvage à la manière d’un spécialiste du vin, étudiant sa couleur et son odeur, acquiesçant aux paroles de l’elfe, puis trinqua avec ses compagnons et bu cul sec

« A la santé des mercenaires d’argents ! De notre avenir et de la nouvelle recrue ! »

Commençant à sentir la chaleur bien connue que lui procurai les breuvages alcoolisé en général, les yeux de Takeya brillèrent d’une étrange lueur.

« Inferia ? Je ne suis pas là depuis bien longtemps camarade, qui est cette personne ? »


_________________

Citation:
La panthère vint se mettre sur le dos devant l’hybride. Là elle ne put s’empêcher de gratifier le félin d’une bonne caresse ventrale, heureuse que l'animal ne l'ai point attaquée. Elle aimait vraiment la Nature.

Je sais bien que tu es carnivore chère amie fit-elle en fouillant dans sa petite besace.
Tiens un petit mélange de plantes des rivières qui je pense te plaira. Lui faisant une grattouille sur le crane.

Manger ? Cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas mangé. Pas depuis sa douloureuse expérience, même si elle était devenue nostalgique depuis, elle restait tout de même une hybride toujours aussi efficace et loyale. Alors elle baissa la tête, de sorte qu’ils croient qu’elle acceptait.
Quoiqu’après tout, cela ne pouvait que lui faire du bien. La sang mêlée sourit à nouveau, reprenant un tant soit peu de dignité.

Se relevant sans appuis, Deirdre regarda le semi démon dans les yeux pour lui répondre, et vit que les flammes avaient disparues :

Deirdre Féerya, Commandant. Sauf votre respect, le terme de jeune fille n’est pas vraiment le bon ! Osa-t-elle


La nouvelle, sans se poser de question, les suivirent jusqu’à la tablée. Cette dernière regarda son verre avec sa curiosité de fée, le sentit, puis n’ayant jamais bu, imita leur responsable.
Le liquide lui produisit un effet bizarre. Comme une chaleur lui montant à la tête. Comment les différents êtres pouvaient aimer cela ! Dei n’avait jamais compris.

Elle ne perdit pas pour autant l’enseignement de sa mère. Aussi elle leur adressa la parole :

Je sais bien que je ne suis point chez moi, cependant, si Datar possède du thé en sa maisonnée, souhaitez-vous que je vous en fasse ?

Deirdre les regarda, attendait leur réponse tout en pensant à ses entrainements, et à tenter de corriger ses faiblesses. Oui sa décision était prise.
Main d’Argent, voilà bien qui promettait de sacrés évènements.


---------

Citation:
Le sang de Sangorn descendit lentement dans sa gorge après avoir déposé un gout persistant sur sa langue, mélange d'eau de vie et de liqueur forte, un gout qui restait longtemps encore en bouche alors que le liquide était maintenant en train de lui bruler les entrailles et de lui retourner l'estomac. Un vrai régal, Datar adorait ca. Aussi longtemps qu'il s'en souvienne, rien ne valait le plaisir de se retrouver avec un verre de liqueur de Sangorn a la main, devant un bon feu de cheminée en lisant un agréable livre. Quel dommage qu'il n'est plus le temps de faire cela, maintenant il devait courir la campagne a la recherche de nouveaux contrats a remplir. Il poussa un soupire de nostalgie avant de relever la tête de son verre pour regarder ses deux invités. Juste a temps pour voir Takeya lui balancer un coup dans le dos... qu'il se garda bien de rétorquer et se contenta donc de grimacer d'agacement. Bon dieu mais qu'est ce qu'il lui avait collé un commandant pareil! ... Ha ba c'était lui. Bravo, bon choix.

Alors que Takeya trinqua a la santé des Mercenaires d'Argent, Datar reprit une grosse gorgée du nectar. La jeune fille ne semblait pas vraiment emballé par la liqueur quand a Takeya... houla Takeya. Il avait un drôle de regard tout a coup et Datar ne se serait pas inquiété outre mesure si ce regard n'était pas tourné vers lui. Mais qu'est ce qu'il avait ce mec? Il ne supportait pas l'alcool ou quoi? Bon d'accord, il était un peu corsé.. mais quand même, que diable c'était un homme non? Que la jeune fille n'apprécie pas, passe encore, mais il ne s'attendait pas du tout a ce que ce soit le commandant qui chipote.

Il serra donc les dents un moment avant de garder son verre dans ses maisn tout en gardant un oeil sur Takeya au cas où.. avec un regard pareil il fallait mieux se méfier.

"Inféria... la Gardienne d'Etheria! Bon sang Takeya fais un effort!"

Fit-il en se pincant encore une fois l'arrête du nez pour la énième fois. Il soupira longuement en reprenant son calme.

"La Dragonne Inferia a depuis très longtemps fais appel a nos services pour diverses raisons. Masi ce qu'il faut noter c'est surtout qu'elle nous a toujours très grandement récompensé. La dernière fois que je lui ai rendu service j'ai reçu l'armure Ignaïs, faites en écaille de dragon et résistante au feu. Une petite merveille... et ce n'est qu'une pièce infime de ce qu'elle garde comme trésor, sans compter les montagnes de pièces d'Or qu'elle cache! Si on arrive a remplir une mission assez conséquente on peut espérer en tirer un bon prix.. voir même un armement complet qui sait."

Fit-il d'un ton calme et soutenu en regardant alternativement Deirdre et Takeya. Quand il eut finit il fut un peu surpris par la question de Deirdre mais après tout si ca l'amusait de faire le boulot des cuisiniers...

"Du thé? ... Je dois en avoir qui traine quelque part en cuisine. Au fond du couloir a droite, tu n'as qu'a dire que tu viens de ma part, les domestiques t'aideront."

Fit-il en lui désignant le couloir d'un signe de la tête.

----------

Citation:
Gwen regarda Deirdre avec de grand yeux rond, puis le « mélange de plantes de la rivière » Elle le sentit et ne détectant aucun poison le mangea, plus par politesse qu’autre chose, puis ronronna de plus belle quand la semis ange lui gratouilla la tête.

« Et bien, ravi gente Demoiselle, je me nomme Demnor, Takeya Demnor. Je me doute que de part nos origine, notre vieillesse sera grandement ralentit, mais peu importe ton âge, pour moi, tu seras toujours une "jolie demoiselle" continua t’il, lui faisant un clin d’œil. »

Il ignorait qu’elle âge pouvait avoir la jeune fille, mais à vrai dire, il n’en avait cure, elle était jolie, altruiste et ça lui suffisait. Il se rassit dans le fauteuil le plus proche et Gwen vint le voir, car elle avait détecté que son maitre avait bu, chose qu’il devait en général éviter. elle gronda doucement, le regardant dans les yeux.

« Ça va ma grande, t'inquiet héhé, je ferais pas l’andouille, enfin pas trop. »

Finit il en lui faisant aussi un clin d’œil. Puis, il se tourna vers Deirdre.

« tu n’es pas obligé de faire le service ma grande, comme dit mon nenelfe de bras droit, il y a des domestique. Si je t’ai engagé, c’est aussi pour ton intellect productif. Enfin fait comme tu le désire « jeune fille » »

Puis, il se leva de nouveau et se dirigea vers Datar, qu’il entoura d’un de ses bras. un sourire mauvais apparut sur son visage et la lueur rouge qui avait disparue de ses yeux reparut à nouveau.


« Tu sais mon grand, j’ai vu ton regard hein, je supporte très bien l’alcool, j’adore ça même. Mais celui-ci réveille en moi une personnalité qui normalement ne ressort qu’à certain moments bien précis. je ne veut pas baisser dans l’estime de Deirdre et je vais me contenir au vue de mes nouvelles responsabilité, mais sache qu’en général, quand je suis bourré, ça devient très fun »


Il lui pinça les fesses et retourna s’asseoir, pendant que Guenhwyvar le foudroyait du regard. remarquant les yeux lourd de reproche, Takeya sourit et lui fit un petit signe pour qu’elle vienne se faire câliner, chose qu’elle fit immédiatement.

« T’inquiet Gwen, j’ai promis de me ranger… un peu… je le ferai pour la guilde, mais putain nos ennemie, ils vont déguster et prendre pour toutes les fois ou je me retiens, c’est moi qui te le dis ! »

se tourna vers son bras droit qui devait être outré, il continua.

« Mouarf, moi aussi je résiste au feu ! Oups, oublis ce que j‘ai dis. Nickel vieux ! et on à un moyen de traiter prochainement avec elle ?"

Takeya faisant bonne figure, mais intérieurement, il luttait pour refouler sa personnalité chaotique. Il sourit et s’étira dans son fauteuil.

« Alors, il arrive ce repas ?! J’ai les crocs moi ! »

Dit-il, révélant en effet une dentition plus qu’impressionnante pour un humain et de petite canines un peu plus allongé de quelques millimètres. La lueur rouge dans ses yeux faiblit un peu, puis s’intensifia…


_________________

Citation:
La jeune femme savait enfin le nom du jeune homme pour lequel elle avait maintenant certaines responsabilités.
Cette dernière se leva donc pour se rendre à la cuisine. Il est vrai que si elle s'absentait trop longtemps elle ne pourrait alors se rendre utile. Deirdre n'avait pas pour habitude d'être servie. Cela lui faisait drôle que l'on doive lui amener son repas.

Lorsque l'hybride y pénétra elle vit les domestiques s'affairer à l'élaboration du repas :
Ne vous déranger pas, je viens de la part de votre Maître Datar. fit-elle en cherchant sur les étagères s'ils avaient du thé.

Quand elle le trouva, elle leur demanda s'ils pouvaient en avoir un peu après le repas quelque peu gênée. Mais il fallait que la sang mêlée aille vite rejoindre les deux hommes.

Tranquillement, elle revint s'assoir où le Commandant réclamait à manger. L'ange-fée regarda tour à tour Datar et Takeya, puis comprit, à la vue de leur visage qu'il s'était produit quelque chose. Cette dernière pensait pourtant ne pas s'être attardée dans les cuisines.

Le regard de Sieur Denmor... le même quand il s'était levé pour faire les cent pas dans le salon. La nouvelle recrue le regardait attentivement, guettant le moindre signe de perte de contrôle. Il découvrit ses dents, soit, car Dei ne connaissait pas les différentes dentitions raciales. Le regard de leur Commandant s'était affaiblit puis reprit une lueur plus... prononcée.

La jeune ailée choisit cet instant pour intervenir :


Comandant Demnor, je reviens des cuisines... Les domestiques de Datar ont fini de tout préparer et ils se préparaient à tout amener... fit-elle de sa voix douce et calme habituelle quand elle ne devait pas se faire entendre et respecter.

_________________

Citation:
Du thé... quelle idée. Enfin il devait en avoir quelque part dans les cuisines après tout c'était la demeure de l'ancienne Grande Prêtresse... il devait bien y avoir tout un tas de trucs ici dont Datar n'en avait strictement rien a faire. Et puis, il se souvenait vaguement que sa mère appréciait les infusions en tout genre.. dont le thé blanc qui pousse a la bordure de la forêt et qu'elle affectionnait tout particulièrement. Elle allait même le cueillir elle même, et quand elle revenait elle embaumait la pièce d'une légère odeur de jasmin. Datar s'en souvenait... ca faisait partir de ses souvenirs qu'il haïssait tout particulièrement et qui lui donnait envie de vomir. Deirdre se leva et se dirigea vers les cuisines, laissant Datar un peu perdu dans ses souvenirs hideux de bonheur dégueulasse, en compagnie de Takeya. D'ailleurs Datar relevé les yeux juste a temps pour voir le commandant au regard lubrique se diriger dangeureusement vers lui. L'elfe se redressa un peu, on sait jamais ce qui pouvait passer par la tête du jeune homme après tout, et a voir le regard qu'il lui lancait... ca ne présageait rien de bon.

Et il avait raison. Voila que le commandant commençait a devenir bizarre. Déjà que Datar n'aimait pas les contacts physiques sans qu'il ne les ai autorisés mais si en plus ca venait d'un homme! Oui parce que Takeya venait de passer son bras autour de lui, faisant grimacer l'elfe dont le regard s'assombrit en une fraction de secondes. Qu'il soit le chef ne lui autorisait pas ce genre de chose, surtout vis a vis de lui! Outre le fait qu'il était son ainé, ba oui Datar avait un peu plus de 6000 ans, il était aussi celui qui lui avait donné la chance d'être ce qu'il était aujourd'hui! Il s'attendait a un peu de reconnaissance! Alors quand Takeya lui pinca les fesses, Datar vit rouge. L'amulette d'Alusia autour de son cou dégagea une intense couleur bleue. Comment ca "très fun"? Et puis c'était quoi ce geste?!

Takeya finit par se reculer et a revenir vers sa bestiole. Datar pendant ce temps fit apparaitre une grosse flaque d'eau au dessus de Takeya, histoire de lui raffraichir un peu les idées. Et alors qu'il s'apprêtait a tout lui déverser sur la tête, Io fit son apparition. Une Lueur a l'allure d'une louve bleue, a la fourrure parsemé d'étoiles scintillantes. Juste une fraction de seconde, juste le temps que Datar comprenne. Il fit disparaitre l'eau au dessus de Takeya qui s'évapora en une épaisse fumée jusqu'a ce qu'il ne reste rien. Il poussa un soupire long et las en se pincant l'arrête du nez. Il était déjà fatigué mais allez savoir pourquoi, en présence de Takeya il fatiguait beaucoup plus vite et sa patience était mise a rude épreuve. Et pourtant, il garda son calme, inspirant calmement et sereinement, l'elfe multimillénaire parvins a conserver son calme. Jusqu'a l'arruvée de Deirdre! La jeune fille leur annonca que le repas allait être servit! Enfin une bonne nouvelle!

Datar se leva donc de son fauteuil, remettant en arrière une longue mèche de cheveux noirs et reposa son verre sur la table basse. Un verre vide bien evidemment! Au prix où on trouvait le sang de Sangorn il valait mieux ne pas le gacher.

"Dans ce cas passons a la grande salle."

Fit-il en les invitant a le suivre, se dirigeant dans le couloir et ouvrant la première porte a double battant coulissant qui ouvrait sur la grande salle. Une pièce de splus harmonieuses et des plus spacieuses aussi. Une trentaine de personnes pouvaient aisément s'y tenir sans se géner les unes les autres. Au milieu de la grande pièce se tenait une gigantesque table en chêne massif, finement gravée sur le plateau par d'harmonieuse courbes de manufacture elfique. Aux fenêtres étaient pendus de grands rideaux blanc et doré qui laissait entrer en ce lieu la fine lumière faiblissante d'un milieu de journée. Au plafond un lustre en cristal qui munie d'une centaines de chandelles au moins. La table était mise pour trois convives, Datar étant habitué a la beauté de la salle et n'y faisant donc plus vraiment attention, il fut le premier assis a table.

"Asseyez vous."

Fit-il en montrant les deux sièges libres en face de lui.

"On va pouvoir parler plus sérieusement."

Fit-il en se servant une coupe de nectar de Narcisse, finement sucré comme il l'appréciait alors que les domestiques apportait les entrées, les plats et les desserts qui ornaient maintenant allègrement la table de toute part.

"Inferia offre de bonnes récompenses... mais pas pour n'importe quoi malheureusement. La plupart de ses offres sont des missions périlleusses que peu des notres peuvent mener a bien. J'ai faillit perdre la vie pour cette armure...mais je dois avouer que je ne suis pas déçu."

Fit-il en se servant un peu de terrines.

"Le problème c'est que si on veut un équipement total ou une somme d'argent suffisament grande pour pouvoir acheter suffisament d'armes, c'est qu'il va falloir se mouiller un peu... beaucoup. On ne peut pas écarter la possibilité de perdre quelques uns de nos hommes...."

Fit-il en grimaçant un peu.

"Enfin il faudra voir cela avec elle... l'autre soucis c'est qu'elle habite dans les confins du désert de Negaroth... peu de personnes y arrive en vie et faire le chemin dans le sens inverse est encore plus risqué. Je meporte bien sur volontaire pour y aller, elle me reconnaitre ca sera toujours mieux que d'envoyer un inconnu... mais ce serait aussi le bon moment de lui présenter le nouveau chef de Mercenaires d'Argents."

Tournant son regard vers Takeya qui s'empiffrait a tout va.

"N'est ce pas Takeya?"


----------

Citation:
Manger, l’un des grands plaisirs de Takeya. Son métabolisme semis infernal lui permettait d’engloutir une masse de nourriture incalculable, sans grossir d’un gramme. Et il en profitait le salaud. Plus il était heureux et plus il mangeait et ce soir, au grand damne de son hôte, Takeya était très très content. Un nouveau post, une jolie garde du corps, un bras droit plus qu’amusant à taquiner et une nourriture délicieuse il se leva et se dirigea vers al table, passant près de Deirdre, il eu envie de lui mettre une main au fesses, mais il ne le fit aucunement. Il ne savait pourquoi, mais il avait un certain respect pour la jolie hybride, pas moins que Datar, mais différent. il avait peur de la briser en la touchant, de plus son altruisme, sa douceur et son dévouement l’avait beaucoup touché et il voulait absolument éviter de lui faire de la peine et cela, de quelque manière que se soit.
Il regarda son bras droit faire une tête de trois pied de long en réponse à son manège taquin et rit de bon cœur avant de se lever.

« Très bien, passons à table »

Répondit-il se frottant les mains.

Ils passèrent dans la salle à manger et Takeya fut frappé par la beauté de la pièce et les ornements elfique. Le manoir familial qu’il avait racheté était encore vierge de toute décoration et semblait bien austère en comparaison de la demeure de son bras droit.

« Magnifique salle à manger camarade !, je viens d’emménager et mon manoir semble bien sombre en comparaison du tiens. Tiens, à propos, faudra fêter mon emménagement, vous viendrez festoyer avec moi quand j’aurai tout finit d’installer d’ici quelques mois. »


Takeya vit le nombre de victuaille et ses yeux s’agrandir, et se mirent à briller de plaisir. Il s’installa aussitôt, attendit quelques seconde Deirdre et Son honorable collègue et commença à bâfrer, empilent les assiettes à une vitesse ahurissante. Les plats s’empilait les un au dessus des autres, Le nouveau commandant des mercenaires n’avait pas mangé en début de journée et se rattrapait donc en fin. tout en mangeant, il répondit à Datar.

« Y a pas de soucis… »

scronch scronch, miamm slurp

« J’adore les dragonnes. »

Continua t’il vidant cul sec une bouteille de vin et mordant à pleine dent dans ce qui semblait être une énorme cuisse de sanglier.

Scronche miam miam…

« Et la chaleur, je m’en fou, j’aime ça, c’est le froid que je ne supporte pas…"

Burp, miam miam, slurp slurp

« Et les missions périlleuse, j’ai l’habitude, Quand j’étais encore lieutenant, moi et mes gars, ont nous envoyait toujours dans les endroits les plus pourri, j‘ai jamais compris pourquoi… mais c’était marrant, y avait juste à tout cramer et on avait la paix en général. j’ai demandé des missions plus diplomatique, mais on ne m’en a affecté aucune, ‘jai jamais compris pourquoi. »

Finit-il en s’essuyant classieusement à l’aide d’une serviette de table, son museau plein de sauce…

« Plus qu’a choper une ou deux recrue en ville pour nous accompagner et c’est partie, je vais organiser une séance de recrutement sur la place de la ville, tu t’occupera des autorisations, je sais que tu adore te rendre utile ! »

Lui lança t-il avec un sourire adorablement innocent et des grand yeux brillant, pour une fois pas d’une lueur malsaine, mais plutôt malicieuse.


_________________

Citation:
Deirdre comprenait mieux Datar désormais lorsqu’elle vit la salle où ils allaient diner. Une splendeur ! L’hybride avait déjà entendu parler de la dextérité et le goût du raffinement des elfes. Fallait le reconnaître ! Datar avait raison de se comporter ainsi. Elle leva la tête pour voir le plafonnier. Finement travaillé, ciselé.
Le Bras Droit avait un beau salon, mais là, rien n’égalait en splendeur. La sang mêlée se demandait même si toutes les pièces de la demeure étaient ainsi.

Datar, vous avez là une demeure une demeure fort élégante.

Elle n’avait pas spécialement faim mais fit tout de même honneur aux différents mets délicats. L’ange-fée appréciait vraiment en prenant tout son temps. A regarder son commandant, la jeune femme était partagée entre rire et être dégoûtée de son comportement. Tous les hommes étaient ainsi ?
Elle fit une moue un peu dégoûtée. Mais bon, chacun ses défauts, Takeya devait être un sacré meneur d’hommes. Elle commença à l’imaginer auprès des femmes, elle en eût un rire léger.
A l’imaginer en bon diplomate, avec son léger emportement de tout à l’heure, sûrement pas !
Pas de doute, autant elle aurait du pain sur la planche avec lui, mais elle prendrait également plaisir à travailler pour eux !

Quant à Datar, cet être froid et distant, devait lui être un diplomate dans toute sa splendeur. Oui il méritait vraiment à être son Bras Droit. Deux caractères diamétralement opposés, mais une sacrée paire ! Les autres n’ont qu’à bien se tenir…

Les dernières paroles du semi démon la sortirent de ses réflexions.

Moi ? M’occuper des autorisations… ça promet… D’accord. Organisez la séance de recrutement, et je me charge des autorisations. Laissez donc Datar à des occupations, du moins… plus importantes. Fit-elle en plongeant ses yeux bleus-améthystes dans celui-ci.

L’hybride se voyait tranquillement rentrer chez elle après le thé, les laissant vaquer à leurs petites occupations.
Elle aimait être serviable, ce qui ne l’empêchait pas d’être indépendante pour autant. Ses habitudes allaient grandement changer. Cela ne lui faisait pas peur.


_________________

Citation:
Datar s'installa calmement a table et commença donc a manger dans toute les rêgles de l'art, avec fourchette et couteau, machant soignesement sa nourriture en gardant la bouche fermée. A côté de ca il y avait bien sur Takeya qui mangeait autant qu'il le pouvait, mélangeant sans problèmes les fruits avec la viandes... ce qui coupa passablement l'appétit a l'elfe qui reposa bien vite ses couverts. Soupirant lentement il se servit une autre verre de nectar de narcisse avant de le boire d'une traite. Le noiveau commandant semblait plutôt assez confiant d'aller rencontrer la Dragonne... une bonne chose. Datar se souvenait très bien de sa première rencontre avec la dragonne... il avait faillit y perdre la vie et avait du user de tout son pourparler pour ne pas finir dans l'estomac du monstre. Finallement il avait sauver sa vie en promettant a la bête de lui ramener un artefact qu'elle affectionnait tout particulièrement mais qui se trouvait bien loin de son désert. Il le lui avait ramener et en échange il avait reçu suffisament d'or pour s'acheter sa propre maison, sur les terres des loups.

Mais ce qu'il redoutait arriva. Takeya, tout comme Deirdre, le félicitèrent pour cette magnifique demeure qu'ils pensaient tout deux être a Datar. Grossière erreur. D'ailleurs l'elfe ne tarda pas a grincer des dents en reposant son verre sur la table. Il n'aimait pas qu'on puisse penser que cette maison soit a lui... Certes par héritage cet endroit était a lui, il en était a présent le seul propriétaire mais il s'acharnait a dire que ce n'était pas la sienne... qu'il n'occupait les lieux que par praticité et non pas par plaisir. D'ailleurs ca ne tiendrait qu'a lui, il la ferait bruler...

"Ce n'est pas.. ma demeure."

Fit-il calmement pour contenir la colère qui montait en lui comme a chaque fois qu'il repensait a sa mère. Il fit tout de même un effort supplémentaire pour évacuer sa haine et reprendre son calme légendaire, évitant tout de même de croiser le regard d'un de ses hôte.

"Cette maison appartenait a ma défunte mère... et malheureusement il se trouve que je suis le dernier de la lignée a pouvoir jouir de cet endroit."

Fit-il calmement avant de relever la tête pour les regarder, l'un et l'autre avant de reprendre un morceau de fruit. Deirdre se proposa alors de s'occuper des autorisations, si ca lui faisait plaisir après tout pourquoi pas. Pour sa part Datar avait déjà suffisament d etravail en tête.

"Très bien... je me charge de préparer notre plan de route, le plus sur sera le mieux et il y a certains endroits qu'il vaut mieux éviter a cette saison."

Fit-il en réfléchissant déjà a la route la plus courte et la plus sure a prendre.

"A vue de nez... le voyage devra durer quatre jours, juste pour l'aller. Je me charge de réserve un passeur pour traverser la bras de mer, on aura suffisament de villages sur le trajet pour avoir un endroit sur pour la nuit. Il n'y a que dans le désert où nous serons obligé de dormir a la belle étoile.. il nous faudra un équipement sur, les nuits sontt froides la bas."

Termina-t-il enfin.

"Il serait préférable de partir la semaine prochaine."

----------

Citation:
Le commandant des mercenaires d’argent tourna son regard dans la direction de sa nouvelle main d’argent. Il trouva mignon qu’elle s’extasie devant la beauté des lieux, sa réaction lui donna envie de remettre en état le vieux manoir familial qu’il habitait maintenant, cela l’amuserai de voir la réaction de la semis ange lors d’une de probable prochaine réunion qu’il organiserai chez lui. puis, voyant que celle-ci était quelques peu dégouté par sa façon de manger, mais qu’elle tentait de le cacher par politesse, il s’appliqua à continuer proprement son repas pour lui faire plaisir, ce qui était un exploit quand on connaissait l’énergumène, enfin on ne pouvait pas dire que le jeune semis démon ne tentait pas de s’adapter à la situation, c’était d’ailleurs chez lui une preuve de respect, de confiance, voir d’amitié que de calmer sa sauvagerie pour les être qu’il appréciait un temps soit peu… Il se tourna ver Datariel, les réflexions sur sa maison avaient eu l’air de le froisser, mais il ne s’en formalisa pas, il devait avoir ses raisons se grand nenelfe.

« Yop, pas de soucis camarade. Sinon, y a-t-il certaine région ou il nous faudra fournir une autorisation de passage ? Si oui, je me chargerai de ce petit détail. je vais profiter des quelques jours qui nous reste pour organiser le premier de nos recrutement en ville. »

Dit-il simplement. Puis il s’arrêta de manger, en entendant ll mot froid…


« Ah… joie et bonheur… Bon, et bien, je m’habillerai chaudement… au pire, je générerai de la chaleur, mais ça va me couter de l’énergie tout ça… pas cool… Je compte sur ma petite Deirdre pour me réchauffer»
Dit-il avec un grand sourire innocent sur un ton teinté d'une légère ironie.
Il y avait peu de choses qui faisaient peur à Takeya. C’était un dur a cuir, qui supportait la douleur sans aucun problème, mais si il y avait bien une chose qu’il ne supportait pas, c’était la glace et froid. Plus la température descendait, et moins il était efficace, étant obligé de générer autour de lui une certaine chaleur pour maintenir ses capacité au maximum de leur potentiel. En combat, dans les zones froides, il s’entourait d’une fine auréole de flammes défensives qui absorbaient les coups physiques et le gardait au chaud. Mais cette capacité n’était pas gratuite et lui coutait pas mal d’énergie… heureusement, le jeune homme disposait d’une endurance hors normes. Reprenant son repas pour se détendre, il reporta son attention sur Deirdre.

« Très bien jeune fille, je te fais confiance. »

Il savait très bien qu’elle devait avoir plusieurs dizaine d’années de plus que lui, mais il al trouvait tellement attendrissante qu’il ne pouvait s’empêcher de la charrier gentiment sur son âge, voir de la complimenter sans en avoir l’air.

« Tu commence bien parmi nous honorable recrue, je suis fier de ton empressement à te rendre utile »

Il prit une serviette, posé là à cet effet et s’essuya la bouche, puis les mains. Une fois celle-ci propre, il ébouriffa la chevelure de la demi-fée, dans un geste amical. Pendant ce temps, Gwen mangeait tranquillement et beaucoup plus proprement que son maitre, l’assiette que celui-ci avait préparée à cet effet. Même si elle avait sentit une présence qu’elle ne définissait pas, celle-ci ne semblait pas hostile. De plus le grand frigide et la petite mignonne ne dégageait que des ondes positives, a différentes échelles, bien entendu. Le grand félin couleur de nuit était tranquille et confiant, ronronnant de bonheur et mangeant les tranches de viande que son maitre lui avait découpée avec application. Rédemption, que Takeya avait posé près de lui vibra doucement dans son fourreau, mais se fut tellement discret, que personne ne s’en aperçut…


_________________

Citation:
L’hybride à la vue de la réaction de l’elfe, fût légèrement attristée d’avoir fait de la peine au Bras Droit. Elle n’avait pas un mauvais fond. Deirdre hocha la tête aux paroles de Datar, puis, se retint de s’excuser car apparemment chez les êtres masculins cela était une marque de faiblesse. Chose avec laquelle celle-ci n’est point d’accord.

La jeune femme prit l’habitude du comportement alimentaire de leur gradé en moins de temps qu’il ne faudrait à la déstabiliser dans ses habitudes. Aussi son sourire qui se dessinait très souvent, reprit forme. Bien qu’elle n’ait pas l’habitude de passer autant de temps à se sustenter, elle avait au moins fait honneur à la cuisine des serviteurs de l’impassible elfe en mangeant un peu de tout.

Dydy laissa tomber son bras, non pas pour donner de la nourriture au félin mais simplement parce qu’elle avait envie de la grattouiller su le crâne en guise d’un mini câlin. Lorsqu’elle entendit le Commandant plaisanter sur le fait qu’il compterait sur elle pour le réchauffer. D’ailleurs la sang mêlée se demandait si c’était vraiment une plaisanterie. Elle reprit son sérieux gardant tout de même son sourire.

Ni le chaud, ni le froid ne me dérange. Chacun a ses faiblesses, la mienne est le sable. Vous n’imaginez même pas ce que cela peut démanger… fit-elle en regardant le semi démon dans les yeux.

Le sable, pire ennemi de Deirdre à cause des ses ailes. Le moindre grain de sable la démangeait. Si elle mettait une cape pour amoindrir la gêne du sable, elle mettrait plus de temps à dégainer ses wakizashis. Donc une fois les dunes, plaines et tempêtes de sable, Dei se devait de déplier ses ailes et les secouer, cependant cela ne suffirait pas, il lui faudrait se déboiter les bras pour se les passer entre les plumes transparentes. Elle grimaça imperceptiblement.

Sa grimace ne dura pas car une main vint lui mettre les cheveux en bataille. L’ange-fée enleva la main de Takeya puis le regarda dans les yeux, lui fit un sourire. Cela lui faisait une drôle de sensation. Personne ne lui avait touché les cheveux de cette sorte.

Tout à coup sa chouette ulula.

Lossë ! Hocha-t-elle la tête, puis pris congé en se levant pour rejoindre son harfang. Elle se dirigea vers la porte sans prendre ses sabres.

Lorsqu’elle arriva à la porte, elle ne ressentit rien de très grave, de dangereux. Aussi, l’hybride entreprit de retourner s’asseoir ne comprenant rien à ce qui s’était produit.

Comme pour s'excuser de son comportement, elle leur dit :

Très bien alors ! Maintenant que nous avons tous l'air d'accord et que chacun sait ce qu'il a à faire, je ne vais pas tarder dans ce cas à vous fausser compagnie, afin de me préparer.


_________________

Citation:
Datar réfléchit un petit moment a la question de Takeya. Des villes où il faudrait des laissé passés? Hum a bien y réfléchir oui, il y en avait bien une où il faudrait donner une petite explications sur la nature du séjour, mais les mercenaires étaient assez bien vu en général et les Mercenaires d'Argent avaient une bonne réputation chez les humains, pas de quoi s'inquiéter normalement.

"Massil est la seule ville qui nous demandera un motif valable pour séjourner dans une de ses auberges... mais ca ne devrait pas poser trop de soucis."

Fit-il d'une voix calme alors que les domestiques débarrassaient la table et amenait les tasses de thé bien chaudes et fumantes. Datar huma un peu la vapeur de sa tasse avant de la porter a ses lèvres. C'était pas trop mauvais mais ce n'était pas une de ses boissons préférées. Il reposa la tasse a moitié vide alors que Deirdre quittait la table, alertée par un hululement de sa bestiole. Elle revint quelque seconde plus tard un peu génée, apparement elle s'était alarmé pour rien. Datar leva les yeux au ciel.

"Parfais. Le dépard est donc fixé pour la semaine prochaine, que tout soit prêt pour le début du voyage."

Fit-il en terminant sa tasse et en se levant de table.

"Je ne vais pas vous retenir plus longtemps... j'attends de la visite d'ailleurs."


----------

Citation:
Guenhwyvar aimait bien se faire dorloter, elle ronronna plus fort quand Deirdre porta son attention et ses caresse sur elle. Takeya sourit à la jeune fille et lui fit un clin d’œil.

« Chacun ses faiblesses, tentons de nous soutenir le mieux possible. »


Puis, il se tourna vers Datar, il sourit en voyant son second siroter son thé, affichant une expression, mis figue, mis raisin.


« Très bien camarade, je te fais confiance."

Le commandant Demnor s’adossa à son siège dans une attitude décontracté, regardant tour à tour ses deux « subordonnés » à qui pourtant, il déléguait autant de pouvoir qu’à lui. Un sourire apparut sur son visage. Ni sadique, ni pervers, ni tordu en quoi que se soit. Un sourire paisible et confiant …

« Mes amis, je vois avec plaisir que la guilde repart sur de bonne bases, de plus le conseil des officiers a lui-même un noyau dure efficace et résistant. C’est un plaisir de travailler avec vous ! des demain, je lancerai les premiers recrutement. Je comte sur vous pour me soutenir, nous avons besoin de mercenaires efficace, tant sur le plan magique que guerrier. De plus, le commandement possède un spécialiste des flammes en ma petite personne. Il me semble que vous maitrisez chacun un certain pouvoir ? J’aimerai des précisions sur celui-ci si cela ne vous géne pas. j’ai quelques idées qui pourraient s’avérer utile et de plus connaitre notre potentiel sera un atout pour les prochain recrutements. »

Ecoutant ses compagnons, il commença à bailler et agita les oreilles, entendant Datar parler d’heure tardive.

« Oua, t’es dure cher collègue, je te rappelle que j’habite à Scinia, c’est pas la porte à coté mon vieux. Je sais me faire discret si besoin, file moi une chambre à l’autre bout du manoir et je me débrouillerai… »

Takeya sourit, prenant un air innocent et sifflota un petit air elfique à boire, un des rare qui existait, regardant par l’une des fenêtres, la nuit froide qui l‘attendait peut être dehors…

_________________

Citation:
Cet intrigant Bras Droit souhaitait prendre congé pour recevoir un rendez-vous. Le bon moment pour partir pensa l’ange-fée. Mais puisque le Commandant souhaitait connaître les forces et les faiblesses de chacun, la jeune femme expliqua sans rien cacher les siennes tout en buvant le bon thé.

A part le sable, ma faiblesse est une mauvaise garde. Pour pallier à ce problème, quand il ne s’agit pas de parer les attaques, je suis parmi les plus rapides avec mes wakizashis.
Je peux faire léviter toute chose jusque trois mètres environ. Je suis une élémentale du vent. Je peux invoquer une brise cinglante en psalmodiant rapidement mais n’atteignant pas les draconnides et dragons. Des tornades emportant tout sur leur passage sauf ce qui est profondément enraciné.
Ma dernière, et la plus puissante, Tempête Naturelle, comporte tout de même deux failles.
La première est égale et ne réagit que face au déchainement de ma colère. La seconde, est pour l’arrêter, il faut soit m’assommer, soit de n’avoir que des intentions sincères et bonnes en tentant de me calmer. Cette capacité, si jamais elle se produit, je suis quasiment épuisée et ne pourrait plus rien faire pendant une journée complète. Je m’entraîne dès que j’ai l’occasion afin d’amplifier tout cela. Vous savez presque tout de moi.

Deirdre hocha la tête à la fin de ses explications. Elle avait dû se faire violence pour expliquer tout cela car d’une part elle ne parlait que si c’était utile, d’autre part, l’hybride avait l’impression de se mettre à nue devant des inconnus. Ou presque.

Voyant le semi démon bailler et agiter de peu ses oreilles, l’ange-fée parla une dernière fois :

Datar, je ne vais pas abuser de votre hospitalité. Si vous expliquez ce dont vous êtes capable, j’attends, si vous le faites plus tard, pendant la route par exemple, je vais prendre congé de vous maintenant.
Commandant, si vous aimez dormir à la belle étoile, j’ai un espace avec ce qu’il faut en couches naturelles non loin de mes semblables les fées, qui peut vous accueillir. Si cela vous tente…

Il n’y avait pas à dire, la sang mêlée, de part sa nature, avait toujours pris l’habitude de dormir
Sur des matelas de mousse, comme couverture, elle se servait de larges feuilles. Mais bon cela elle l’expliquerait plus tard à quiconque voudrait lui rendre visite.
Comme au passage, cette dernière avait récupéré ses sabres, elle se releva de table, prit un espace assez large pour se forcer à déployer ses ailes. Une fois fait, en attendant que l’honorable Bras Droit réponde ou non, Deirdre replaça puis bloqua en croix ses armes blanches sous ses ailes de manière à ce que seul leur garde dépasse un peu.
Une fois fait, elle leur fit un sourire attendant de pouvoir partir.

_________________

Citation:
Allons bon, voila que takeya voulait des explications sur les pouvoirs maintenant! Datar se pinca l'arrête du nez en soupirant doucement. Depuis le temps que Datar était chez les Mercenaires d'Argent, il pensait bien que Takeya devait être un peu au courant des capacités de son Bras Droit. Mais après tout pourquoi pas, après tout ca ne faisait pas très longtemps qu'il était le nouveau Commandant et Datar devait bien évidemment le mettre au courant de ses piyvoirs, ne serait-ce que pour l'aider un minimum dans sa tache. Il laissa donc a Deirdre le temps de présenter ses capacités, se disant qu'il y avait peut être pas mal de choses a tirer de la jeune recrue. Avec un peu d'entrainement et de discipline il y avait des chances pour qu'elle devienne plus tard un excellent élément des Mercenaires d'Argent. Il la laissa donc expliquer en détails l'étendu de ses capacités avant d'hocher la tête. Si le sable était un problème pour elle, il faudra qu'elle trouve un moyen de se défendre seul contre le sable du désert. Mis a part lui faire une ombrelle de glace il n'avait pas d'autre moyens pour l'aider... et de toute façons il n'en avait pas envie. C'est en se débrouillant seul que l'on devient plus fort et Datar était même prêt a l'abandonner dans le désert sans eau ni nourriture si ca pouvait lui permettre de s'améliorer... enfin, pour une fois il se montrerait peut être un peu plus conciliant.

Toujours est-il qu'une fois finit, elle proposa même a Takeya l'hospitalité pour la nuit. Datar esquissa un très léger sourire qui disparu aussi vite qu'il était venu et tendit la main négligement. En une fraction de seconde une sphère d'eau opaline se forma dans sa main , gardant sa forme parfaitement ronde, tournoyant lentement sur elle même. Il poussa un léger soupire et la sphère se mit a frémir, se séparant pour devenir trois pics de glace acérés, fonçant tout droit sur Takeya en visant le visage. Datar referma le poing et les pics se stopèrent a quelques centimètres de Takeya... pour disparaitre en volute de fumée blanche, ne laissant rien de leur passage. Voila pour ce qui était de son pouvoir: l'eau, sous toutes les formes possibles.

"Pour ce qui sont de mes faiblesses, je les garderais pour moi."

Fit-il simplement en mettant une de ses mains dans sa poche, nonchalament. Evidemment il avait des faiblesses. L'eau liquide et vapeur était plus difficile a contrôler que la glace tout simplement parce que l'eau et la vapeur sont instables, mobile et qu'il faut un minimum de concentration pour les contenir dans une certaines forme. La glace est plus simple a utiliser mais la créer lui demande plus d'énergie car il faut la compacter suffisament fort pour qu'elle reste solide. Ensuite il ne peut contrôler qu'un seul état a la fois et il ne peut donc pas faire apparaitre de l'eau en même temps que de la glace ou que de la vapeur. Pour le reste tout est question de distance, de réserve d'énergie... mais c'était un peu trop technique et trop long pour qu'il en fasse part a ses coéquipiers maintenant. Plus tard peut être.

"Pour ce qui est de t'héberger, il y a des chambres de libres... mais ce sera a tes risques et périls. tu serais bien plus en sécurité avec Deirdre...mais je te laisse le choix."

Fit-il simplement. Il était évident que la personne qu'il attendait ce soir n'était certainement pas le genre de personne qu'on aimerait avoir a côté de soi la nuit... mais Datar en avait besoin, pour des renseignements.

----------

Citation:
« Le vent, l’eau et le feu… il ne nous manque plus que la terre et nous représenterions les quatre éléments »

Dit-il en souriant, puis, ouvrit sa main, et celle-ci s’entoura instantanément de flammes pourpres qui coururent sur tout son corps avant de revenir à leur point de départ.

« C’est sympa, si on a besoin de se laver Datar fournit l’eau, je la chauffe et Deirdre nous sèche »

Continua t-il en pouffant de rire. Décidément, la suite promettait de fameuses péripéties. Claquant des doigts, il fit s’éteindre les flammes. Gwen jouait avec sa queue en attendant la suite des événement, elle regarda tour à tour les trois officiers, puis roula sur le dos en poussant un grondement de bien être, avant de se lever et de se placer contre les jambes de Takeya pour quémander un câlin que celui-ci lui donna bien volontiers.

« Brave pupuce. »

Puis, il regarda Datar et Deirdre.

« Bien, nos projets son organisé, je ne veut pas t’ennuyer vielle branche, je vais faire une partie du retour avec ma petite main d’argent, histoire de m‘avancer un peu, j’ai ce qu’il faut dans mon package. Je m’occupe d’organiser les recrutement des que je serai rentré, vous serez immédiatement prévenu quand celui-ci aura commencé. Nous ferons le point en fin de semaine, n’oubliez pas de faire un passage au camp pour les formalités et les derniers préparatifs. Sur ce, bonne nuit et à bientôt, Deirdre nous y allons ma grande ! »

Finit-il en se dirigeant vers la porte. Il restait beaucoup de travail à faire et il en était fatigué d’avance, mais ça faisait partie des responsabilités du commandant, qu’il le veuille ou non… Il devenait vraiment urgent de trouver des officiers supplémentaires viables et surtout multifonctions… Rédemption émit une étrange lueur verte qui disparut presque aussi rapidement qu'elle apparu...


_________________

Citation:
La réflexion du Bras Droit quant à pousser le Commandant à suivre la Main d’Argent fit sourire Deirdre qui n’avait nullement d’arrières pensées. Celle-ci pensait juste à faire son travail.

L’idée d’utiliser nos capacités pour se laver est amusante en soi, mais la terre dans notre hygiène servirait à quoi ? fit-elle en souriant.

Se faisant, l’hybride reprit son sérieux en se levant :
Nous nous devons être sérieux et ne pas gâcher car imaginez Oh Commandant que justement nous nous y amusions, puis tout à coup en avoir besoin… Sans pouvoir le refaire…S’en sera fini des Mercenaires d’Argent !

La jeune femme s’assura que tout était bien en place, sa cape, ses sabres, et sa petite besace avant de rejoindre Takeya et sa panthère à la porte.

Datar, merci pour vôtre hospitalité. Je ne vous dérange pas plus longtemps et je vous dis à la fin de la semaine.

Cette dernière hésita à dire au revoir à leur hôte. En retour elle hocha la tête humblement. Passant devant le semi démon, l’ange-fée sortit en sifflant sa chouette qui vint aussitôt se poser sur l’épaule.

Là, là Lossë ! Tout doux ! Ne l’attaque pas, c’est notre Commandant désormais !

Elle se retourna pour regarder le félin et son propriétaire. La jeune femme leur sourit avec douceur.

Commandant Demnor, je vous présente mon amie. Lossë. Nous devons partir dès à présent. N’ayez crainte, j’ai beau vivre dans la forêt mais je suis à l’abri de la pluie et du froid.


Deirdre n’avait pas honte de son abri fait de bois et de feuilles. Elle avait tout bâti seule.

Prenons la route avant qu’il ne soit trop tard et que vous soyez trop fatigué.

N’attendant pas la réponse de ce dernier, la sang mêlée prit le départ.


----------

Citation:
Datar se frappa le front du plat de la main, montrant ainsi sa totale déconfiture face a la remarque ridicule du Commandant. Se laver? Mais a quoi diable pensait-il! Bon dieu ils allaient devoir se préparer a rencontre l'une des bestioles les plus dangereuses de tout Etheria et lui la seule chose qu'il pensait c'était que leurs pouvoirs étaient pratiques... pour se laver? Il grogna légèrement en se pinçant l'arrête du nez, soupirant fortement par la même occasion pour montrer sa lassitude. Décidement avec lui, ses nerfs allaient être mis a rude épreuve. C'était un miracle qu'il ai réussit a garder son calme encore maintenant! Il finit par reprendre contenance et hocha la tête aux paroles du Commandant. Il allait donc passer la nuit avec Deirdre... et c'était beaucoup mieux comme ca! Datar n'était pas crétin au point de ne pas connaitre les arrières pensées de Takeya, mais si le Commandant espérait une seule secondes conclure avec la jeune fille il se mettait le doigt dans l'oeil. Il avait décidément des gouts en matière de fille qui le dépassait complètement. L'elfe ayant des gouts en matière féminine complètement a l'opposé de son Commandant de toutes évidences.

Il les accompagna donc vers la porte d'entrée, espérant que le chemin se passerait bien. Il ouvrit la porte et eut la désagréable surprise de voir la boule de plumes qui attendait sa maitresse. Grimaçant de plus belle, comme a chaques fois qu'il croisait une nouvelle bestiole, Datar fit un effort prodigieux pour ne pas envoyer une rafale de pics de glace transpercer l'animal volant. La bonne nouvelle c'était que tout le monde allait biebn vite déguerpir d'ici et qu'il serait bientôt tranquille! Tout seul!

"Je passerais au camp demain... j'ai une mission a remplir. A mon retour, je serais prêt pour notre voyage. D'ici là ca vous laisse le temps de tout organiser... convenablement."

Fit-il en regardant Takeya puis Deirdre. C'était bien prudent de les laisser seuls si longtemps? Avec Takeya on était jamais trop prudent et déjà Datar redoutait de retrouver le camps en champ de ruines. Il ôta bien vite cette image de sa tête... et son visage qui d'habitude était d'un stoicisme a toutes épreuves, venait soudain d'afficher une expression qu'on ne le pensait pas capable d'exprimer. De l'inquiétude... Son regard venait de se bloquer sur une masse un peu plus loin devant le seuil de sa porte.

Drapé de noir, la cape de l'individu le recouvrait totalement, ne laissanr apparaitre que deux lueurs rougeatre dans les ténèbres de sa capuche, ses yeux. Tels deux rubis, ils étaient rivés sur Datar et l'elfe savait très bien qui était cet inconnu a l'allure cauchemardesque. Il serra les dents, visiblement mal a l'aise que l'inconnu se soit ainsi montrer devant ses hôtes, mais c'était trop tard. Son invité était déjà là, il l'attendait plus tard... tant pis. Il émanait de l'individu une odeur bien reconnaissable, celle du sang, frais ou séché, lui donnant une vague odeur acre comme si son corps avait mariné des heures durant dans un bain de sang frais. Datar devinait le sourire sarcastique de son invité sous sa capuche, il devinait ses pensées aussi...

"Vous devriez partir..."

Fit-il simplement en s'écartant un peu de la porte, laissant le champ libre pour l'ombre qui s'avança, comme si elle glissait sur le sol. L'inconnu passa silencieusement a côté de Takeya et de Deirdre, sans même les observer même si ses yeux flamboyants étaient visibles de tous. Une autre odeur se fit sentir au fur et a mesure qu'il avancait: celle de la mort. Une odeur bien marqué de cadavre en décomposition, mélé au sang, ca en devenait insupportable, a vomir même, mais Datar se retint d efaire le moindre commentaire. L'ombre entra dans la demeure, disparaissant de la vue de Takeya et de Deirdre. Datar leur lanca un regard, gardant le silence un moment.

"A demain..."

Fit-il simplement avant de refermer la porte derrière eux. Il avait des choses a faire... des choses qui ne pouvaient plus attendre et qu'il avait trop longtemps misent de côté.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Mer 28 Jan - 19:35 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Passation de pouvoir (Takeya/Deirdre)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com