La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Escorte officielle (Zorro Wolfen)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 18:49 (2015)    Sujet du message: Escorte officielle (Zorro Wolfen) Répondre en citant

Citation:
Tout était comme à son habitude dans la capitale de Habygor, les gens se promenaient pour allez sur le marché choisir le repas du soir ou alors à la taverne se souler comme des poivrots à gueuler comme des animaux. En gros une petit vie tranquille au sein de cette ville pleine d'orgueil à moitié civilisé comme on en fait plus guère sur Etheria. Mais ce matin là il y eu une nouvelle assez inattendue, un missionnaire allait arriver dans quelques heures mais rien ne précisait la nature de sa venu ni même avec qui pour le moment, il fallait juste que cette personne soit protégée jusqu'à son lieu de destination car personne n'est digne de confiance parmi les civiles d'Habygor et un coup à l'arme blanche dans certains quartiers était enfantin pour tout faire foirer ou simplement par amusement de petits gangs de seconde zone. Il fallait donc tout prévoir et s'assurer qu'aucun incident n'allait entraver la rencontre mystérieuse.

Tranquillement en train de dormir dans son hamac à la caserne, Kyzaï était loin de se douter après sa mission de la veille elle allait devoir en entamer une autre. Elle fut réveillée par son supérieur, l'Officier Lorek un grand bourru bien comme il faut et toujours mal poilé :

- KYZAï !!! Remue un peu ton cul le directeur de la caserne veut te voir en urgence. ALLEZ !!!

Sympathique réveil plein de douceur comme la lycanne les adore... ironie du jour bonjour. Elle se leva tant bien que mal, enfilant ses habits les plus potables puis se passa de l'eau sur la figure histoire d'être un peu plus présentable. Elle sortit du dortoir en marchant tel un zombie dans les couloirs, le regard mauvais du matin mélangé avec le manque de sommeil et les pieds qui traînaient limite par terre. Elle croisa des collègues sur le chemin, du genre très machisme et imbu de leur personne :

- Alors Kyzaï c'est si dur que ça le réveil pour une femme ? Petit nature de louveteau.

Elle tourna la tête et commença à montrer ses cros puis aboya à la gueule de soldat en ayant une partielle transformation sur le coup de l'énervement et tout le monde avec le raisonnement des couloirs pu profiter de son cri. Puis elle enchaîna :

- Un jour j'aimerai voir ta sale petit tête de con entre mes cros et d'y enfoncer mes dents dans ta chair et percer ton cerveau tellement putride que je le recracherai aussitôt... Futile comme exécution non ?!!

Puis elle continua son chemin sans plus entendre un bruit autour d'elle, juste ses pas allant vers le bureau du directeur. Une fois arrivée elle frappa et l'homme la fit entrer, juste avant qu'elle ne prenne place il lui fit remarquer :

- Vos rugissements à travers les couloirs sont fort harmonieux mais complètement inutile, veillez à ce que cela ne se reproduise plus et... prenez une forme correct et non bestial je vous en pris.

Kyzaï redevient humanoïde, le directeur l'informa sur le contenu de sa mission. Protéger un missionnaire jusqu'au centre ville et ne pas la lâcher d'une semelle jusqu'à sa destination, ouais faisable sauf que le directeur précise qu'elle sera seule à l'escorter :

- Vous comprenez il ne faut pas semez la panique chez les habitants et nous vous avons choisit pour vos performances de furtivité et d'agressivité au combat si besoin est. Bien sur garder votre sang froid avant de vous jetez sur le premier civil venu. Bon voici votre ordre de mission et la photo de l'homme à récupérer à l'entrer du centre ville. Bon courage.

La lycanne se leva, salua et tourna les talons. Elle vit le portrait crayonné du mec signé Zorro Wolfen, il avait un air un peu familier du sien mais sans savoir pourquoi. Elle retourna à son dortoir, pris sa cague et sa ceinture et sortit aussitôt de la caserne pour se poster à l'entrer comme convenu, maintenant il ne restait plus qu'à attendre le "paquet" qu'elle devait trimballer.


----------

Citation:
Habygor. Une ville perdue au milieu du domaine des elfes sombres. Une ville souterraine, sombre, froide, peu engageante. Une ville où les coups de poignards dans le dos étaient aussi fréquent que les accolades dans d'autres villes. Une ville dans laquelle l'étranger, même prudent, avait toutes les chances d'y rester jusqu'à la fin de ses jours. Fin qui arrivait bien souvent très vite.
Zorro ne savait plus ce qui l'avait décidé d'accepter cette mission _ peut-être était-ce la curiosité de se rapprocher du royaume natal de feu sa mère, ou peut-être la grosse somme d'or promise qui lui permettrait d'acheter encore plus de livres_ mais il commençait à le regretter amèrement.
Tout d'abord le voyage du lac Mira jusqu'à Scinia qui s'était mal déroulé : de la pluie en abondance, un vent glacial, un chemin boueux à souhait, un crétin de canasson qui était parti faire la cour à ces dames les "juments de l'écurie pas loin" et une route bondée, empêchant toute téléportation discrète.
Ensuite le snobisme du petit nobliaud qui avait mandé l'hybride afin qu'il aille porter un bête courrier à un autre noble prétentieux du domaine des drows ("Bordel ! Les postiers peuvent pas faire leur boulots non !?").
Mais le pire avait été la traversée de la mer de Natiri : la pluie constante, encore une fois, le mal de mer et la nausée intense qui va avec, le tout accompagné d'une bonne petite tempête durant laquelle Zorro avait bien failli passer par dessus-bord. Encore heureux qu'il ait eû le temps de planter sa dague dans le bastingage du navire.....

'Fin bon..... Malgré ces quelques contrariétés, le demi-elfe était enfin arrivé à bon port, et il approchait maintenant à grands pas de l'entrée d'Habygor.
Son commanditaire l'avait prévenu avant son départ que quelqu'un l'y attendrait afin de lui servir d'escorte.
Zorro avait failli protesté mais c'était finalement ravisé : après tous, même s'il ne pensait pas avoir besoin d'aide pour se défendre, une personne pour le guider dans le probable labyrinthe qu'était cette ville n'était pas de trop. Il espérait juste que cette personne ne soit pas tout simplement insupportable.... et qu'elle ne tente pas de l'assassiner ou de le perdre.

Après quelques minutes de marche, le mercenaire aperçut enfin l'entrée de la cité qui se profilait à l'embouchure d'un tunnel. Quelqu'un s'y trouvait. Une femme, d'apparence assez jeune. Une femme qui avait la tête même de la personne qui préférerait nettement être ailleurs, dans son lit par exemple, mais qui devait obéir.
Zorro ne douta guère qu'il s'agissait là de son "escorte".

-B'jour. Zorro Wolfen, mercenaire venant de Scinia à Habygor afin de remplir un contrat. On vous a normalement prévenu de mon arrivée. Vous êtes mon escorte je suppose ?

Etrangement, l'hybride éprouvait une curieuse sensation pour cette femme. Ce n'était nullement les prémices de l'amour, non, c'était autre chose, comme un sentiment de... connaissance. Comme s'il avait déjà vu la personne en question, ou du moins quelqu'un de semblable.... Mais la sensation s'évanouit dès que la jeune femme répondit.


----------

Citation:
L'attente ne fut pas si longue que ça finalement, heureusement pour Kyzaï comme ça aussitôt sa mission sera fini aussitôt elle pourra regagner ses quartiers en attendant une autre mission bas de gamme pour occuper le reste de sa journée. Elle reconnu le jeune homme et comme sur la lithographie il y eu cet air familier indescriptible que ressentait Kyzaï alors qu'il avait l'air au premier abord d'un simple elfe à en voir les oreilles et sa carrure élancée qui lui rappela sa mission d'hier c'est à dire espionner les tours de guet. C'est pour cela qu'elle ne fit qu'un rapprochement très trouble, mais qu'elle oublia très vite de ses pensées pour se concentrer sur sa mission actuelle.

Le jeune homme vint vers elle d'un pas plutôt décidé, oui il n'y avait pas de doute s'était bien lui et il avait du être au courant de son escorte dans la ville, Ô joie cela allait être une vrai partie de plaisir pour la lycanne sachant que les badauds se ramassent à la pelle ici. Enfin bref il se présenta comme tout bon missionnaire qui se ressemble, elle ne broncha pas et répondit sans trop chercher à le connaître :

- Bonjour moi c'est Kyzaï, je suis bien votre escorte mais je n'ai pas été informé du lieu où vous devez vous rendre vu que s'était classé secret à la caserne mais c'est marqué sur votre missive.

Toujours très sobre et très neutre dans ses dires, la lycanne n'était pas très communicative surtout avec des heures de sommeil en moins du à une mission nocturne de la veille, elle faisait juste le point comme tout garde qui protège un individu en manque d'information. Ses cheveux étaient encore en bataille, son supérieur n'avait sans doute pas fait attention ou alors habitué il ne disait plus rien enfin on voyait bien que s'était une coupe au saut du lit. Mais ça n'enlevait rien de son irascibilité matinal, et puis moins elle parlait mieux elle se portait. Kyzaï remarqua que l'homme avait un tatouage représentant une tête de loup, elle réfléchit deux secondes le rapport entre sa race et les loups... sans doute un mordu de la nature par excellence. Mais bon l'heure n'était pas à la réflexion du pourquoi du comment mais du "Comment réussir à ce que le missionnaire ne se fasse pas buter en cours de route"


----------

Citation:
- Bonjour moi c'est Kyzaï, je suis bien votre escorte mais je n'ai pas été informé du lieu où vous devez vous rendre vu que s'était classé secret à la caserne mais c'est marqué sur votre missive.

Les deux associés provisoires ayant sacrifié à la politesse, le temps de faire ce pourquoi Zorro était venu avait commencé. L'hybride porta la main à une bourse qui pendait à sa ceinture et en sortit un petit paquet auquel était attaché une étiquette, étiquette qu'il regarda. De petite taille, elle était couverte d'une écriture fine et presque illisible, pratiquement des hiéroglyphes primaires, formant cinq mots. Les trois premiers ordonnaient de remettre le colis en main propre. Les deux suivants formaient le nom du destinataire...

-Saraoul Map'Houl. Ce nom te dis quelque chose ? Vraisemblablement, il devrait s'agir d'un petit noble de cette cité, mais je n'ai pas la plus petite idée de qu'il est ni d'où il habite. C'est d'ailleur pour ça que tu es là n'est-ce pas, ajouta-t-il avec une exquise de sourire ironique, avant de poursuivre. Passe devant je te prie, je reste juste derrière toi.

Le tutoiement avait fusé, naturel. Rares étaient les personnes que Zorro vouvoyait. Cela n'était pas une preuve de non-respect, non, c'était juste un réflexe qu'il ne pouvait contrôler que pour les présentations et devant un employeur.
Lorsque sa guide se mit en route, l'impression que le mercenaire avait eut avant qu'elle ne se dissipe revint avec plus de force encore. Cette manière de se déplacer, souple, fluide et sauvage, si semblable à la sienne.
Zorro avait observé maintes et maintes manière de se déplacer ; les pas lourds et bruyant des hommes, le martèlement de sabot des centaures, le glissement discret des elfes, comme sa mère..... Mais aucune ne ressemblait à la sienne. Il avait fini par en déduire que cela lui venait de son "père" lycan, pour autant qu'il puisse appeler père un monstre pareil. Que la guide ai un pas si semblable au sien le perturbait beaucoup.
Ce pouvait-il que.... Le bâtard elfiquo-lycanthrope observa plus attentivement la jeune femme qui marchait juste devant lui.
Un corps indubitablement féminin mais plus musclé que la moyenne, des oreilles rondes prouvant qu'elle n'était pas une drow, un tatouage représentant une demi-lune avec une tête de loup incrusté en tribal sur son omoplate-gauche _un peu comme son propre tatouage sur le bras.

*Ses yeux. Il faut que je me rapelle la couleur de ses yeux*

En tant que mercenaire, Zorro acceptait souvent des missions dangereuses dans lesquelles il risquait sa vie, ou de se perdre. Il avait donc appris peu à peu à faire attention de manière automatique aux moindres détails, même les plus infime, afin de survivre. Grâce à cela, il put invoquer dans son esprit l'image du visage de sa guide, et plus particulièrement ses yeux.

-Rouges. Ils sont rouges vifs. Oh merde.....

Cette phrase n'avait été qu'un souffle, inaudible ou presque. Pourtant Zorro crut voir Kyzaï tressaillir, comme si elle avait entendu ce souffle, malgré la distance entre eux qui s'était allongée lorsqu'il se concentrait. Entendu et compris. Préférant prendre les devants, et espérant que son fort soupçon s'avère inexacte, le mercenaire rattrapa sa "compagne" et l'interrogea, préférant être tout à fait sûr de lui avant de commettre un geste irréparable, et ce malgré son sang qui, à l'idée que la guide qui le devançait soit une lycanne, s'était mis à bouillir, appelant au meurtre.

-Excuse-moi, mais tu.... Tu viens d'où ? Enfin je veux dire, qu'elles sont tes origines. Manifestement tu n'es pas une elfe, même noire, mais d'une autre race. Laquelle ? Comment t'es-tu retrouvée ici ?


----------

Citation:
Il y avait déjà de la foule au petit matin, les gens se pressaient au marché sur les maigres étalages de nourritures et de vêtements, les plus nobles marchaient avec un dédain pour le bas peuple ainsi impressionnant. Kyzaï devra se frayer un chemin sans perdre de vue le missionnaire car se serait très embêtant... Enfin pour le moment il fallait savoir la destination de ce jeune homme, elle le vit regarder sur son paquet à sa ceinture et se dit dans sa tête qu'il fallait faire très attention car dans ce quartier de la ville les voleurs sont fréquents. La lycanne entendit le nom du destinataire, Saraoul Map'Houl... elle réfléchit deux petites secondes et tilta que s'était le chef des transaction financières de la ville et cela voulait dire aussi que le quartier où il vivait se trouver de l'autre côté de l'endroit où ils étaient, dans les quartiers des plus riches près de la citadelle d'acier. La voyage allait être pénible car il faudra être tout le temps à l'affût des moindres gestes des civils surtout vers la place dédié à un ancien gouverneur portant un nom à la "mord-moi-le-noeud" donc la lycanne ne s'en souvenait même pas.

Elle emboîta le pas devant Zorro en lui disant :

-Surtout tu ne me lâches pas d'une semelle, ces quartiers ne sont pas sûr ici, les voleurs et les assassins en font leur terrain de jeu, d'ailleurs range ton paquet si tu veux qu'il arrive indemne.

Elle se fondit dans le décor en regardant toujours un bref coup d'oeil derrière elle pour ne pas le perdre de vu, Kyzaï esquiva les badauds de première bourre ainsi que les mendiants sans avenir, s'était un parcours du combattant sachant que la place était déjà pas très grande quand on arrive à la cité. Elle poussa les plus méprisables avec sa nonchalance habituelle, ici tout le monde savait qui était Kyzaï. Il y a quelques temps maintenant un petit incident eu lieu dans ce quartier, Kyzaï faisait sa ronde quand elle vit un de ses collègues tabasser un mendiant qui lui implorait la pitié, elle alla jeter un coup d'oeil et demanda ce qui s'était passé. Le garde agressif cria sur la lycanne que ce n'était pas ses affaires, il avait un couteau de dégainer en direction des yeux du mendiant. Kyzaï resta calme et demanda alors à l'homme à terre qui lui répondit qu'il ne faisait que la manche et rien d'autre. Elle savait d'après les dires de la caserne que ce garde aimait la violence gratuite en plus là où les témoins pouvaient être nombreux, grosse brute bourru de seconde zone. Kyzaï lui fit remarqué que le mendiant n'a commit aucun délit mais cela ne fit que réveiller la fureur du garde qui pointa maintenant l'arme vers elle en hurlant. La lycanne lui dit doucement de se calmer bien qu'elle ne fut pas d'un jour de grande patience, si bien que quand le garde voulut la planter elle se transforma totalement et agrippa le poignet du garde pour faire lâcher son poignard tout en montrant ses cros et grognant bestialement. Il prit peur sur le coup et une fois que Kyzaï lui lâcha le poignet il s'en alla laissant le mendiant sur place avec des insultes aussi bien pour lui que pour la lycanne, beaucoup de gens étaient là ce jour là .C'est pour cela que lorsqu'elle sortait dans ce quartier les gens témoins de cette scène se poussaient de son passage ce qui permettaient à la lycanne de respirer un peu. De plus ses yeux perçants et rouge laissaient entrevoir qu'il ne fallait pas trop l'importuner.

Une fois le plus gros de la foule passé, ils arrivèrent sur cette fameuse place et c'est là que Kyzaï cru que Zorro avait dit quelque chose, pas très audible mais elle sentit qu'il avait dit quelque chose à son sujet, elle se retourna et le vit arriver avec dans ses yeux quelque chose de changé depuis le départ, comme si un gros point d'interrogation s'était fixé en haut de sa tête. Il y avait déjà moins de foule dans le coin et de plus ils n'étaient pas loin des geôles pour les aliénés, Kyzaï pensa rapidement à son frère Yael qui y était interné depuis... oh bien six ans maintenant et cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été lui rendre visite. Mais l'heure n'étais pas à la pitié familiale surtout que Zorro là tira de ses pensées avec... des questions !!! Pour le plus grand bonheur de notre lycanne. Elle soupira intérieurement se disant qu'elle aurait préféré qu'ils ne se parlent pas durant le trajet déjà bien assez pénible... mais s'était la mission et puis de toute façon elle ne reverrait sans doute jamais cet homme :

-Je me souviens quasiment pas d'où je viens, je sais juste que mes parents étaient lycans ainsi que mon frère et qu'ils ont été bannis pour un crime que mon père n'a pas commit. Ils sont morts tout les deux et mon frère est devenu fou.

Fin de la tragique histoire de la vie, mais au moment où elle voulait se remettre en route elle sentit comme un regard posé sur elle avec insistance, celui du missionnaire et elle ne comprit pas pourquoi il avait cette réaction...


----------

Citation:
-Je me souviens quasiment pas d'où je viens, je sais juste que mes parents étaient lycans ainsi que mon frère...

Le reste, Zorro ne l'entendit pas, sous le choc de voir ses pires soupçons confirmés. Lycan. Elle était lycan. Comme son géniteur. Comme le monstre qui avait violé sa mère, la condamnant à l'exil à tout jamais.
L'hybride se mit à trembler. Les muscles tétanisés, la main posée sur la poignée de son épée, il menait un dur combat contre lui-même. Depuis qu'il avait appris les circonstances de sa naissance et ce qui en avait découlé, Zorro vouait une haine incommensurable au monstre dont il était issu. Haine qui bien vite s'était généralisé à toute l'espèce des lycanthrope et qui avait atteint son paroxysme à la mort de sa mère.
Et maintenant, l'occasion lui était offerte d'exercer sa vengeance. La lycanne lui tournait le dos. Il lui suffisait de sortir son épée et de l'abattre rapidement et de toute ses forces sur la nuque du guide pour lui séparer d'un coup la tête du tronc. Les lycans ont beau avoir une faculté de guérison proprement extraordinaire, ils ne pouvaient faire repousser ce qui leur été arraché. Ainsi, si Zorro agissait rapidement, Kyzaï mourrait et lui aurait pû enfin épancher un peu sa haine.
Seulement voilà, le mercenaire hésitait. Outre le fait que de prendre la louve par surprise, par derrière qui plus est, une petite voix agaçante au fond de son esprit embrumé par la soif de sang lui répétait inlassablement les dernières paroles de sa mère.

*"Oublie cette haine qui te consume mon fils. Si tu cherches le chemin du sang et de la vengeance, tu les trouveras mais n'en sera jamais satisfait Le sang appelle le sang, la haine appelle la haine.
Je sais que tu ne demandes que justice, mais si tu persistes dans ton idée sanguinaire, des innoncents en patiront. Promet moi que jamais cela n'arrivera Promet le moi que je puisse partir en paix...."*

Ce n'était pas Kyzaï qui était responsable de la déchéance de sa mère, ni de sa mort Cette lycanne était.... innocente. N'était-ce alors pas trahir la promesse qu'il avait fait à sa mère que d'ôter la vie de son guide ? Et cela le soulagerait-t-il vraiment ?
*"Le sang appelle le sang, la haine appelle la haine"*

Toujours tremblant, planté au milieu de la rue, Zorro se contraignit au calme, à la réflexion. Devant lui, Kyzaï s'était retourné et le regardait. Fermant les yeux, le sang-mélé conserva son sang-froid. tenta de le conserver. Échoua.
Avec un hurlement, il se détourna légèrement et frappa un mur de pierre du poing. Ses forces décuplé par la rage, le coup détruisit le mur, n'en laissant que gravats et poussières.
Haletant, Zorro reprenait peu à peu sa maitrise de soi. Lentement ses pupilles, qui avaient viré au rouge sang, redevenaient vertes, et ses canines reprenaient une taille normale.
Lorsque son souffle s'apaisa, le mercenaire releva la tête.

-Oups, désolé.

Devant lui, de l'autre côté du mur détruit, se tenaient un groupe de jeunes drows, armés jusqu'aux dents. Manifestement, il s'agissait d'une de ces bandes de malfrats qui sévissaient un peu partout à Habygor, et ils semblaient ne guère apprécier qu'on ai démoli leur repère. Impression qui se confirma dès qu'ils furent remis de leur surprise.

-Faites-z'y la peau les gars !

La bande se jeta d'un bloc sur l'hybride qui n'eut que le temps de se mettre en garde. Autant il pouvait se battre contre une dizaine de ces jeunes à la fois, autant la vingtaine qui l'assaillait était un peu trop importante pour Zorro.
Fort heureusement pour lui les renforts, ces même renforts qu'il avait voulu décapiter l'instant d'avant, arrivaient.


----------

Citation:
Ils continuèrent d'avancer mais pas très rapidement, la foule était particulièrement dense ici il fallait donc se faufiler entre les gens, les étalages et autres obstacles. Mais Kyzaï ne se sentait pas du tout à l'aise, elle resta neutre mais au fond d'elle elle ressentait un mal être par rapport à cet elfe... Pas vraiment explicable comme sensation mais son regard posé sur elle la troublait quelque peu surtout que de dos elle n'était pas à son avantage si jamais l'idée qu'il là plante sur place lui survint. Elle se retourna pour voir si il était toujours derrière elle puis Kyzaï vit que lui non plus n'était pas à son plus grand aise rien qu'en regardant l'expression de son visage. Elle se dit ce qui pouvait lui arriver à lui aussi, au moment de lui demander elle l'entendit crier, mais un cri incontrôlable qui venait du plus profond de son âme... Le genre de cri que Kyzaï aimerait expulser mais qu'elle n'a jamais réussit à faire. Ce cri qui ressemble à une libération de l'esprit tout entier, une expulsion de mauvaise pensées, de rage et de colère... Kyzaï l'envia sur le coup mais le raisonnement pris vite de dessus.

*On va se faire repérer si il continu cet abruti !!!*

Puis elle remarqua une chose étrange, non pas le fait qu'il est démolit un mur sur le coup de poing donné dedans, quoi que pour un elfe c'est quand même bien étrange, nan s'était ses yeux qui avait viré au rouges et de ses canines. Kyzaï eut un sursaut de surprise sur le moment qui pouvait se lire sur son visage, il y avait trois possibilités : Cet elfe était un hybride soit croisé avec un démon, un vampire ou... un lycan !!! Elle avait du mal à croire à la dernière possibilité mais c'est en se souvenant de son tatouage qu'elle se dit qu'en faite s'était la plus plausible.

*Eh merde... *

Elle jeta un coup d'oeil au mur qu'il a réduit en miette, devant toute la foule pour ne pas faire que dans la dentelle, tout les regards étaient soit rivé sur Zorro soit sur la vingtaine de mercenaires planté là. Quelle agréable surprise pour Kyzaï qui lança un soupir de lassitude et de désespoir sur le coup. Surtout quand elle vit la bande de loubards se diriger vers Zorro... Elle n'avait pas le choix, la lycanne devait se battre même au péril de sa vie pour mener à bien sa mission. Mais vu la nombre de badaud elle n'avait pas trop le choix non plus que de montrer encore une fois son côté bestial. Elle se transforma totalement devant tout le monde et s'interposa entre Zorro et les mercenaires, elle pris quelques coups de couteaux au passage mais tint sur ses pattes. Elle poussa un hurlement et écarta avec force les elfes noirs de ses griffes, de plus elle protégeait quasi totalement Zorro avec ses 2m de hauteur. Certains tentaient quand même leur chance de défier Kyzaï mais il furent vite mit au tapis. Les autres gardes arrivèrent peut après emportant ceux à terre et maîtrisant les autres, Les 3/4 furent attrapé mais il y en eut quelqu'un uns qui avaient réussit à passer entre les mailles, un des collègues de la lycanne la regarda et lui lança :

-Surveille plus ton paquet Kyzaï va pas foutre la ville sans dessus dessous sinon c'est à la Citadelle d'Acier qu'ils vont se réoccuper de ton cas.

Elle émit un grognement qui voulait bien dire qu'elle s'en fichait royalement, une fois le fiasco finit elle prit une forme partielle et se tourna vers Zorro et fit signe de la suivre. Elle l'emmena dans une petite ruelle sombre où presque personne ne va, elle s'arrêta et se tourna vers lui...

-Mais t'es malade tu tiens vraiment à te faire buter ici !!! Plus discret on sera mieux se sera aussi bien pour toi que pour moi ok !!! Ne me refait plus jamais ça car on a encore du chemin à faire donc à présent on avance et on s'arrête plus jusqu'à destination comprit ?!!

Kyzaï était déjà en sursis depuis l'incident avec son collègue que si elle repassait une deuxième fois à la Citadelle d'Acier elle savait qu'elle ne s'en sortirai pas indemne, ce n'était pas ce qu'elle voulait déjà que sa famille était complètement détruite, restait plus qu'à espérer que l'elfe ai comprit...


----------

Citation:
*Mouais, c'est pas mal*

Tel fut ce que pensa Zorro de l'intervention de sa guide et protectrice et, bien que sa pensée ait néanmoins une grande valeur ironique, il le pensait vraiment.
Afin d'assurer l'intégrité physique de celui dont elle avait la garde, la lycanne s'était transformé totalement et avait fait rempart de son corps à l'hybride, se prenant les coups à sa place tout en distrubuant de magnifiques baffes assez....étourdissantes.
Quelques instants après le début de la bagarre les gardes de la cité arrivèrent et prirent le relai, embarquant les malfrats, ou du moins ceux qui restait, tandis que l'un des leurs s'approchait de Kyzai et lui parlait à voix basse.
Grâce à son ouïe affutée _ un des avantages d'être hybride elfe-lycan _ Zorro entendit ces paroles, qui ressemblaient fort à une menace :

-Surveille plus ton paquet Kyzaï va pas foutre la ville sans dessus dessous sinon c'est à la Citadelle d'Acier qu'ils vont se réoccuper de ton cas.

La jeune soldate répondit par un grognement avant de prendre une forme partiellement transformée et d'entrainer le "paquet" dans une ruelle annexe, sombre, humide, malodorante et non-fréquentée, afin de le sermonner.

-Mais t'es malade tu tiens vraiment à te faire buter ici !!! Plus discret on sera mieux ce sera aussi bien pour toi que pour moi ok !!! Ne me refais plus jamais ça car on a encore du chemin à faire donc à présent on avance et on s'arrête plus jusqu'à destination compris ?!!

Le dos plaqué au mur, Zorro encaissa la tempête. Puis un rictus dur et quelque peu mauvais étira ses lèvres.

-Discrétion tu dis ? C'est sûr, un loup blanc de deux mètres qui appprend à voler à une vingtaine de drows c'est discret. Une foutue lycanthrope dans une ville d'elfe c'est discret. Un soldat au féminin dans une société dans laquelle ce boulot est réservé aux abrutis de mâles c'est discret.
-Alors tu m'excusera hein, mais niveau discrétion TU repasseras. Cependant tu as raison sur un point : on a encore de la route à faire. Et tu sais quoi ? On suivre la route à MA manière qui à le mérite d'être discrète et rapide. On passe par les toits. La nuit tombe. Comme nous sommes tous deux vêtu de sombre, on nous remarquera pas et on aura pas à piétiner dans une putain de foule.
-Maintenant, grouille de monter et de me montrer la route avant que je redémolisse du mur, parceque là franchement, ça commence à me démanger à nouveau !

Quand il était énervé, Zorro avait tendance à parler plus et à se laisser aller niveau vocabulaire. Il avait aussi une nette tendance à s'exiter de plus en plus. D'ailleurs, sous l'effet de cette rage croissante, ses yeux se teintaient légèrement de rouge et ses canines s'allongeaient.

Une fois que Kyzai se soit jugé sur le premier toit, Zorro grimpa à son tour, rejoignant son guide en une rapide série de mouvements fluides et précis avant de lui adresser un signe du menton lui intimant d'avancer.
Il commençait vraiment à en avoir marre de cette mission et regrettait vraiment de l'avoir acceptée. Mais la course sur les toits, alliée à la douce fraicheur du vent nocturne l'apaisa peu à peu, le plongeant lentement dans une sorte de réverie. Ce n'est que lorsque Kyzai s'arrêta qu'il remit les pieds sur terre.
Ou plutôt sur le toit.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Mer 28 Jan - 18:49 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Escorte officielle (Zorro Wolfen)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com