La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Une rose rouge dans un champ d'immortelles... [PV : Perenell

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 18:22 (2015)    Sujet du message: Une rose rouge dans un champ d'immortelles... [PV : Perenell Répondre en citant

Citation:
Une ville sans grand intérêt... Surine...

La seule chose pouvant retenir l'attention restait le fait que l'endroit était assez disons, "marchand" comparé aux autres villes, peut-être allait-il trouver au final ce qu'il cherchait... Le seul problème, c'est qu'il ne savait pas vraiment ce qu'il cherchait.

Encore une fois, le grand Duc, vêtu de son armure recouverte par une longue cape, était de sortie hors de son ile, même si sa ville lui plaisait, il avait parfois besoin d'aller disons, prendre un bol d'air sur le continent, préférant d'ailleurs le continent ouest, si sentant bien plus à son aise... En effet, il n'avait de démon que le nom, à la voir parler, bouger, on ne pouvait se douter de son affiliation démoniaque. A vrai dire, il avait tout d'un humain, enfin, tout mis à part ses yeux blancs...

Son fameux regard se posa sur une petite échoppe sans grande prétention, enfin, son regard se posa, disons plutôt qu'il entendit le gérant parler.... En effet, étant aveugle, le fait de poser son regard vide n'avait pas vraiment d'intérêt, puisqu'au final il n'y voyait rien...

Calmement, il s'approcha de l'entrée du commerce, faisant une apparition au final bien peu remarqué dans ce qui était une armurerie... Ses pas le guidèrent jusqu'au comptoir, le propriétaire du lieu se tourna vers lui.

-Z'êtes là pour un truc particulier ?-

l'homme renifla de manière fort peu discrète avant de se remettre à laver la lame d'un fleuret. Calmement, Zylo lui sourit avant de prononcer tranquillement.

"Oui, en effet, peut-être pourriez-vous m'aider, je voudrais que vous me fassiez une arme sur mesure si possible, je suis prêt à payer..."

Le gros bonhomme se mit à sourire lorsque le démon employa le mot "payer", sa voix se fit moins dur. Le Duc lui-même ne savait pas pourquoi il demandait quelque chose dans ce genre, néanmoins, il sentait que c'était à faire, un besoin impérieux en somme...

-Bien, me voilà tout à vous monsieur ! Demandez-moi donc !-

Ziilo'drenkas hocha la tête calmement, puis, se mit dos au bonhomme.

"Pourriez-vous m'indiquer où ce trouve les dagues ?"

Un instant, la voix de l'armurier parut exprimer de la surprise...

-Bah... Là... Juste à votre gauche...-

Zylo se dirigea calmement vers les dagues, venant toutes les effleurer du bout des doigts, les unes après les autres, essayant de ce les représenter mentalement, ne pouvant pas vraiment procéder autrement... Puis, une fois son examen fini, il en souleva une, la fit tourner dans ses doigts quelques secondes avant de se diriger vers le vendeur.

"Je voudrais celle-ci, mais avec un manche totalement différent, auriez-vous de quoi écrire s'il vous plait ? Que je puisse vous expliquer..."

L'humain hocha la tête et sortit une feuille ainsi qu'une plume et de l'encre, comparé à ce qu'on aurait pu croire, malgré sa cécité, le démon dessinait comme personne... Il s'appliqua pendant de longues minutes à son travail avant de rendre la copie à l'homme intrigué... Le dessin représentait le manche de l'arme, à son bout, une magnifique rose dont les tiges s'enroulait tout autour du manche... Le tout, bien sûr, taillé dans le bois...

"Voilà ce que je voudrais..."

Puis, sans attendre de réponse, il prit plusieurs pièces et les déposa sur le comptoir avant d'adresser un sourire à l'armurier, a la suite de quoi, il sortit de l'échoppe...

Bien décidé à visiter un peu encore cette ville, il tourna au coin d'une rue, seulement, à cause de sa cécité, il n'eu pas le temps d'éviter la jeune femme qui sortait de la fameuse ruelle à ce moment précis... Sans le vouloir, il la bouscula d'un coup d'épaule, venant la rattraper par le poignet avant qu'elle ne tombe pour de bon.

"Je... Pardonnez-moi, j'aurais du regarder où j'allais..."

Regarder ? Oui, dans la bouche d'un aveugle, ces mots sonnaient stupidement, mais Zylo avait été habitué à ne pas dévoiler ses petits problèmes de vue à tout bout de champ... Tenant toujours le poignet de la jeune femme dans sa main, il lui fit un petit sourire sans trop savoir quoi dire.


----------

Citation:
Surine...

Lorsqu'on a vu une ville du royaume humain, on les a tous vu. Et Surine ne faisait pas exception à la règle... Elle n'avait absolument aucun attrait particulier ou quoi que ce soit d'intéressant, si ce n'était de son armurier qui avait la réputation de faire de bonnes armes et armures à un prix très abordable et de son marché très développé, il fallait dire que Surine était la ville au commerce le plus développé, après celui de la Capital, bien entendu. Mais bon, Perenelle n'était certainement pas venu à Surine pour son marché. Elle y était pour affaires.

Suite à ses nombreux voyages d'un bout à l'autre des deux continents, ses quatre dagues adorées avait commencé à perdre de leur éclat... et de leur efficacité. Le fil n'était plus aussi tranchant et deux de ses lames s'était retrouvé en morceaux. Pour tout dire ses lames ne pouvait plus être considéré comme tel, il lui en fallait des nouvelles. La jeune hybride aurait préféré voir spécialiste en la matière, mais à cause de son budget restreint, elle avait dû laissé cette idée de côté et se contenter de faire réparer les deux dagues qui lui restait. C'est à ce moment-là qu'elle entendu parler de l'armurier de Surine.

Elle avait donc traversé la forêt de Laror en partant de la capitale, volant lorsqu'elle le pouvait pour gagné de temps et évité de faire des rencontres qu'elle préférait évité lorsqu'elle était "désarmée". Après quelques jours de routes et vols, Surine elle finit par atteindre la ville. La jeune hybride se posa alors à une distance respectable de l'entrée de la ville, le temps de replacer sa cape de façon à caché convenablement ses ailes, puis elle remonta le capuchon sur sa tête cachant ses jolis oreilles pointus avant de s'avancer sur la route principal d'un pas régulier.

En passant à l'entrée de la ville, les gardes qui surveillaient les passants lui jetèrent un regard suspicieux, se demandant si l'individu encapuchonné semblait vouloir causer problème, mais Perenelle se contenta de leur sourire calmement. Voyant qu'il n'y avait rien à craindre, ils reportèrent leur attention sur le reste de la foule qui entrait dans la ville et la semi-elfe continua son chemin. Seulement, ne sachant pas ou se trouvait l'échoppe de l'armurier, elle demanda à un passant de lui indiquer le chemin.

- Excusez-moi? Auriez-vous l'obligeance de m'indiquer ou se trouve l'échoppe de l'armurier? dit-elle poliment et en souriant au villageois.

L'homme qu'elle avait arrêté, la dévisagea un instant avant de craché mépris.

- J'ai pas le temps pour ça, trouver-la par vous même! dit-il avant de tournez les talons et de repartir.

Regarda l'homme s'éloigner, abasourdis.

*Les gens ici n'ont vraiment aucune politesse* pensa-t-elle en soupirant

Voyant que les autres gens dans la rues semblaient tous aussi aimable que l'homme, elle se résigna à chercher l'échoppe par elle-même. Après quelques minutes de recherches infructueuses, elle allait demander son chemin à quelqu'un d'autre lorsqu'au tournant d'une rue, elle rentra dans quelqu'un et sur le coup manqua de tomber. Seulement, l'homme la rattrapa par le poignet et lui évita de chuter.

*Enfin quelqu'un d'aimable...* pensa-t-elle avant de répondre.

- Oui je vais bien... commença-t-elle. Merci de m'avoir rat...

CRAC

Un bruit de métal brisé se retentit, interrompant en plein milieu de sa phrase. Son regard se porta alors vers la provenance du bruit et découvrit les restes de ses deux dernières dagues, en morceaux sur la chaussée.

- Oh, non... dit-elle d'un ton décourager.

Comment allait-elle faire pour réparer ses dagues maintenant? Il était clair qu'elles étaient fichus et Perenelle n'avait pas du tout les moyens de se payer des dagues de qualités, seulement elle ne pouvait se permettre d'acheter des armes qui se briserait au bout d'un combat ou deux et ce, même si elle les achetait à pris réduit chez l'armurier. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire...


_________________

Citation:
- Oui je vais bien...

Le démon lâcha un soupire, au moins ne lui avait-il pas fait mal... Une voix assez jeune, un poignet frêle, un poids des plus léger, de plus de ses yeux aveugles, il discernait plus ou moins la forme devant lui, elle -car il le savait, c'était une femme- était plus petite que lui... Sa voix résonnait doucement, elle était douce et laissait transparaitre une certaine naïveté, du moins, le pensait-il...

Merci de m'avoir rat...

La phrase de la jeune femme n'atteint jamais le but fixé, un craquement semblant à du métal retentit, coupant la phrase tout en agressant copieusement les tympans de Zylo au passage... le Duc ne pu vraiment dire d'où provenait ce bruit, mais même si semblant provenir de la jeune femme elle-même, il savait très bien que ce son provenait sans nul doute de son équipement...

Le démon se baissa calmement et vint effleurer du bout des doigts les morceaux de métal au sol, bien sûr, il reconnu assez vite des dagues, deux, lui semblait-il... Tranquillement, il ramassa les "pièces" de l'arme, tâtonnant un peu pour les trouver à cause de sa cécité et les rangea dans une sacoche avant de se redresser.

"Je suis... Je suis sincèrement désolé, j'aurai du faire plus attention à ce que je faisais..."

Il reprit l'hybride par le poignet.

"Laissez-moi réparer ma faute, je vais payer pour les dagues, elles seront flambantes neuves..."

Puis, sans attendre de réponse, il se retourna et entraîna la jeune femme vers l'armurier qu'il venait de quitter quelques minutes auparavant, se disant avec un certain humour que le gros bonhomme tenant le commerce allait très vite finir par l'apprécier... Lui et sa bourse...

Il tourna au coin d'une rue, frôlant le mur dans un bruit de raclement métalique provoqué par la friction de son épaulière contre les briques, puis, alors que sa main avait migré du poignet à la main de sa "compagne de marche", il s'arrêta devant la fameuse échoppe.

"Voilà, c'est ici..."


----------

Citation:
La jeune hybride poussa un long soupir en regardant avec découragement les restes de ce qui fut ses dagues avant qu'elles ne tombent sur le sol et de se brisent en morceaux. Perenelle allait se pencher pour ramasser les éclats de métal sur le sol, mais l'homme la devança et commença à ramasser ceux-ci en tâtonnant un peu comme s'ils ne les voyaient pas ou alors c'était pour être bien sûr de ne pas avoir oublié un peu petit morceau sur le sol. Alors qu'elle s'en allait tendre les mains devant elle, croyant qu'il allait lui rendre les morceaux, mais à sa plus grande surprise l'homme aux longs cheveux et aux bonnes manière les rangea dans sa sacoche.

"Je suis... Je suis sincèrement désolé, j'aurai du faire plus attention à ce que je faisais..."

La jeune artiste le regardant un moment, perplexe ne comprenant pas trop la raison des excuses qu'il lui présentait... puis elle comprit. Le jeune homme se croyait responsable du bris de ses dagues. Alors qu'elle allait lui expliquer que ce n'était pas de sa faute si les armes se sont retrouvés dans un tel état, il l'attrapa par le poignet de nouveau et l'entraina à sa suite.

Ils tournèrent le coin de la rue avant de longer un autre mur pour finalement s'arrêter devant l'échoppe de l'armurier qu'elle cherchait depuis qu'elle était arrivé à Surine. En chemin, sans qu'elle ne se rende compte, la main de l'homme avait passé de son poignet jusqu'à sa main et tenait maintenant celle-ci dans la sienne. Comme quoi elle était trop surprise par la réaction du jeune homme pour s'en rendre compte.

- Excusez-moi, mais je crois qu'il y a méprise, commença-t-elle. Vous n'avez pas à vous sentir responsable du bris de mes deux dagues, elles étaient vieilles et usées... De plus j'étais venu à Surine pour les faire remplacer, alors ne vous sentez pas obligez de m'en offrir de nouvelles... protesta-t-elle avant de lui adresser un sourire.

Perenelle posa alors ses yeux sur l'enseigne de l'échoppe de l'armurier et réalisa que c'était celle de l'armurier qu'elle cherchait pour faire réparer. Au final, cette collision lui avait permis de trouvé l'armurerie, mais elle avait perdu ses deux dagues, ce qui ne l'avançait pas plus, mais bon... Elle voyait ça du bon côté, elle aurait pu perdre ses deux dagues et ne pas trouvé l'échoppe et là elle ses serrait trouvé dans une situation précaire. Dans une ville qu'elle ne connaissait pas et désarmé qui plus est...

- De plus, vous m'avez rendu un grand service en m'amenant ici, commença-t-elle. Je cherchais cette échoppe depuis mon arrivé à Surine, alors c'est moi qui devrait vous remerciez au lieu de recevoir des excuses de votre part. Alors pourriez-vous me rendre les reste de mes dagues, peut-être que l'armurier pourra les réparer...

En réalité, Perenelle mentait. Il était certain que l'armurier n'allait pas pas pouvoir réparer les dagues en question, mais il n'était pas question qu'elle laisse l'homme lui paye de nouvelles dagues en pensant que c'était de sa faute. Cela n'aurait pas été honnête de sa part. De plus, dans le pire des cas, elle pouvait toujours s'acheter une seule dague pour le moment et travailler pour gagner l'argent qu'il lui manque pour acheter les autres. Cela prendrait du temps, mais c'était une option envisageable.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Mer 28 Jan - 18:22 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Une rose rouge dans un champ d'immortelles... [PV : Perenell'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com