La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
La vengeance est un plat qui se mange froid. (Dalveen)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 16:53 (2015)    Sujet du message: La vengeance est un plat qui se mange froid. (Dalveen) Répondre en citant

Citation:
Un doux début de soirée, semblait-il. Les quais étaient presque déserts, seuls quelques personnes allaient et venaient, entraient en sortaient de la taverne non loin de l'endroit où se postait l'elfe. Des ivrognes, pour la plupart, qui ne se préoccupaient pas d'elle; ce qui l'arrangeait, bien évidemment. Adossée à une baraque, la jeune femme (euphémisme quand tu nous tient) se contentait d'observer, son instinct ne trompait jamais. Et Staahl savait pertinemment que quelque chose arriverait, sans savoir trop quoi. Et le meilleur moyen de le savoir est d'attendre.

Cela faisait déjà deux bonnes heures que cette créature aux intentions malsaines fixait le vide, en attente de quelque chose, de quelqu'un. Ses cheveux, attachés comme toujours, se balancèrent au rythme des alizés. Tout comme les pans de sa longue robe blanche. Un col bateau, de longues manches pendantes, et une fente importante au niveau de sa jambe gauche, lui permettant de courir aisément. Car, le danger vient de partout, n'est-ce pas ?

Encore une heure. Il se faisait déjà tard. Staahl quitta sa position et entra dans la taverne bondée et bruyante afin de se mêler un peu à la foule, peut-être avait-elle campé au mauvais endroit après tout. Discrète, elle se fraya un chemin jusqu'à une table vide et s'installa sur le siège abîmé. Peu confortable, certes, mais heureusement que la demoiselle n'était pas très coquète. Son regard de jais balaya brièvement la pièce.

- Non, rien, pas encore, du moins.

À l'idée d'une nouvelle escapade, elle se mit à sourire. Ce sourire si particulier, à la fois charmeur et dangereux, qui affichait clairement toute son âme sombre et ses intentions pernicieuses. Et les possibilités étaient bien nombreuses, après tout. Elle ne comptait plus le nombre d'ennemis qu'elle avait pu se faire au cour de son siècle et quelques de vie. À force de chercher des ennuis et de prouver sa force à tout va, en plus de son travail de mercenaire, il était évident que les chances de se faire des adversaires étaient toutes de son côté. Quelques rivaux avaient d'ailleurs été de merveilleux rivaux, Staahl en avait quelques uns en tête à ce moment-là. Après avoir commandé une boisson, elle retourna à sa table et la but lentement, avec délectation, tout en se remémorant de quelques combats, quelques ennuis avec quelques personnes.

En tant que mercenaire, il n'était pas rare de devoir s'occuper de quelques personnages secondaires afin d'accéder à la cible, et son agilité était un avantage de taille afin de semer ses ennemis en trop grand nombre ! La plupart restaient en vie si elle ne voyait pas l'utilité de se débarrasser d'eux plus tard. Léger rire de la part de l'elfe sombre.

- Bon, ça suffit.

D'un bond, elle se leva de sa chaise et déambula entre les clients de la taverne dans le but de retourner à son poste. Ce qui ne fut pas nécessaire, car, juste devant la porte...

- Eh, ça faisait longtemps dis-moi...

Inutile de préciser qu'à la prononciation de cette phrase, son sourire s'était façonné à une vitesse grand V. Un vieux rival, une histoire de mercenaires... Sauf que ce dernier, ne l'était plus. Pas officiellement, d'ailleurs. À ce souvenir, Staahl jubila à l'idée de pouvoir le détruire. Par sa faute, elle avait en partie raté sa mission, et cette vengeance serait bien justifiée compte tenu de ce qu'il avait fait.

Elle se planta devant lui, appuyée contre la porte en lui servant son sourire le plus aguicheur et le plus mauvais quoi soit. La vengeance est un plat qui se mange froid.


----------

Citation:
On dit que les brebis retournent souvent vers leur troupeau. Peut être que cela est vrai finalement. C’est ce que ce dit Dalveen en voyant ou le bateau qu’il avait pris pour retourner à la capitale l’avait mené. La ville côtière des temps passé, ou plutôt de son passé et en plus as croire que tout avait été prévue car, il disposait de son ancienne armure de cuir de l’époque (Voir Avatar). Il remit rapidement sa capuche sur son visage et aussi pour cacher sa chevelure blanche et son visage dans la pénombre. Finissant par payer le marin qui pendant un long moment l’avait fait venir ici, Dalveen fini par descendre sur le ponton boueux, sale d’on le bois était moisi et ne demandait qu’a s’effondrer. A croire que rien n’avait changée ici bas, à croire que les années ne ce passe pas ici et que tout reste à sa place et dans son état.

Avançant d’un pas presque silencieux digne de la mort elle-même, Dalveen poursuivit sa route vers un logement ou plutôt la seule auberge de la ville et aussi le repaire de son ancienne famille, ayant cet espoir assez incertain qu’il l’avait tous oublié. Les mercenaires, la promesse qui le liait ou plutôt qu’il a brisé à lui seul. Le problème c’est que devenir garde royale aurait été assez mal vus pour son ordre donc, il a préférait désertée mais cela lui fit retourner les foudres de son ordre contre lui et cela depuis longtemps mais rares sont les mercenaires qui ont été envoyée pour le tuer sont revenus…. Avec tout leur membre. Dalveen ou plutôt anciennement connu sous le nom de NightShade à l’époque et pour cette organisation un exilée et une cible à abattre pour l’honneur de leur ordre.

Dalveen marchant dans cette boue pleine d’immondice ce dirigeait vers l’auberge ou pullulait les brigands, malfrats, mercenaires, putains et autres et finit par pousser délicatement la porte.
Il baissa la tête par pur réflexe, ne voulant pas trop attirée l’attention et d’un coup d’œil, il compris que les ennuis allait commencer. Cette vision de la beauté elfe qu’il eu dans son champ de vison un court instant était pleines de promesses de mort et de défis.

Pourtant malgré tout un sourire malsain ne pus s’empéche de venir sur ces lèvres comme ci en réalité l’excitation du combat à venir, le fessait frémir d’envie. Dalveen étant pourtant une personne très calme et gentille devient une toute autre personne pendant les combats laissant les plein pouvoirs à sa partit démon de lui-même et seule cette elfe le savait. Il releva la tête et baissant sa capuche ce léchant un peu les lèvres d’envie, il la fixa de ces yeux rouges et dit.

« Staahl, bizarre comment le hasard, te remet sur mon chemin »

Il avança lentement vers elle et viens renifler longuement son parfum au bord de sa nuque et repris.

« Ce parfum, toujours aussi enivrant et envieux, tes techniques de séduction sont toujours aussi tentante, on dirait. On ce laisserait presque prendre au piège »

Il compris rapidement que autour de la salle, le nom de NightShade ce fessait entendre mais pourtant personne n’intervenait entre les deux personne. Il ne pus s’empêcher de renifler à nouveaux laissant bouillir son sang démoniaque lui faire parcourir de nombreux frissons dans tout son corps envieux du combat qu’elle allait lui offrir et retourna à sa place tout prés d’elle presque collée à elle vus que sa poitrine le touchait et ne touchant pas à ses armes, ces yeux devenant rougeoyant au cas ou et soupirant d’envie malsaine, il allait la laisser parler et donner court à l’avenir des événements.


----------

Citation:
Quel hasard, même. Visiblement, Staahl allait s'amuser, bien plus qu'elle n'aurait osé l'espérer. Cet homme lui avait causé bien du fil à retord par le passé. Vieille mission, le client de l'elfe était la cible de l'ancien mercenaire et vice versa. Une histoire qui finit très mal, bien que les deux vieux ennemies s'en soient sortis indemnes. Au final, les deux cibles ne purent survivre à tant d'assaut et d'acharnement. Deux victoires ? Non, deux échecs. C'était en tous cas ainsi que la mercenaire voyait les choses, et comptait bien remettre les vieilles anecdotes sur le tapis. Après tout, c'est toujours aussi amusant aux yeux de la demoiselle. Dalveen s'approcha alors d'elle après avoir dévoilé son délicieux visage et sa chevelure angélique. Leurs corps, si proches, tellement à l'étroit dans cette cohue, ne put qu'exciter d'avantage Staahl dans sa quête de vengeance. Mais elle le savait, elle n'était pas si idiote, et lui non plus. Ses tactiques habituelles ne marcheraient pas. Malgré tout, rien ne l'empêchait de s'amuser encore un peu, comme elle aimait tant le faire. Elle saisit brutalement la main du démon en entrelaçant ses doigts avec ceux de son partenaire, afin de l'entraîner un peu plus au calme, au fond de la taverne. Là où elle était installée précédemment, plus précisément. Une fois installée, elle approcha son siège de celui de son interlocuteur, et glissa sa jambe de la cheville au genou de ce dernier avec son air séducteur habituel.

- Delveen, mon cheeeeeer Delveen. On n'apprend pas à un vieux sage à faire la grimace, alors je t'épargnerai mes minauderies et autres manières. Mais, je te rassure, je garderai ma bonne vieille franchise que, je le sais, te plaît tant.

Petit sourire à la commissure des lèvres de l'elfe qui, évidemment, ne put manquer à son rival. Ou, ex-rival, plutôt. Staahl se pencha vers l'exquis visage de son adversaire de la soirée, et allia séduction et franchise diplomatique.

- Nous avons un petit quelque chose a régler, toi et moi. Et tu le sais. C'est sans doutes pour cela que tu sembles si heureux de me voir ce soir, me trompe-je ?

Bien évidemment, la "femme de main" n'attendait aucune réponse de la part du déserteur. Non, elle étalait les choses, simplement, avec une grâce presque pure et une escobarderie masculine. Plongeant son visage dans le cou de l'hybride, elle lui souffla à l'oreille, avec une sorte de tendresse à peine perspective : il allait tout de même lui offrir une excellente distraction.

- J'aurais teeellement voulu ne pas avoir à te couper tes précieux membres, mais, si je veux satisfaire mes fantasmes et mes envies, il faudra malheureusement que je t'extermine sur le champs. Tu le comprends j'imagine, traître.

Petit rire d'un sadisme poussé.


----------

Citation:
Les événements prirent une tournure que Dalveen aimait particulièrement et qui ne fit qu’amplifier ces plus simples envies malsaines et plein d’autres encore. Jouant à son jeu préféré comme, il l’avait prévu. Il sourit malsainement une nouvelle fois quand elle prit sa main et le guida vers le fond de la salle dans cette zone un peu boudée par les clients de la taverne. Il finit par s’asseoir pour le bon vouloir de sa compagne du moment ou plutôt sa veuve noire ou comme une épine qui ce plante dans le pied. Alors quitte à jouer, Dalveen allez s’amuser avec Staalh comme elle le fessait. La regardant mais changeant un petit détail car, il remit sa capuche cachant son visage pour étouffer la lumière rouge de ces yeux ne voulant ameuter la foule de la taverne car malgré tout un semi démon était pas très courant même ici. N’offrant son regard démoniaque qu’a sa seule rivale et son sourire devenu cachée par la pénombre. Il en perdait son calme presque légendaire envers lui et en tremblait d’excitation et la laissant parler et l’approcher au point de ressentir ce parfum qu’il aimait et détestait tant et sa chaleur contre lui et la laissant gouter à son propre parfum et gouter à ces frémissement d’envie. Il la repris pourtant son sérieux d’un seul coup à sa voix devenue dure sur le mot traitre et ce pencha lentement vers elle et venue lui chuchoter à son tour.

« Tu parle comme si tu avait une chance de me vaincre Staalh »

Il lui montra sa main et repris.

« Tu la voie cette main, je peux en faire ce que je veux avec toi »

Souriant d’un air malsain et pervers posant sa main sur la déchirure de sa robe touchant sa cuisse et approchant sa main de son intimité et repris à nouveau.

« C’est marrant comment je suis sur que je t’insulte en fessant….. Je ne ressens aucun plaisir à le faire finalement »

Retirant sa main d’entre ses cuisses et venus sentir sa main pour le laisser frémir de nouveau en reniflant d’un coup sec et ces yeux redevenant rouge, il laissa place au lieu de sa main des doigts griffus et écailleux et ces lames d’un tranchant ce lisant sur les courbes pratiquement parfaite de ces griffes et en léchant le bout de délectation, il chuchota du sang sur ces griffes venant de sa langue.

« Moi j’ai bien envie de te découper pour pouvoir m’amuser »

Fessant revenir son avant bras à la normal et sa coupure légère ce refermant rapidement, il lécha son doigt qui était encore quelque instant une griffe imposant un certain respect et gouttant à son propre sang, il ce releva et lui tourna le dos et dit d’un ton calme et assez souple.

« Staahl, je ne suis plus un mercenaire et je ne veux pas finir dans l’état ou nous étions à la fin de notre dernier duel inter-contrat»

Il ouvrit son plastron de cuir laissant apparaître son torse certes musclé comme le laissant devinée sa carrure et montra au niveaux des abdominaux une cicatrice lourde et profonde et dit.

« Tes flèches laisse des marques que même moi, je ne peux pas m'en débarrasser »

Refermant son plastron de cuir noire, il s’inclina avec respect et d’un coup sec et rapide sa main sortant de sa cape, il planta une dague sur la table laissant le monde peuplant la taverne bouche bée et la lame plantée dans le bois ayant déjà vécu de nombreuses taillade et taches de boissons reluisait et ornée de signes elfique et ce retournant à nouveau fessant voler sa cape noire dans l’air et sourit avant de reprendre encore une fois la parole.

« Je rend ce qui m’a laisser de nombreuses cicatrices que je possède, c’est une bonne lame mais même moi, je suis assez intelligent pour savoir que cette lame à son histoire et sa valeur à tes yeux »

Soupirant lentement son côté démoniaque retourner dans le tréfonds de son âme, il savait que cela n’allait pas ce terminer de cette façon mais, il n’était plus le même depuis la dernière fois et sa elle allait s’en rendre compte. Seulement les choses qui allait empirer ne serait pas provoquer par ses mains. Les mercenaires peuplant la salle, eux était debout, les lames sortit et encore souillées du sang de nombreux innocents hormis leurs cibles car même Dalveen avait les mains sale de sang. Ils foncèrent tous vers lui. Le combat pris un tournant lent mais une fin rapide. Dalveen pris en compte rapidement le nombre des mercenaires qui était cinq. Le premier armé d’une simple épée trouva la mort d’un coup de griffe qui lui perfora les entrailles, le deuxième fonçant aussi sur Dalveen qui avait encore son bras en plein dans les entrailles du premier. Le deuxième armée lui d’une dague visée le cou de Dalveen mais seulement la lame arriva dans le cadavre du premier s’en étant servit de bouclier et lui trouva la mort par la morsure de Dalveen au niveau de la nuque lui arrachant la moitié de la gorge. Dalveen ce battait rarement d’une manière aussi barbare mais, ils avaient réveillée le démon qui sommeillait en lui. Il avait envie de sang et, il était servit.

Recrachant le morceau de chair de sa bouche et retirant son bras des entrailles du cadavre qui le tenait. Le troisième un peu effrayer finit par prendre moins de risque et jetant d’une dextérité assez remarquable sa dague vers Dalveen, ne toucha pas sa cible car la dague repris au vol par Dalveen touche en plein cœur son lanceur. Le quatrième pris la bonne solution en fuyant lâchement de l’auberge mais le cinquième lui eu une sort aussi peu envieux que ses camarades ayant eu la tête trancher par la lame de Dalveen et d’un sourire remplis d’extase devant ce bain de sang, la tête du mercenaire roulant au sol dans la marre de sang des trois autres.

Rangeant sa lame pleine de sang, il regarda Staalh du même regarde que pendant leur précédent combat et dit d’une voix caverneuse et remplis de désir de sang.

« Maintenant, si tu le souhaite Staalh je suis tout à toi »

Ce qui était drôle dans cette scène macabre, c’est que hormis de son bras droit, aucune tache de sang n’avait souillé ces vêtements et c’étant lécher la bouche la lavant de toute souillure. Dalveen avait l’air de la personne gentille qu’il est à la base.


----------

Citation:
Touché. Bien évidemment, Staahl a avait bien appuyé sur le qualificatif qu'il n'allait pas aimer, et cela se vit sans plus attendre. Il se pencha vers elle, et lui susurra une véritable invitation à un combat à mort. Ce qui plut à la mercenaire. Non, elle ne savait honnêtement pas si elle pourrait le vaincre; son niveau était impressionnant, mais comme de coutume, elle préférait prendre le risque. Orgueil quand tu nous tient.

La suite fut un enchainement presque perturbant de provocations malsaines et dangereuses. Bien que la main de son rival sur sa cuisse ne soit pas déplaisante, la cause sous-jas-cente l'insultait, effectivement, il avait trouvé le mot juste. Une boule de rage remontait lentement mais sûrement la gorge de l'elfe, qui parvenait tant bien que mal à retenir. Oui, entre eux tout n'était que provocation, preuves de force, de pouvoir, et d'emprise sur l'autre.

À la vue de la blessure infligée il y a déjà un temps, Staahl ne put s'empêcher de sourire. Sa dextérité à l'arc était remarquable, et la preuve était bien là. Elle ne put s'empêcher non plus de saliver du corps attirant de son rival. Il était insupportable à ses yeux, mais c'était son meilleur ennemi. Et rien que pour ça, elle le trouvait séduisant. Et sa carrure était à la hauteur de son caractère si détestable par moments. Le coude posé sur la table, sa tête posée dans le creux de sa main, l'elfe le fixait avec délectation. Un mouvement brusque. Qu'elle n'avait pas vu venir, certes, mais son caractère inébranlable l'arrangeait toujours pour son manque de réactions. Un sang froid incroyable.

- Ah, cette lame.

Elle rit de nostalgie. Et, il était vrai qu'il était assez intelligent pour repérer ce genre de détails.

La suite fut juste une véritable boucherie, que Staahl admirait de sa place, sans bronchée, admirative des progrès évidents de son adversaire. Elle allait beaucoup s'amuser. Et cette fois-ci, il ne sera pas blessé par une flèche, mais par son hallebarde posée à l'extérieur, arme lourde et imposante qui requiert une force et une maniabilité très particulière. Chose que la demoiselle maniait avec excellence. Des corps transpercés, balancés, sans la moindre retenue ou pitié. C'était magnifique. Une boucherie, réellement. Une marre de sang, des cadavres fraichement assassinés (ils en sont morts !) : une scène magnifique.

Sa phrase si malsaine, si provocatrice, ne fit qu'exciter littéralement l'elfe, avide de bataille difficile et dangereuse. Imperturbable, elle se leva, lui lança un regard bref et sortit de la taverne, dans l'attente d'une quelconque suite. Déambulant parmi les quelques clients trop ivres pour avoir compris la scène précédente, elle se retrouva très vite à l'entrée. Le mur d'en face. Sa hallebarde. Une longue hampe, une lame de hache mortelle, une puissance de frappe incontestable. Cette fois, elle devrait faire vite. Elle éleva la voix et s'adressa à Dalveen, un peu plus loin;

- On le fera à la loyale, cette fois. Dans un endroit plus calme.

Il n'en n'était rien. Rapidement, elle percuta violemment le mur d'en face et saisit son arme fétiche de ses deux mains, avant de se retourner avec vivacité; son ennemi était pile en face d'elle, à quelques mètres seulement. Elle savait qu'elle ne saurait le prendre en traître, mais elle s'était au moins débrouillée de manière à ce qu'il ne le fasse pas avant. Elle n'avait pas tout à fait tort, c'était presque loyal.

Elle lâcha sa hallebarde d'une main, sortit naturellement une dague dans une de ses bottes de cuir, et déchira l'autre côté de sa robe, afin de pouvoir se battre avec plus de facilité. Car, il serait dur, elle en était consciente, les risques pris étaient énormes et si jamais il lui donnait un coup important, il n'était pas certain qu'elle survive. Après tout, ses défenses étaient moindres, et il faudrait jouer sur un de ses atouts : sa rapidité. Même avec un équipement aussi lourd qu'une arme à deux mains, elle ne perdait pas de vivacité, et c'était là dessus qu'elle serait forcée de jouer. Riant sadiquement et ouvertement, elle fixait son adversaire de la soirée.

- C'est tellement dommage, Dalveen. Pour une fois qu'un homme est à mon goût, il faut que je l'entaille et le transperce sans aucune pitié. C'est triste, n'est-ce pas ?

Staahl se lécha le pourtour des lèvres, surexcitée de la bataille qui arrivait à grand pas.


----------

Citation:
Dalveen malgré sa folie meurtrière n’en perdait toute son expérience et ces techniques de combat. Il ne ce rendait juste plus compte de ce qu’il fessait vraiment. Ne lâchant pas du regarde sa rivale de son ancienne vie, il la laissa sortir de l’auberge qui ressemblait maintenant plus qu’a une simple boucherie ou le lieu d’un rituel des mages de sang. Marchant droit vers la sortie de l’auberge ou c’était dirigée Staalh, Dalveen tremblant d’excitation et d’envie de toutes sorte la regarda et gigotant un peu dans tout les sens rangea son épée et retira sa capuche et sa cape. Sachant bien que le combat était maintenant inévitable et ne cherchant même plus à l’éviter, il dit susurrant avec extase ces mots.

« Staalh…… j’aime savoir que, je vais enfin gouter à ta chair »

Soupirant ou plutôt haletant d’envie, il resta très calme quand elle posa son arme assez massive dans son genre pour ce dénudé un peu plus à sa façon et léchant ces lèvres, il lui répondit.

« J’aurait aimé gouter à ta chair d’un autre façon »

Rigolant à pleine voix ne ce retenant pas, comme si le Dalveen qu’il était n’était plus présent. Ne sachant pas vraiment comment faire et par quoi commencer pour engager le combat, Dalveen fou d’excitation à cause de son côté démoniaque ce mit à genou et prenant dans chaque main, deux couteaux accrochée à ces jambes, il reprit susurrant d’un ton très calme et haineux.

« La mort à plusieurs facette mais sache que ce soir, la mort ne viendra pas te chercher, ce soir c’est moi qui la remplacerait »

Jetant tout en restant accroupis au sol, les couteaux sifflant leur venue vers elle, ce planta tous autour d’elle à ses pieds mais profita du moment qui avait peut être du la surprendre pour courir vers elle et d’un grand bond fessant remplacer ces mains par ces griffes pour la pourfendre en deux, si elle resterait à cette place ou ne ferait rien et dit dans le feu de l’action.

« La mort siffle souvent sa venus mais ne préviens jamais quand elle vient nous prendre »

Le combat était engagée mais au fond de lui Dalveen ne ce donnait pas à fond car, il avait laisser son épée planter au sol un peu plus loin d’eux pour ce sentir plus léger et rendre son saut plus précis vois plus dévastateur et imprévisible.

----------

Citation:
La guerre était déclarée, et c'était inévitable. Histoire ancienne, certes, mais histoire de vengeance et d'honneur, de dignité à garder ou à gagner. Sur le coup, Staahl fut très heureuse d'être aussi agile et rapide, en plus de savoir faire preuve d'impassibilité fasse aux évènements. Elle aurait pu être surprise, mais l'elfe anticipa le gros coup de griffe à temps. Après une roulade sur le côté et un bon vif, elle se retrouva derrière son rival, hallebarde à la main, sourire à la commissure de ses lèvres et le plaqua contre le mur assez violemment. Collée à lui, ne sachant retenir un petit rire malsain, elle glissa sa main libre sur la hanche de son adversaire et soupira.

- Hm. Je pense que la bataille n'est pas pour tout de suite. N'êtes-vous pas d'accord, mon cher Dalveen ?

Étrangement, elle le pensait réellement. Sa haine et son envie de bataille étaient forts, c'était indéniable, mais elle voulait, juste une fois, pactiser avec son ennemi juré, sa proie, son prédateur. Avoir sa chair à sa disposition, dans d'autres conditions que celles qu'elle connaissait habituellement. Sa main restait sur sa hanche, tandis que l'autre gardait l'arme fermement. Lorsqu'elle humait le parfum de son rival, elle soupira de nouveau, lentement, presque sereinement.

- Il paraît que ce genre de scène fait très cliché... Mais maintenant que j'y suis, je comprends mieux pourquoi un ennemi est aussi attirant. Particulièrement lorsqu'il est très plaisant à la base.


----------

Citation:
La suite de ce combat enfin plutôt de cette mascarade de la part de Dalveen était des plus ennuyeuse. Dalveen aurait déjà eu plusieurs occasions de la tuer mise à part si cela est un piège. Ce fessant devancer lors de son attaque grossière et tout à fait esquivable. Dalveen ce fit manipuler et entravée rapidement et s'empêcha de sourire restant dans son rôle de gros méchant et le visage plaqué contre le mur, il dit calmement.

"Tu as surement raison, je doit dire mais qui te dit que.......... je ne l'ai pas fait exprès"

S'aidant du mur comme appuie, Dalveen poussa la lame de la hallebarde avec son dos en ce coupant fortement mais ce retourna en restant calme devant son visage serrant les dents par la douleur de la coupure. Il ce retrouve avec la lame proche de soi et sourit cachant assez mal sa douleur et repris.

"On dirait que ton désir de taillader mon corps et achevée du moins en partie. Je doit dire que tu est devenue très forte depuis la dernière fois mais, je doit te dire que je ne suis plus la personne que tu as rencontrée dans cette taverne et même tout à l'heure. Je me nomme Dalveen Leandor, chevalier de l'ordre royale et non Nightshade, Assassin de l'ordre."

Soupirant longuement voulant lui faire comprendre que pour lui tout cela était fini et aussi surtout que dans la taverne ce qui c'était passée c'était de la seule provocation. Il n'était plus le fou sanguinaire d'avant.
Posant sa main sur la lame ce coupant encore sur toute la main et la blessure dans son dos sanguinolent sur sa cape et au sol, une flaque ce fessait présente et finit par montrer sa peau sous un jour bien blanc et non rouge de vie. Il n'allait pas en mourir car elles cicatrisait déjà mais, il serrait fortement affaibli.

Rigolant un peu toussotant, il repris.

"Alors sa fait quoi de voir ton rival quasiment à tes pieds et totalement à ta merci?"

Souriant gentillement malgré tout, il ne pensait pas qu'elle comprendrait un telle changement de comportement depuis les cinq ans qui séparée leur dernière rencontre. Il ne la quittait pas du regard ce montrant totalement à la merci de sa lame qui avait le choix de le laisser en vie ou la mort et sa main n'étant plus sur sa hanche et repris à propos de sa.

"Je ne sait pas pour être franc, je n'ai jamais profiter du corps de mes adversaires"


----------

Citation:
Sa réaction fût assez... étrange. Et assez amusante, d'un point de vue tout à fait sadique. Ce qui était évidemment le cas de Staahl. Elle admirait les coupures nettes de son arme massive et tranchante, qui assénait des coups puissants et plutôt précis si son possesseur avait assez de maniabilité. Rafler uniquement la lame causait une coupure plutôt profonde et douloureuse... Son adversaire semblait bien affaibli, se vidant petit à petit de son sang. La scène devenait plutôt glauque, ce qui ne déplaisait pas à l'elfe sombre. Malgré le fait que... C'était tellement étrange. Dalveen avait énormément changé, semblait-il. Et le fait qu'il s'entaille lui-même, comme s'il se soumettait, était assez perturbant, même pour elle. Gardant tout de même son air impassible, elle le fixait, sans pitié, sans étonnement. Du moins, en apparence.

Brutalement, elle le poussa avec le talon de sa chaussure de manière à ce qu'il se retrouve lamentablement étalé sur le sol, planta avec violence sa hallebarde dans le sol près du vidage de son rival avant de bondir de manière à se retrouver avec vivacité à cheval sur lui. Une main posée sur son épaule, elle approcha ses lèvres de celles de son ennemi, et rit doucement.

- Il est vrai que tu as changé, Dalveen. Je suppose, en tous cas.

Du dos de sa main, Staahl caressa le visage de sa future victime, plongeant son regard dans le sien.

- C'est assez amusant de te voir ainsi. Même si je trouve ça beaucoup trop simple. Je te préférais combatif, impulsif, et difficile à atteindre.

Et c'était vrai. Même si la situation n'était pas déplaisante, loin de là, elle aimait la difficulté, et préférait avoir du mal à atteindre son objectif. Soit il avait changé, et en mal, soit c'était un piège. Son léger sourire s'effaça net, avant qu'elle ne plonge son visage dans le cou de Dalveen, qu'elle effleura du bout des lèvres, avant d'y déposer un baiser, à la fois doux, et furieux.

D'un bond, elle se releva et saisit sa hallebarde qu'elle extracta du sol en un déchirement strident. Un volte face, et l'elfe rebroussait chemin, marchant d'un pas lent jusqu'à l'auberge afin de s'y reposer un peu. Malgré tout, elle restait sur ses gardes, au cas où le comportement incompréhensible de son adversaire était un leurre, une feinte. Si jamais il faisait un mouvement brusque, elle l'entendrait, et n'aurait aucun mal à réagir, à contrer et contre-attaquer.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Mer 28 Jan - 16:53 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
La vengeance est un plat qui se mange froid. (Dalveen)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com