La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Encore et toujours... des emmerdes (PV Yuna Maria Delacores)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:32 (2015)    Sujet du message: Encore et toujours... des emmerdes (PV Yuna Maria Delacores) Répondre en citant

Citation:
Il y a dans ce monde, des gens qui préparent tout à l’avance, des personnes qui imaginent tous les imprévus possible set imaginables afin de n’être jamais surpris par les aléas de leur existence. Et à coté de ce genre de personnes, il y a Jed Oromas, qui lui, ne prévoyait jamais rien. Et, qui de toute façon, n'aurait rien gagner à faire preuve de plus de prévoyance dans la conduite de son enquête en territoire vampirique, tant celle ci se révélait farcie de complications.

Ainsi le seigneur Okonair n’était pas un vampire de Nocturnia, non, la consultation des archives royales de l’ancien palais du Triumvirat ne laissait pas de place aux doutes : la cible résidait à Scinia elle devait probablement être riche pour pouvoir se payer les services de mercenaires damnés, influente aussi pour pouvoir ainsi commanditer ses expéditions de si loin et probablement douée dans l’art de la manipulation vu qu’a priori son intermédiaire à Nocturnia croyais travailler pour un seigneur local.
L’adversaire promettait d’être intéressant et il devenait évident que l'apprenti détective risquait d'avoir besoin d'aide si il voulait mettre un terme à cette escapade. C'est ainsi qu'il s'était retrouvé à devoir contacter Simon, son créateur et lui avait demander de faire des recherches préliminaires sur le sujet. En effet, des archives il n’avait tiré que des comptes rendu de transactions financières, indiquant que l’individu fréquentait souvent une maison close de Scinia et louait un hôtel particulier dans les quartiers résidentiels, c'était assez léger et il comptait sur son mentor pour l'aider à se prémunir contre d'éventuelles mauvaises surprises.

Un second imprévu allait cependant le ralentir dans ses investigations, en effet Simon fournit une information bien différente de ce qu'il espérait : sa mère était décédé…
Après cinquante années passées sans s’être inquiété de son devenir, cela n’avait rien d’étonnant, c’était une évidence même, mais ce qui choqua le vampire c’était qu’il venait de se rendre compte qu’il ne s’était à aucun moment inquiété du sort de sa génitrice depuis qu’il était devenu vampire, il l’avait effacé de son existence sans même s’en rendre compte et cela le mit grandement mal à l’aise en plus de l’endeuillé. Il prit donc un long temps pour accomplir son devoir de fils en lui rendant un dernier hommage et en s’assurant de la bonne succession des biens familiaux. Il choisit, malgré tout, de ne pas se laisser abattre par ses tendances mélancoliques et mit un point d'honneur à ne pas perdre de vue l'objectif de sa mission, il se promit de revenir une seconde fois sur la tombe maternelle une fois réglé le « cas Okonair ».

Finalement arrivé dans la Capitale humaine, notre intrépide vampire pu enfin se concentrer sur ses deux pistes. La plus intéressante concernait l’hôtel particulier et c’est tout naturellement qu’il se dirigea dans le quartier bourgeois ou trônait la fameuse demeure.
La nuit n’était pas encore tombé et le soleil laissait planer ses dangereux rayons au dessus de la tête du damné, c’est pourquoi, il dû se dissimuler sous une cape couvrante, équipée d’une capuche. La protection était efficace mais le tissus sombre lui donnait un air de voleur, voir d’assassin ce qui allait complètement à l’encontre de l’impression qu’il voulait donner aux quidams qui croiseraient sa route. Sa discrétion était plus que compromise mais il n’y pouvait pas grand-chose après tout, la nature vampirique était loin d’être un avantage absolu, les contraintes étaient énormes. Afin de corriger un peu le tir, il avait jugé bon de laisser en évidence tous les signes dont il disposait pour ne pas être pris pour un misérable vagabond : une bourse bien remplie s’agitait à sa ceinture, ainsi que ses deux dagues dont la couleur et la texture de leur matériaux donnait l’impression qu’elles étaient forgés dans de l’or, enfin son médaillon d’or véritable fut lui aussi présenter ostensiblement, ballottant exagérément contre sa poitrine. Certes, il risquait d’attirer encore plus l’attention, mais au moins on le laisserait tranquille, passant ainsi pour un bourgeois un peu original ou encore un mystérieux et opulent mercenaire.

_________________

Citation:
Il était une fois… Non pas se début, on pourrait imaginer, que j’étais une vrai princesse, alors que c’est faux… Enfin je suis une princesse à ma façon… Princesse de mon clan. Princesse de mes petits démons. Princesse de mes petit voleur, princesse de Jared, enfin je l’espère… Mais je pense qu’il m’apprécie plus que bien… J’espère encore une fois, ce serait bizarre une prince qui n’aime pas sa princesse, ça ferais vraiment bizarre… Ou alors il profite de moi… Non la c’est encore plus improbable… Vraiment plus improbable, impossible, rien nada, il peut pas profité de moi, c’est vraiment pas possible. Il m’aime, je l’aime, nous nous aimons, on s’aime, c’est la loi du cœur. Enfin lois du cœur, c’est a peut près ça, mais c’est plutôt une chance du destin, vous croyez a la chance du destin ? Moi oui, sans ce destin, je n’aurais jamais rencontre Balthazar, ni même Jared, ni également mes petit démon ainsi que notre médecin, rien. Je remercie encore le ciel, que mon père a lapider toute nos économie, enfin quand même pas, mais sans sa, je n’aurais jamais eu, la vie que j’ai maintenant, c’est grâce a mon début de vie malheureux que j’en suis arrivé la… Enfin bon. Je ne vais pas dire non plus que mes parents ne me manque pas, loin de la. Ils me manquent énormément, j’y pense souvent même beaucoup trop parfois. Ma sœur me manque aussi, mais bon après ce qu’elle ma balancé la dernière fois, c’est foutu, je ne lui rendrais plus visite, elle ma fait bien trop de mal. C’est ça le soucis avec les sœur, quand elle grandisse, elle devienne baiser de la caisse… Mais s’est son mari, je paris que c’est a cause de lui qu’elle est devenue ainsi, j’en suis sur et certaine que c’est a cause de sa gueule. Enfin je ne peux pas changer les gens, maintenant c’est fait c’est fait, on peut plus rien faire. Elle a goûté à la richesse, au caviar, tout et tout. J’ai bien envie de hurler maintenant. Enfin arrêtons les pensées. Je crois que j’ennuis tout le monde avec ce genre d’histoire n’est pas. Enfin bon… Je parle, je parle, je suis une pure commère, pire qu’une vieille, et je jacasse, et je jacasse, encore et encore, toujours et encore.

Bref, ce matin, je m’étais levé, assez gaiement. Pour une fois que je suis gaie à mon lever, il va tomber de la merde, ouais, même de la grosse merde… Enfin bon, je me levais tranquillement, comme à chaque fois…Mais cette fois… Il n’y avait pas les gamins… pas de gamin pour me réveiller, joie suprême. J’aimais vraiment cette tranquillité qu’on venait de m’offrir, pour une fois que tout était calme… Enfin bon, faut avouer, que je m’étais levé à 11 heure, et dans une heure tout le monde reviendrais, malheur, je n’aurais pas pu profité de ce calme divins… Malheur de malheur… Dingue ça, quand on ne m’offre pas de tranquillité, je me lève trop tôt, et quand on m’offre, je dors trop longtemps, et ainsi je ne peux pas me pouponner, chieute !!!!

Bon, bah tant pis, je vais me faire belle dans l’heure hein… Bon, allez hop, le bain, les beaux vêtements, tout et tout… Commençons déjà par le bain. Discrètement, j’allais empreinté la baignoire de notre hébertiste. Et ainsi j’avais prit ma douche. Après, je m’étais préparer une magnifique tenue, la plus belle que j’avais.

J’avais enfin fini de me préparer, seulement, personne n’arrivait a midi, m’avait il laisser seule pour la journée ? Peut être, je ne savais pas, mais a vrai dire, a midi, je me sentais seule. Je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas du tout quoi faire, ça m’ennuyait… Bon, j’avais décidé d’aller me promener un peu. Ce que je fis, seulement, je m’ennuyais encore plus, alors, tranquillement je m’étais aventurer dans un bar, mais on m’éjecta aussi vite que j’y suis entrer. Pourquoi ? A cause de mon apparence, malheureusement, je ressemble a une gamine, alors que je ne le suis pas, j’avais beau leurs dire, que j’avais vingt ans… Je ne m’étais pas aperçu que ma marche, avait été si longue. Le soir était déjà arrivé, et sa marche, l’avais mener a un quartier plutôt riche… Je fus assez souriante a cette vu, et en marchant, j’avais vu un homme, enfin plutôt sa bourse, discrètement, je m’étais mise a le suivre… Puis, rapidement, je m’étais rapproché encore plus. Puis encore après, je posai ma main sur sa bourse, pour le lui voler.



---------

Citation:
La route à parcourir ne fut guère longue et sa recherche pas moins difficile : aucun bâtiment ne ressemblait à l’autre dans ce quartier. Chaque propriétaire ayant sans doute tenu à cœur de se démarquer de ses voisins en faisant appel à toute sorte d’excentricités architecturales et chromatiques. Cependant il aurait été faux de considérer ces constructions comme extravagantes ou saugrenues, toutes étaient le parfait reflet du raffinement et de la noblesse que leur propriétaires voulait donner d’eux-même au restes de la population, révélant par la même occasion leur prétention extravertie.

La demeure que Jed cherchait ne faisait pas exception à la règle, elle avait un style unique. Clair et perforée par de nombreuses baies vitrées, elle semblait irradiée comme un soleil, reflétant des rayons... qui vinrent frapper le visage du vampire.

Il referma vivement ses paupières sous l’effet de la brûlure de ses iris, se biaisant légèrement pour que sa peau ne souffre plus non plus tandis que ses lèvres se crispèrent en un rictus de douleur.
L’habitation ne correspondait pas du tout à l’image qu’il se faisait d’un humain qui traitait avec des vampires, pas du tout même. Était-il possible qu’il se soit trompé en déchiffrant ses informations ? Si c’était le cas, alors ce serait catastrophique, il avait mis tant de temps pour venir jusqu’ici, couru tant de risques…

Il n’eut cependant pas le temps de se lamenter davantage sur cette décourageante possibilité, quelqu’un s’était approché de lui, furtivement, trop furtivement. L’individu avait sans doute profité de son état de faiblesse suite à son aveuglement pour tenter une approche, peut-être même que son geste l’avait trahi en tant que vampire et que celui-ci s’apprêtait à l’éliminer. Il n’en fallu pas plus pour mettre le jeune garçon en alerte et se redresser vivement loin de l’origine de son éblouissement pour portée son regard vers son potentiel agresseur. Il avait porté sa main contre le fourreau de sa dague, et il effleura celle de la jeune fille qui se tenait devant lui, le faisant sursauter de surprise et de peur.
Surpris de découvrir une jeune fille à l’air inoffensive alors qu’il s’attendait à un assassin, effrayé de sentir cette main rencontrer furtivement la sienne, l’imaginant porteuse d’une lame qu’il ne pouvait plus éviter.

Sa réaction se révéla plutôt vive, puisqu’il sursauta vivement en arrière, pour finalement s’écraser fesses contre terre sur le pavé, les yeux tout écarquillés par la stupeur. Sa capuche glissa d’ailleurs de sur sa chevelure, pour découvrir entièrement son visage à la vue de l’humaine et le mettre à la merci des rayons solaires. Il cria de douleur avant de remettre vivement son étoffe protectrice, tout en faisant mine de se relever, espérant intérieurement que son cri passerait pour une simple expression de surprise.
Il s’épousseta gracieusement, dévoilant ses mains gantées alors qu’il reprenait peu à peu contenance, tentant de garder une attitude digne malgré la première impression peu flatteuse qu’il venait d’offrir :

- « Ne vous as-t-on pas appris qu’il ne fallait pas s’approcher aussi silencieusement des inconnus pour aller à leur rencontre ? »

Il haussa un sourcil inquisiteur détaillant un peu l’effroyable assassin qui l’avait ainsi prit en traitre. Il semblait s’agir d’une très jeune fille, à peine entré dans l’adolescence, habillée comme une poupée : instinctivement il pensa qu’il devait s’agir de la jeune fille d’un noble du quartier. Une supposition qui ne le fit pas vérifier si il portait toujours sa bourse ou non, il n’aurait jamais imaginé qu’un individu de ce genre puisse être une voleuse.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:32 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Encore et toujours... des emmerdes (PV Yuna Maria Delacores)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com