La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Entretien avec un Mystère [pv Sayuri]

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:17 (2015)    Sujet du message: Entretien avec un Mystère [pv Sayuri] Répondre en citant

Citation:
** T'es sûr que tu veux pas que je lise ses pensées?**

Cyril, ne pouvant bien sûr pas répondre ouvertement à la question du Viguier en raison de la présence de Saya à ses côtés ne pipa pas mot et se contentait de fredonner un petit air en faisant tournoyer le viguier dans sa main gauche, les paniers aux bras et jetant de fréquents coups d'œil à sa cliente pendant le trajet afin de vérifier si elle avait toujours à manger!!! Et bien sûr pour s'assurer que personne ne les suivait, que personne ne se cachait et que de manière générale, elle allait bien. Examen fait, tout allait bien pour le moment.

** Cyril, accepter les demandes d'une personne qui à visiblement trop à cacher sans rechigner une seconde, c'est pas un jeu, c'est idiot. **

Roh, mais non c'est pas idiot. Et puis de toute façon, il en avait assez vu pour se dire qu'elle ne représentait pas un danger pour lui du moins pas pour le moment. Par contre, il avait une occupation certaine pour ce pique nique, nonobstant la conversation de la demoiselle aux cheveux roses : savoir qui elle est!

** Bon sang, est ce que ta mère t'a balancé du haut d'un arbre à ta naissance???**

Le nombre de fois qu'il lui a dit ça.... il ne s'en souvient plus. Cyril savait très bien que le Viguier lui lançait ce genre de vacheries pour se décharger de son inquiétude. La masse d'armes pensante était toujours là depuis la mort de sa mère, très protecteur et le semi elfe l'en remerciait mais il n'y avait pas lieu de s'inquiéter.

** Oh, et puis fais ce que tu veux. Mais ne viens pas te plaindre après! **

Mais non voyons... Bon, revenons à nos moutons, à savoir, le cas Saya. Qui n'est pas ce qu'elle prétend être, c'est à dire une native de Sirilia. Argument qui plaide en sa faveur : elle à l'air d'une jeune fille humaine lambda. Argument qui l'enfoncent : elle a des manières de nobles mais se contente de "Saya", sans titre ni fioritures, pose des questions élémentaires, offre à un marchand de quoi le mettre à l'abri pour le reste de sa vie, lequel marchand a accepté de lui prêter une de ces pièces - comment il allait pouvoir la rendre s'il ne sait pas ou il va habiter? - et il s'avère que ce n'est pas de la monnaie humaine. C'était une pièce qu'il n'a jamais vu et qui semble avoir beaucoup de valeur. L'étau se resserre mais....comment l'interroger sans qu'elle prenne la mouche? Hum.... distiller ses question pendant le repas et basta. Alimentaire mon cher Viguier. Aliment....manger...huh... c'est dur d'avoir le ventre qui grogne depuis un bon bout de temps. Et ces trésor à ses bras....

Eh bien il allait pouvoir en profiter. Après un bon moment de marche à travers la campagne, ils arrivèrent enfin près d'un lac. Deux autres personnes étaient présente au loin et visiblement, ils ont eu la même idée. Arrivé au bord de l'étendue d'eau, Cyril soupira de contentement....avant que son estomac le rappelle à l'ordre. Gémissant, il déposa ses paniers et prit une prune sur le champ et lança d'un air extatique

"Faim!!!!"

Il ne mit guère de temps à consommer le fruit. Une fois satisfait, il s'assied, déposant sa masse d'arme à portée de main puis fit un sourire amusé à Saya qui n'a pas dû manquer grand chose du spectacle et se justifia.

" J'avais oublié que j'avais faim."


----------

Citation:
Avancer. Juste avancer, il fallait qu'elle arrête de se poser trop de questions pour le moment, elle devait profiter de sa journée, profiter du fait qu'elle était libre avant de retourner au travail. Une seule journée loin de tout, loin de Raziel et loin d'Apollyon, loin de tout ce qu'elle connaissait. Voila quelque chose de nouveau pour elle. Un pic nic, depuis combien de temps n'avait-elle pas eu un moment pour elle? Depuis combien de temps n'avait-elle pas pensé a elle plutôt que de penser aux autres? Ca faisait longtemps, peut être même trop longtemps pour qu'elle s'en souvienne maintenant mais en tout cas elle était bien décidé a se refaire des souvenirs. Elle marchait sereinement, sa longue robe blanche virevoltant a chacun de ses pas, sa longue chevelure rose flottait derrière elle et son visage restait calme. Ses yeux avaient virés au bleu tendre alors que son esprit vagabondait a pleins de choses sans importance. Elle aurait pu se servir d'Aliénation pour arriver au lac plus vite, elle connaissait le lac par coeur, elle le voyait bien clairement dans sa tête, il suffisait qu'elle dégaine Aliénation et... Non. Pas sans raison valables. Le fait d'arriver plus vite a un lieu pour un pic nic n'était pas une raison suffisante. Elle poussa donc un léger soupire avant d'arriver quelques temps plus tard au bord de l'étendue d'eau.

Elle posa ses paniers a terre, regardant Cyril attraper un fruit pour le dévorer en quelques secondes. Elle esquissa un sourire a son explication. Oublier qu'on avait faim hin?

"Oui, ca m'arrive aussi quelque fois."

Fit-elle en dépliant la nappe de soie qu'elle posa au sol. Un luxueux pic nic que voila. Elle s'assit sur le tissus doux et attrapa une miche de pain. Elle chercha un couteau dans le panier mais n'en trouva pas. Elle allait devoir faire avec les moyens du bord. Grimaçant un peu elle attrapa Destiny, la dague était accrochée dans son dos a côté de sa jumelle Célérity. Un manche en bois noble finement sculté et gravé, une lame en or pure, pas vraiment adéquate pour trancher un jambon et une miche de pain mais qu'importe. Tranchante comme un rasoir, Célérity eut vite fait de trancher le pain et le jambon, permettant ainsi a Sayuri de se faire son premier sandwitch.

"Et bien... bon appétit."

Fit-elle en croquant une bonne bouchée dedans.


----------

Citation:
Ah! Elle pouvait le comprendre, au moins puisqu'elle a déjà eu des soucis tellement lourds qu'elle en néglige son estomac! D'ailleurs, c'est encore un argument à ajouter à ses soupçons qui commencent à devenir plus que fondés. Mais d'abord,il faut commencer à manger. La prune n'était certes pas suffisante

C'est ainsi qu'il s'assied sur un côté de la nappe, qui était fait dans du tissu qu'on ne peut pas réellement qualifier de rustique et chercha en même temps que la jeune fille aux cheveux roses un couteau dans les paniers... pas grave, il ferait sans. Empoignant une miche de pain, il réussit à y percer un trou puis à l'ouvrir en deux. Y mettant une tranche de viande, il referma le tout et commença à manger, tout en observant Saya. Laquelle utilisa une dague de bonne taille pour faire son sandwich. Qu'elle n'essaie surtout pas de lui faire croire qu'il s'agit d'un couteau de cuisine ou autre, c'était une arme de guerre. Et si elle a une arme de guerre, elle n'a en théorie pas de raison d'engager un garde du corps pour la couvrir alors qu'elle peut se débrouiller seule. Bon, les preuves s'accumulent beaucoup trop. Il hocha la tête en réponse à Sayuri et lui répondit

" Vous aussi!"

Puis mangea son sandwich en regardant les alentours. Toujours calme. Les deux autres plus loin continuaient à manger et les eaux étaient calme. Pourquoi le danger viendrait de la mer d'ailleurs? Il n'en savait rien mais dans le doute, autant prévenir le risque d'ennemis sous marins ou utilisateurs d'eau, ce genre de chose... Une fois fini, il prit un fruit et le mangea plus lentement que tout à l'heure cette fois ci, sans cesser de regarder les alentours, ainsi que Saya. Il s'essuie la bouche d'un revers énergique de la main puis commença.

" J'suppose que vous savez qu'je sais que vous êtes pas du tout natif de Sirlinia? J'veux dire, du la contrée elle même."

Voila, les dés sont jetés. Soit elle se refermait, soit elle avouait, soit elle part. Ou même, elle peut attaquer. Une esquive dans sa position sera quelque peu contraignant mais pas impossible. Mais adieu le pique nique. Attendant sa réponse, il se refit un sandwich de la même manière que précédemment comme si de rien n'était puis il lui sourit, un rictus confiant et...un peu taquin. Sortant la pièce de sa poche, il se mit à jouer avec à pile ou face tout en poursuivant

"Trouvez vraiment qu'jai une bobine à dénoncer à la garde un étranger? Moi, un p'tit sang mêlé? Méprisé par la moitié de la nation au bas mot? Z'êtes un peu vexante sur ce coup."


----------

Citation:
Il devait être aux alentours de midi maintenant, vu le temps qu'elle avait mit pour quitter la citadelle en volant lentement et le temps qu'ils avaient mit a faire les courses. Un coup d'oeil vers le soleil qui était déjà bien haut dans le ciel ne faisait que confirmer ses dires. Elle esquissa un sourire doux, elle était bien ici, elle se sentait bien. Elle n'avait pas de contraintes, elle pouvait enfin se détendre et penser a elle, a tout ce qui l'entoure, a tout et a rien. Pour une fois elle ne devait pas décider des tour de garde des milices ou es rapports des espions ou encore des prochaines rencontres diplomatiques pour d'éventuel possibilité d'alliance. Alliance.. guerre... Ca faisait une éternité qu'elle ne pensait qu'a ca, a la sécurité de son peuple, de son Seigneur pour qui elle aurait donné sa vie a la moindre occasion. Et aujourd'hui, depuis les 10000 dernières années, elle osait enfin penser un peu a elle et a ce qu'elle voulait faire, c'est a dire rien. Ca aurait pu continuer comme ca longtemps mais alors qu'elle croquait une nouvelle fois dans son déjeuner de fortune, Cyril prit la parole. Elle esquissa un léger sourire a ce qu'il venait de dire et leva les yeux au ciel avant de finir d'avaler sa bouchée. Gardant un léger sourire aux lèvres, elle fit silence. Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir répondre a ca? Rien de très concluant malheureusement, il n'y avait pas de raisons de mentir maintenant. Ils avaient quitté la ville, si elle lui disait la vérité ici et que ca tournait mal, elle n'aurait qu'a utiliser Célérity qui était encore dans sa main. Mais elle en doutait...

Cyril sortit alors une pièce d'or du royaume d'Asuria, l'or des anges. Voila donc ce que le marchand faisait avec lui tout a l'heure. Elle regarda un moment la pièce avant de remordre de nouveau dans son sandwitch en silence. On lui avait apprit a ne pas parler la bouche pleine et surtout a finir ce qu'elle avait commencé. C'est ce qu'elle fit, elle termina son déjeuné en silence, jetant de temps a autre un regard sur le lac paisible. Quand elle eut finit elle s'essuya grossièrement les mains sur un pans de la nappe avant de regarder Cyril. Puisque c'était le temps des explications, autant le faire vite pour poursuivre le pic nic dans les formes.

"Ce n'est pas parce que je ne suis pas apprécié que je redoute d'être reconnue, mais je vous prie de m'excuser de ce petit mensonge."

Fit-elle en inclinant doucement la tête.

"Refaisons les présentations dans ce cas... a la manière des nobles avec toutes leurs manières."

Fit-elle en souriant un peu.

"Je suis Sayuri... Conseillère de l'Archange Raziel, ravie de faire votre connaissance."

Voila qui était fait. Maintenant elle pouvait se permettre de prendre une prune dans le panier et elle croqua dedans sans plus de sommation, se délectant de manger un fruit aussi succulent de la façon la plus simple qui soit: assise par terre au bord d'un lac. Elle espérait surtout que Cyril ne lui en voudrait pas outre mesure, elle était bien sur prête a lui expliquer pourquoi elle avait fait tout ce cinéma s'il lui demandait.


----------

Citation:
Oh, finalement il n'allait pas avoir besoin de se creuser la tête jusqu'à en avoir la migraine pour pousser sa cliente à avouer, ce qui le rassurait parce qu'il n'était pas spécialement expert dans les arts oratoires - la diplomatie et la médiation n'était clairement pas faites pour lui, de même que la flatterie mais là c'est un choix personnel - , elle allait finalement tout dire au semi-elfe, du moins après avoir terminé de manger son sandwich, ce qu'il comprenait tout à fait : il ne risquait pas de comprendre grand chose si elle parlait maintenant.

Effectivement, il comprenait maintenant pourquoi elle faisait tant de manières. Il ne la connaissait elle même, ne s'intéressant guère aux affaires politiques, en tout cas pas plus que nécessaire mais il avait quand même entendu parler du leader angélique, qui avait très bonne réputation dans la nation humaine - et c'est un euphémisme car beaucoup d'humains vénéraient les anges en général, ce qui de son point de vue était assez lamentable -
Cyril croit comprendre un peu mieux désormais les motivations de la jeune femme pour le coup. Elle doit pas avoir un moment à elle à suivre tout le temps cette pointure, s'efforcer de trouver les bonnes idées à sa place, probablement assister à tel diner ennuyeux à mourir avec des gens aussi rigide que des statues de marbres et plus d'argenterie que de nourriture dans les assiette - en tout cas il peut le supposer puisqu'en tout cas, c'est comme ça que ça se passe chez les nobles humains, il peut en témoigner - . Sûr que ça doit être usant à force...

Bon en fait, Cyril ne pouvait guère l'imaginer, ayant des problèmes autre que les responsabilités écrasantes envers un chef et in extenso envers un peuple entier. Mais à en juger par la situation, il eut un regain de sympathie pour la jeune - enfin façon de parler - femme, aussi lui tendit-il la main en souriant, pas rancunier du tout.
Il risquait peut être de se faire attaquer par des agresseurs emplumés pour avoir permis d'avoir laissé leur précieuse conseillère faire une telle action, voire pour l'avoir touché et après? Il pourrait s'amuser aussi. Il n'avait jamais combattu d'ange.

"Cyril Valtiel & Viguier, gardes du corps. Enchanté d'être l'ombre d'une pointure comme vous!"

Il lui dit ça en face, mais sans vénération ou admiration excessive. Un rang en lui même n'avait guère de sens pour lui et son père lui a appris à ne pas en avoir peur. Il prit à son tour un fruit puis mordit dedans à belle dents. En fait il alternait cuisses de poulet et pomme, ce qui devait donner un drôle de gout. Une fois fini, il se lustra les dents de sa dents à grand bruits puis, amusé, lança à Saya...euh Sayuri

"Mal à la tête, hein?"


----------

Citation:
C'est fou comme elle se sentait mieux maintenant que le mensonge sur qui elle était ne planait plus autour d'elle. Sayuri, ange de 10500 ans d'existence au service de son Seigneur Raziel depuis qu'il avait été "couronné" chef des anges. Résidente de la Citadelle Prime Angélique, fille de Nengor le traitre qui a mené la révolution contre son propre peuple et qui a ainsi donné naissance, a la suite de la guerre, aux premiers anges déchus. Anciennement connu sous le nom de Calypso, femme de Duine, mère de Hideto et Hidemi ... unique survivante de sa famille. Mais ca evidemment elle se garda bien de le dire. D'une part ca ne le regardait pas et d'autre part... elle n'aimait pas en parler. Pour le moment elle ne pensait qu'a elle, comme une égoiste. Enfin un egoisme bien mérité si elle faisait le calcule de ses millénaires de services sans jamais prendre de vacances!

Elle esquissa un léger sourire a Cyril quand celui ci lui tendit la main. Elle la serra en douceur avant de faire une petite tête surprise. Cyril bon ca allait elle voyait qui c'était, mais ce "viguier" qui était-ce? Elle jeta un oeil derrière lui, pensant voir peut être une personne qu'elle n'avait pas vu jusque là mais non il n'y avait rien. Elle croqua de nouveau dans sa pomme essayant de savoir si le moment de poser une question sur ce "viguier" était opportun ou bien malpoli. Au bout d'un moment elle se décida pourtant a lui demander, après tout ce n'était là que la question, libre a lui d'y répondre ou pas.

"Pas vraiment... au contraire, je crois que je n'ai jamais eu la tête aussi vide qu'en ce moment."

Fit-elle en levant les yeux au ciel. Là bas, très haut, près de la cité flottante, les anges s'affairaient a leur occupations. Là haut, très haut, un bureau restait vide alors que les papiers s'accumulaient sans cesse attendant qu'une main experte ne viennent les examiner. Quelque part la haut, quelqu'un s'inquiétait peut être pour elle... peut être.

"Puis je vous demander qui est ce "Viguier"? Un ami a vous? Il ne me semble pas l'avoir encore rencontré."

Fit-elle en jetant un oeil vers le jeune homme.


----------

Citation:
Bien évidemment, cela ne loupa pas. Après avoir serré de nouveau la main de Cyril, elle s'était penchée pour chercher un dénommé "Viguier" du regard. Il sourit, et son sourire s'agrandissait de plus en plus à chaque fois qu'elle jetait des coups d'oeils pour chercher le seul parent, protecteur, stratège amateur et conscience actuelle du semi elfe depuis qu'il avait décidé de bafouer en partie son sens moral pour pouvoir survivre à l'exil injuste dont il a fait l'objet et en attendant de pouvoir se fixer et de prêter ses compétences pour un travail ou, soyons fous, un idéal qui lui plaît. D'ici là... il fallait se contenter de ce qu'il avait. Et régler ce petit problème de personnalité!

Il cacha rapidement son sourire en mordant dans une pomme - l'avant dernière - et regardait Sayuri manger. Elle était curieuse, cela se voyait. Mais elle ne parla que pour certifier ne pas avoir de problème avec son travail, le tout en regardant les cieux, dans lesquels devaient probablement se trouver les terres angéliques. Elle venait ici pour pique niquer et elle voulait absolument retourner travailler? Non, non, il y a eu mésentente, car ca ne correspond à rien du tout. Il répondit, plein de curiosité - ce qui se voyait à sa manie de pencher la tête sur le côté -

- Ah? Le travail vous manque? Mais pourquoi ce pique nique alors?

Elle décida alors de poser la question qui la taraudait au sujet du Viguier. Et bien sûr, elle n'avait pas trouver la personne. Cyril lui sourit puis, n'y tenant plus, se mit à rire aux larmes. Quand il décidait qu'une personne pouvait savoir au sujet du Viguier, il lui présentait toujours la chose de cette manière. C'était une blague qui ne ratait jamais et elle le mettait en joie. Quel dommage qu'a présent, les rares qui aient eu cet honneur soient morts aujourd'hui... à cette pensée, une pointe de mélancolie traversa son regard un instant. Il se calma enfin puis, reprenant son souffle, ses yeux teintés d'amusement fixant l'ange qui se tenait devant lui.

- Pourtant il est bien là. assura le semi elfe, avant de baisser les yeux vers la masse d'arme à ses côtés, l'oeil gravé dessus semblant fixer Sayuri comme lui le faisait à l'instant.


----------

Citation:
Le travail? Lui manquer? ... Aussi étrange que cela puisse paraitre, oui ca lui manquait un peu. Impossible de dire pourquoi, même dans un moment comme ca elle n'arrivait pas a ne pas penser au travail. Peut être parce qu'au final elle ne savait faire que ca. Elle n'avait pas le sens de l'humour, on le lui disait souvent, même si elle essayait de faire quelques efforts de ce côté là. Elle n'était pas adepte des jeux en tout genre, elle ne savait pas jouer a la plupart d'entre eux, elle n'était pas attiré par la musique et n'était surement pas bien douée pour apprendre a jouer d'un instrument... Non décidemment a part se battre pour son peuple et son Seigneur, a part travailler dans des tas de paperasses, elle ne savait pas faire grand chose. Est-ce que ca aurait pu être différent si elle avait suivit son père et Apollyon au moment de la grande guerre? Est-ce que ca aurait fait d'elle quelqu'un de meilleur? Est-ce que finalement elle n'aurait pas eu une meilleure vie en choisissant un chemin différent de celui là? Maintenant que le temps était passé, peut être, mais rien n'était sur. Et puis il était trop tard pour les regrets. Maintenant elle pouvait juste se permettre quelques escapades secrètes en pleine nature en compagnie d'un demi humain, loin de son bureau et ses contraintes, le temps d'un pic nic avant que tout ne recommence comme avant.

Elle esquissa un léger sourire. C'est fou comme les choses pouvaient changer en quelques instants, comme le temps pouvait passer plus ou moins vite en quelques secondes et vous faire regretter les plus grands choix de votre vie. Elle reporta son regard sur Cyril qui semblait jubiler et finallement éclata de rire. Ce "Viguier" était donc ici? Elle vit son regard se baisser et se poser sur sa masse d'arme et elle fronça un peu les sourcils.

"Je vous prie de bien vouloir m'excuser .. mais j'ai bien peur de ne pas comprendre."

Fit-elle en désignant la masse d'arme du bout du doigt dans un geste gracieux et élégant.

"C'est... lui le Viguier?"


----------

Citation:
Elle avait l'air plus qu'étonnée de sa réponse. Après tout c'était normal, Cyril venait quand même de lui dire que son ami et associé était une masse d'armes qu'il semblait considérer comme une personne réelle, ce qui était d'ailleurs le cas mais il fallait le connaître pour comprendre ce qu'il voulait dire. Même si le Viguier était une masse d'arme hantée selon toute vraisemblance, Cyril ne l'en considérait pas moins comme une personne, un parent. Alors qu'on l'entende parler de l'arme de cette manière est quelque peu décalé, il est vrai. Mais le semi elfe assume totalement ce fait.

Cyril rit a nouveau puis tapa légèrement sur la main tendue de la conseillère.

"Même moi j'sais qu'y faut pas pointer quelqu'un comme ça du doigt! On vous a éduqué juste pour qu'vous soyez la meilleure conseillère ou quoi?"

Il prit la masse d'arme en question et la lui passa, non sans quelque protestations de sa part. Mais c'était un grand honneur que Cyril lui faisait, enfin du moins à son échelle. D'ordinaire, personne ne devait savoir que le Viguier était aussi particulière et ce pour des tas de raisons.
- une arme polymorphe et qui parle, ça a des tas d'application surtout pour les moins bien intentionnés, ça vaut cher, on peut l'utiliser pour faire pression sur Cyril, il aime pas qu'on parle de lui et pour finir, c'est un véritable frère pour le semi elfe qu'il n'avait pas envie de perdre parce que c'était en grande partie sa conscience et qu'il le poussait à accomplir son rêve - Mais il aimait bien l'ange et puis elle mérite bien de savoir après tout, elle lui avait confié qui elle était.

" C'bien le Viguier. N'ayez pas peur d'lui causer surtout. D'toute façon, ce s'rait dur d'être plus fou qu'moi"


----------

Citation:
Sayuri ne fut pas offensée par la petite tape sur la main alors qu'elle pointait l'arme du doigt. En revanche elle fut surprise d'entendre Cyril prononcer "quelqu'un" en désignant le Viguier. Quelqu'un? Mais c'était juste une masse d'arme... C'était a n'y rien comprendre et pourtant elle était doué dans ce domaine. Elle esquissa un sourire léger, après tout pourquoi pas? Chacun se raccroche a son petit bout d'espoir dans ce monde de tristesse et de chaos, et trouve du réconfort là où il le peut. C'était de même pour elle... elle qui avait trouvé un souffle nouveau dans les bras du démon Bélial et qui faisait horreur a sa race. Elle raccrochait comme elle pouvait a cette homme dans une liaison interdite mais qu'elle avait toujours espéré. Alors oui.. elle pouvait comprendre que le Viguier pouvait être "quelqu'un" aux yeux du demi humain.

"Je suis la meilleure Conseillère."

Fit-elle en esquissant un sourire et clin d'oeil. Petite pointe d'humour et peut être d'arrogance aussi qui sait, il fallait bien se vanter de temps a autre sinon personne n'allait le faire a votre place. Et a sa grande surprise le jeune homme lui mit l'arme dans la main. Sayuri la prit en main convenablement pour ne pas risquer de se blesser ou de la laisser tomber par mégarde. Lui parler? En voila une drôle d'idée. Elle fit une drôle de tête en regardant Cyril puis son regard glissa vers l'arme. Lui parler... Hum... Qu'elle parle toute seule encore ca pouvait être compréhensible mais qu'elle parle a un.. objet. Elle secoua un peu la tête, ce n'était peut être pas le moment de réfléchir de manière logique. Comment Cyril la voyait-il? ... Comme une ami? Un parent? Un Dieu? Elle essaya de comprendre, car on ne peut pas croire en quelque chose sans le comprendre. Elle se râcla un peu la gorge et entre ouvrit ses lèvres roses.

"Heu... Bonjour... Ravie de faire votre...heu.. connaissance?"

Fit-elle en attendant une quelconque réponse, se demandant même si Cyril ne se moquait pas d'elle depuis tout a l'heure. N'ayant pas le sens de l'humour elle aurait eu bien du mal a discerner la moindre blague dans tout ca.


----------

Citation:
Le relais se fit en douceur, quoique Cyril crut que son interlocutrice allait faire tomber la masse d'arme sur son pied. Cela dit, c'était extrêmement drôle de la voir le regarder alternativement lui et son arme, son visage indiquant clairement sa perplexité. "Il est fou ou il est idiot?" ça se voit sur sa jolie face de conseillère angélique. Et le semi elfe dût se retenir d'éclater de rire à cette vue, non seulement parce qu'il ne voulait pas donner l'impression qu'il trouvait Sayuri ridicule, ce qui n'était pas le cas car il savait bien que sa réaction aurait été celle de quiconque n'ayant pas vu un objet hanté. Mais aussi parce qu'il ne voulait pas faire croire non plus que ce n'était qu'un gros gag pas marrant et ainsi rendre le risque qu'elle parte - en lui renvoyant sa masse d'arme dans le visage, dans le pire des cas -
Cela dit, il était clair qu'il n'était pas très crédible. Ses yeux étaient rieurs et il donnait sacrément l'impression qu'il allait exploser à force de se contenir. Surtout quand elle demanda avec force hésitations au Viguier comment il allait. Et bien sûr, ladite arme ne se laissa pas faire, se réveillant enfin à ce moment là

** CYRIL!!! Espèce de monument à la stupidité éternelle!!! Qu'est ce que tu as encore fait, là!!!!!!**

Ce cri de protestation mental se fit bien entendre dans la tête du semi elfe, ce qui le fit grimacer. Oh, il savait que le Viguier ne pouvait pas crier - heureusement au vu du nombre coup de gueule qu'il lui a passé au cours de sa vie - mais quelque fois, il en avait quand même l'impression. Il allait protester mais se rappela in extremis que cela ne marchait pas comme ça, le Viguier pouvant raisonnablement être considéré comme sourd, n'ayant pas d'oreille. Et vu qu'il n'allait certainement pas répondre de lui même tant qu'il n'aura pas confiance en son porteur.
Il se pencha vers Sayuri et toucha l'arme dans ses mains, laissant ses pensées affluer et donc par conséquent, ce qu'il savait sur la conseillère. Il était en effet utile de lui préciser qui elle était puisque celle ci ne pensait nullement à sa vie actuellement. Ceci fait, le Viguier soupira et répondit

** - Oui bon soit, elle fait partie du sommet de la hiérarchie angélique. Mais quand même, tu sais que je n'aime pas cette idée. **

- Figure toi qu'moi non plus - dit il à voix haute et intelligible. Il n'y pense jamais, mais il n'a pas besoin de parler pour se faire entendre de l'arme- . Mais c'est égal, non?

** Egal quoi? Est ce qu'on peut au moins lui faire confiance? **

- Je tl'ai montré non? Tout c'quelle à dit sur elle, elle y ressemble. J'lui fais confiance. Tu d'vrais faire de même.

**...**

- Allez, dis!

** Soit. Mais tu as intéret à ne pas te tromper. **

Cyril sourit de nouveau puis recula, fixant Sayuri dans les yeux. Puis, quelque seconde plus tard, une voix aux intonations métallique, presque chantantes, doit se faire entendre dans l'esprit de l'ange, qui tenait à priori toujours l'arme

** Bonjour, mademoiselle Sayuri. Je suis le Viguier, arme et compagnon de ce joyeux crétin que vous voyez en face de vous. Je suis également enchanté de vous rencontrer**


----------

Citation:
Sayuri attendit un moment d'avoir une réponse de ce dénommé Viguier. Elle se demandait d'ailleurs si elle n'avait pas l'air un peu idiote comme ca a parler a une masse d'arme inerte alors que Cyril attendait lui aussi. Evidemment qu'elle avait l'air idiote! On a pas idée de parler a une arme! Comme si elle parlait a Aliénation elle même! Franchement... Bon ca lui arrivait bien quelque fois mais elle savait bien que l'épée n'allait pas lui répondre, c'était juste pour avoir quelqu'un a qui parler de temps a autre. Cyril alla poser sa main sur le manche de l'arme et sembla en pleine "conversation" avec le Viguier. Quelque chose n'allait peut être pas? Il se mit a parler a voix haute, Sayuri préférant détourner les yeux par pure politesse, après tout ce n'était pas a elle qu'il s'adressait. Elle attendit donc tranquillement que leur conversation ne prenne fin avant de le regarder de nouveau. D'abord Cyril puis l'arme qu'elle tenait toujours. Et là contre toute attente, elle entendit une voix dans sa tête. Elle fronça instinctivement les sourcils, la brise légère souffla légèrement plus fort faisant s'envolet ses longs cheveux roses alors que ses yeux viraient au mauve intense. C'était étrange ca. Elle tourna l'arme entre ses doigts avant de la remettre a l'endroit. Quelque chose n'allait pas dans cette arme là.. les armes normales ne parlent pas, elles se taisent.

"Vous m'excuserez d'être aussi curieuse. N'y voyez là rien de péjoratif mais... qu'est ce que vous faites dans une arme de cette sorte? Etes vous un démon? Un esprit? ..."

Fit-elle avant de se souvenir qu'elle avait déjà vu une arme qui parle quelque part. Une arme bien différente des autres puisqu'elle était surtout une "personne" a part entière, enfin a moitié. Elle se mordit la lèvre et tourna son regard mauve sur Cyril.

"Ou bien aurais-tu commis l'erreur de la scision de l'âme..."

Les pratiques interdites, les sorts blasphématoires. Une seule personne est passé outre les idées du monde et est passé outre le règlement. Couper son âme est déjà une pratique dangereuse et réprouvée, même par les démons les plus sordides. Mais couper son âme en deux pour en mettre la moitié dans une arme.. c'était de loin une chose ignoble. Ainsi, même mort on continuait d'exister a jamais... Sayuri fronça un peu plus les yeux, elle se souvenait encore de "son" visage, mélange de folie sanguinaire et d'intelligence malsaine. Elle espérait que Cyril n'avait pas commis une chose pareille... il n'y avait que peu de chance car seuls les grands nécromants ou les démons assez ancien ont une âme suffisament forte pour supporter une telle pratique.. mais elle volait en avoir le coeur net. Pour être honnête elle préfererait largement que se soit une démon hantant une arme et rien de plus.


----------

Citation:
Le semi elfe se retint à nouveau de rire lorsque le Viguier se fit enfin entendre. Il entendait lui même les paroles qu'il proférait puisque jamais l'arme ne manquait une occasion de lui rappeler à quel point il pouvait le trouver stupide parfois - Cyril savait que c'était une manifestation d'inquiétude et non de perversion sadique mais il était vrai que c'était usant par moment. Cependant, il s'arrêta de sourire au bout de quelques seconde.
L'ange n'était pas restée surprise, comme il aurait pu s'y attendre. Non...elle était plutôt inquisitrice. Comme si elle était sur une piste. En plus, il n'y avait pas pris garde auparavant, ses yeux ont changés de couleur. Il semblait que Cyril avait clairement sous estimé le potentiel d'étrangeté de cette arme. Et la conversation pris une autre tournure, qui commençait à lui déplaire.

En effet, elle commençait à tirer des conclusions sur l'arme qui le...gênait. Enfin pas tellement mais.... oui le Viguier était un esprit, c'est sûr. Mais un démon? Non! Jamais le Viguier n'a exercé de contrôle bizarre sur lui ou de le pousser à faire des choses bizarres! Quoique ces derniers jours....surtout cette nuit là avec la louve ou il n'avait clairement pas été lui même... ah mais non. Impossible. Pourquoi maintenant, alors qu'il aurait pu le faire plus tôt? Ca n'avait aucun sens. Aucun! Et alors qu'il était plongé dans des doutes qui devenaient de plus en plus insistants, voila que l'ange le fixait de ce même regard inquisiteur et lui demandait s'il avait commis...quoi? "L'erreur de la scission de l'âme" ? Il pencha la tête sur le côté, interloqué. Il n'était pas familier de magie. Pas du tout même, il trouve ça trop compliqué de manière générale, c'est le Viguier qui en sait un peu plus sur le sujet. C'est donc lui qui éclaira sa lanterne, le sentant perdu

** Scission de l'âme Cyril. C'est une...pratique jugée maléfique dont j'ai entendu parler avant que tu n'hérite de moi. Je sais juste qu'elle permet l'immortalité en glissant une fraction de son âme dans un objet selon un rituel précis dont je ne sais rien. Bon, mademoiselle Sayuri, je vous assure que je ne suis pas...**

- J'VOUS INTERDIS DE DIRE CA DU VIGUIER!!!!

Ce fut un Cyril plus qu'en colère qui avait détendu son bras pour tenter de reprendre son arme. Il ne la tirait pas mais la tenait fermement prêt à... prêt à l'attaque en fait. Il fixait son interlocutrice avec des éclairs de colère pure dans les yeux. Il émanait du semi elfe une rage dont il n'avait pourtant jamais manifesté ne serait-ce que le quart au cours de sa vie. Une rage née de ses doutes actuels, de ses interrogations sur son futur...auquel vient s'ajouter les insinuations de l'ange aux cheveux roses. Il éprouvait de la rage à son encontre...de la déception aussi car lui dévoiler le Viguier était une marque de confiance et elle a piétiné cette confiance selon lui. Il avait envie de la frapper, jusqu'a ce qu'elle glisse à terre et même de....

** CYRIL! **

Brusquement calme. Cyril sursauta. Il éprouvait à nouveau une douloureuse migraine et il prit conscience de toute cette rage qu'il avait en lui. Une lueur d'effroi fut visible dans son regard avant qu'il ne se pince l'arête du nez pour refréner tout ça, ce qui prit une ou deux minutes de silence pesant durant lesquels il avait lâché le Viguier et ou il émanait de lui - mais même en y repensant, il ne l'admettra jamais - une terrible vulnérabilité. Enfin, il reprit ses esprits, l'air presque normal et il s'excusa avec gêne

" Désolé. J'suis...vraiment désolé. Pour tout cette braille."

Il se mordit les lèvres puis poursuivit, d'un ton plus assuré

" Le Viguier. C'est lui mon parent depuis qu'j'ai plus rien. S'est toujours occupé d'moi. J'lui dois la vie et le moral. Qu'vous dites qu'il s'rait un monstre, c'est..."

Il frissonna. Cela voulait tout dire. Ce fut le Viguier qui prit le relais, finissant son explication

** Je pourrais vous dire que je ne suis pas un démon ou quoi que ce soit de mauvais. Mais à la vérité, je ne sais plus. Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été ainsi. **


----------

Citation:
La Scision... Si cette pratique devenait courante... non impossible. Il n'y avait qu'une personne qui avait été suffisament folle pour faire cette pratique, et une seule personne suffisament puissante pour passer outre ce genre de règle. Abyss Crow, la démone née des abysses de la Grande Faille et qui avait créé Soul Edge. Mieux valait ne pas y songer, une épée comme elle n'aurait jamais du voir le jour! Et cette arme là, le Viguier, s'il était né de cette pratique ignoble il devait être détruit! Cependant Sayuri lui laissa le bénéfice du doute, car même si elle ne prendrait pas le risque de laisser une arme aussi dansgereuse entre les mains de Cyril, elle était aussi consciente que le Viguier avait prit soin de lui depuis longtemps. Elle était surtout intrigué par sa nature. Après tout une arme qui parle c'était pas courant, mais une arme qui pensait par soit même... c'était encore pire. La jeune fille attendait donc des explications histoire de savoir a qui elle avait a faire, et qui sait peut être essayer de les aider si elle le pouvait.

Cependant Cyril s'avéra tout a coup très menaçant. Il attrapa instinctivement le manche de l'arme et Sayuri se fia a son instinct, pas question de prendre de risques maintenant. Le vent se leva avec un peu plus de force, le ciel commença a se couvrir légèrement et l'air devint soudain plus lourd, comme avant un orage. Sa longue chevelure rose voletait doucement en tout sens alors que son regard s'assombrissait doucement. Elle n'avait pas l'intention de le tuer, non, après tout il était juste en colère, surement pour une bonne raison. Mais elle ne prendrait pas le risque de se mettre elle même en danger et elle se défendrais au coup par coup. Alors qu'elle s'appretait a aller envoyer valser l'hybride un peu plus loin, il semblerait qu'il ait reprit brusquement conscience. Sayuri étudia rapidement la situation avant de se calmer elle aussi. Le vent s'apaisa, redevenant une simple brise, les quelques nuages s'effaçèrent et les rayons du soleil refirent surface alors que les yeux de Sayuri redevenait d'un vert emeraude.

Le silence se fit, un long silence pendant lequel la jeune fille reprit son calme et soupira légèrement jusqu'a ce que Cyril s'excuse. Elle esquissa un léger sourire en guise de pardon avant de regarder de nouveau le Viguier. Il faisait donc office de famille au juene homme... mais est-ce qu'une arme pouvait remplir le rôle d'un vivant? A regarder Cyril il semblerait que cela soit possible.. mais a en juger par sa réaction plus que subite, il semblerait aussi qu'il y ai quelque manques.

"Ce n'est rien...je m'excuse également de faire de telles accusations, mais il faut bien que tu comprennes que la scision de l'âme est une pratique interdite, par toutes les races, même chez les démons. Pratiquer cette expérience est peut être synonime d'immortalité... mais cela implique de se maudire soit même pour l'éternité. Voila pourquoi je m'inquiète."

Fit-elle en regardant toujours l'arme entre ses mains. Fit-elle avant que le Viguier ne donne son explication. Il ne savait pas ce qu'il était. Il avait du être créé il y a bien trop longtemps pour qu'il puisse s'en souvenir. C'était compréhensible, Sayuri elle même avait du mal a se souvenir de choses très importantes mais qui c'était passé bien avant que les anges découvrent les hommes.

"Je vois..."

Fit-elle en semblant réfléchir de nouveau. Est-ce qu'elle devait emmener l'arme avec elle pour que les Anges l'examine? Non.. sans le Viguier Cyril risquait de nouveau de se perdre dans les méandres de la colère sans comprendre qu'elle faisiat ca pour son bien. Elle allait dveoir garder un oeil sur lui a distance dans ce cas, et faire des recherches dans la grande bibliothèque angélique, si bien sur il y avait quoi que se soit noté sur une masse d'arme enchantée... ce qui risquait fort d'être impossible mais qui sait.

"Les démons ne sont pas forcément de mauvaises personnes... ainsi même si on découvrait que tu en était un cela ne voudrait rien dire. C'est ton passé qui m'interesse, tu peux comprendre je pense qu'on ne croise pas une arme intelligente tout les jours..."

Fit-elle en tendant l'arme de nouveau a Cyril.

"Et si le Viguier lui même a oublier ce qu'il était, il n'est pas impossible qu'il ai oublié d'autres choses plus importantes sur lui même, ou sur les personnes qui l'ont créé."

Fit-elle en souriant a l'hybride.

"S'il était possible que le Viguier soit en danger tu aimerais le savoir n'est ce pas? De même pour lui, s'il était possible que toi tu soit en danger, il aimerait surement être au courant. J'aurais aimé t'aider... mais j'ai déjà le poids de mon peuple sur mes épaules, cependant je connais quelqu'un qui pourrait peut être t'aider, si cela t'interesse bien sur, mais rien ne presse."


----------

Citation:
Cyril s'ébroua, un peu comme le ferait un jeune chien, dissipant ainsi les derniers restes de la colère subite qu'il avait éprouvé. Oui, ainsi qu'il l'avait expliqué à l'ange, le Viguier était tout ce qui lui restait comme parent, quoi de plus normal de le considérer comme tel puisque d'après lui il existait déjà avant que la mère du semi-elfe ne voie le jour. Il avait donc défendu son compère devant les accusations de l'ange, le crime suspecté semblant être terriblement néfaste selon elle, la réaction n'en était que plus naturelle, non? Le semi elfe réfléchit. Non. Jamais il n'avait bondi sur quelqu'un comme ça. Au mieux, lorsque quelqu'un le mettait en colère, il noyait cette personne sous les sarcasmes...il ne lui sautait pas dessus avec une envie irrépressible de la rosser jusqu'à épuisement. Bon sang, qu'est ce qu'il lui arrivait?

Il revint au présent, Sayuri était en train de lui parler. Elle était en train de préciser le caractère maudit de cette pratique de "scission de l'âme" dont il n'entendait strictement rien. Personnellement, c'est l'immortalité elle même qu'il considérait comme une malédiction. Vivre éternellement...quel ennui! Il y a bien un moment ou il faudra rendre les armes et découvrir le dernier mystère de la vie, non? Quoi que, si Cyril pouvait passer une éternité de combat, cela en valait peut être la peine de subir cette prétendue...damnation. Trop de pensée contradictoires!
Il leva la tête vers Sayuri, exactement comme si rien ne s'était passé et lui lança

"Oh oh oh! Vot' développement sur la magie va m'passer au dessus d'la tête! Sérieusement, j'me moque de savoir si votre scission est néfaste ou pas, parce que j'risque pas d'la pratiquer un jour! J'trouve déjà la moindre formule trop compliquée pour moi alors ça...pis l'immortalité après tout, c'est quand même ennuyeux!"

** Trop compliqué parce que tu as un poil dans le cerveau de l'envergure du palais royal, idiot! ** répliqua le Viguier, acerbe comme à son habitude lorsque Cyril sortait une bêtise. L'un comme l'autre savait que le semi elfe était capable d'une réelle réflexion, simplement il n'aimait pas avoir à réfléchir. Selon lui, cela lui donne la migraine.

L'ange lui redonna son arme mais Cyril ne la reprit pas, se contentant de la tenir afin que le Viguier puisse communiquer avec les deux personnes présente. Cyril se demanda vaguement si le fait d'avoir deux esprit avec qui entrer en contact allait causer des problèmes à l'arme. Mais après mûre - enfin...courte- réflexion, il se dit que si c'était réellement le cas, il l'aurait déjà signalé. Elle expliquait en même temps au Viguier - en parlant, l'arme n'ayant pas jugé utile de lui dire qu'elle lisait et entendait les pensées quand on la tenait et Cyril avait oublié de la prévenir - que les démons ne sont pas tous mauvais et qu'elle se montrait des plus intéressées par les origines de l'arme du paria.

En revanche, Cyril se montra des plus intéressé par la proposition de la conseillère. Pouvoir retrouver automatiquement le Viguier si d'aventure il lui était volé? C'est tout ce qui manque à leur association. Il est vrai que l'arme peut lui communiquer le lieu ou il est détenu...mais uniquement si Cyril est à portée de télépathie et si le voleur le tient de sa main nue - ou par n'importe quoi. Le semi elfe ne préférait d'ailleurs pas songer à ce qu'une tierce personne pourrait faire de celui ci, eurk. - Ses yeux, des plus expressifs - pétillèrent de joie et il lui demanda d'une voix joyeuse

- C'est vrai? Qui?

Puis il se gratta la tête. Réflexion après action, comme toujours

- Mais...je ne sais pas. Non, j'lui fais pas confiance à cette personne. Pis rien m'dit que vous m'dites ça pour mettre la main dessus et faire j'sais pas quoi avec...

Il la regardait d'un air déterminé et plus ou moins inquisiteur. Non, il était réellement paranoïaque en ce qui concernait le Viguier. Celui ci, tiré de ses pensées, répondit enfin.

** Mademoiselle Sayuri? Si c'est possible...laissez tomber les recherches, que ce soit dans votre grande bibliothèque angélique ou ailleurs. C'est peut être une erreur mais si d'aventure j'étais jadis un être maléfique, je préfère éviter de m'en rappeler. Cela pourrait nous porter malheur. De toute façon, je sais que je suis le Viguier et cela me suffit amplement.**


---------

Citation:
lle se posait encore beaucoup de questions une fois la colère du jeune homme passé. C'était étrange de penser que quelqu'un comme lui pouvait être aussi colérique. Il avait l'air d'être un jeune homme des plus pacifiques pourtant... peut être qu'elle c'était trompé. Non! Elle ne se trompait jamais sur quelqu'un. En 10500 ans d'existence, elle avait bien apprit a voir les gens tels qu'ils étaient. Et ce jeune homme là, n'était pas un guerrier sanguinaire. Il devait y avoir autre chose, quelque chose de plus grave peut être, de cacher quelque part au fond de lui. A moins que ces sauts d'humeur ne viennent du Viguier... c'était peut être lui la cause de tout ca. Mais non, chez cette arme non plus Sayuri ne sentait rien de bien maléfique, même s'il faut bien l'avouer elle n'avait jamais eu a sonder une arme auparavant. Elle poussa un léger soupire et sourit alors en rendant l'arme a Cyril, cependant il ne la reprit pas, se contentant simplement de poser sa main dessus pour avoir un contact avec. Il ne semblait pas trop comprendre le principe de la scision et ce n'était peut être pas plus mal comme ca. La pratique doit se faire oublier le plus rapidement possible. Alors elle ne lui en tint pas rigueur et le pardonna d'un sourire.

Il semblait bien interessé par la proposition de Sayuri en revanche. Mais après mure réfléxion elle finit par se demander si c'était une bonne idée. Après tout elle ne connaissait pas la puissance de Cyril et là où se trouvait cette fameuse personne il fallait mieux être suffisament fort pour esperer y arriver en vie... Elle se mordit un peu la lèvre en le regardant de haut en bas, se disant que si elle lui disait où se trouvait l'endroit elle l'envoyait peut être a la mort. Finalement c'est le Viguier qui prit la parole. Il ne souhaitait pas qu'elle fasse des recherches et sa raison était des plus acceptables. Vouloir oublier son passé... oui elle savait bien ce que c'était. Elle pensa pendant un instant au visage de son père, quelques seconde avant qu'il ne meurt dans ses bras, aux visage de son mari et de son fils aussi.. et de sa chère fille juste avant qu'elle ne disparaisse. Ca en faisait beaucoup de souvenirs a oublier... oublier qui elle était avant.. oublier le nom de Calypso. Elle secoua la tête et revint a la réalité.

"Oui je comprends... Soit! Je ne chercherait dinc pas a savoir qui vous êtiez.. puisque vous avez déjà choisi qui vous vouliez être."

Fit-elle en souriant avant de regarder Cyril.

"Celle qui peux vous aider se nomme Inferia... elle n'est pas dangeureuse... enfin pas vraiment, tout dépends de pourquoi on va la voir et surtout si on arrive jusqu'a elle en vie. C'est la créature la plus ancienne d'Etheria... elle a vu ce monde naitre et elle sait bon nombres de choses. Si tu as des questions, c'est a elle qu'il faudrait lui poser mais..."

Fit-elle en faisant un légère grimace.

"Je doute que tu y arrive. Elle vit recluse dans le désert de Negaroth... au milieu des ruines du Palais. Y arriver en vie tient du miracle... pas seulement a cause de la chaleur, du manque d'eau mais aussi a cause de la faune sauvage... la plupart de ceux qui ont voulu aller la consulter sont morts en chemin..."

Fit-elle en soupirant un peu.

"Non j'insiste.. le mieux ce serait vraiment que tu n'y aille pas en fait. Fait comme le Viguier, ne te préoccupe pas de ca."

Fit-elle en souriant doucement. Ca l'embèterait qu'il arrive quelque chose a Cyril, et même si elle pouvait toujours garder un oeil sur lui de temps en temps, elle n'arriverait surement pas a le secourir en cas de besoin.


---------

Citation:
Cyril tendit l'oreille quand l'ange lui parla d'une certaine Inferia, créature aussi puissante qu' âgée. Inutile de dire que la première réaction du semi elfe était de se dire que ça devait lui faire pas mal de rides si la croyance selon laquelle une personne en avait une pour chaque année passée était fondée.

Une fois recadré vers des pensées plus importantes - merci le Viguier - , il réfléchit au récit de son interlocutrice. Elle était suffisamment puissante pour lier Cyril et le Viguier. Cela pourrait en valoir la peine. Mais comment? Et surtout...en échange de quoi? Sayuri n'a nullement précisée que cette...Inferia était du genre à faire la charité. Est ce que Cyril serait à la hauteur de la tâche? Est ce qu'il pourrait, moralement comme physiquement, accomplir un service demandé par une créature aussi puissante?
Second point, sa localisation... le désert de Negaroth, ce n'était effectivement pas la porte à côté. Et puis ou chercher? Une créature qui vit en ermite dans un désert aussi gros.... Cyril en aurait pour des années. Et il ne pourrait pas survivre des années dans le désert, rapport aux vivres, chose dont le semi elfe se souciait davantage que de la faune locale, certes dangereuse mais franchement, il ne s'en souciait guère. C'est pour ça qu'il partit d'un grand éclat de rire lorsque Sayuri lui fit par de son inquiétude et lui recommanda d'oublier ce qu'elle venait de dire. Il rétorqua

"Proposition rejetée!"

Il la regarda fixement, et une fiereté féroce put se lire dans son regard. Un regard qu'il n'avait pas eu depuis cette nuit sur les quais. Ce regard associé à des émotions que le Viguier appréciait et craignait à la fois car c'est forcément synonyme d'ennuis à venir.

" J'brandirais pas une arme si j'savais pas c'que ça veut dire, mad'moiselle l'ange gardien!"

Il se frotta cependant le menton d'un air songeur et son expression se fit un peu crispée, signe de réflexion - comme quoi... - Il releva la tête et sourit à l'ange avant de reprendre

" C'est sur qud'aller jusqu'a là bas, ce s'ra autre chose que d'survivre dans la capitale mais pour préparer ça j'ai beaucoup d'temps. Peu d'chance qu'elle disparaisse demain pas vrai?"

Il pencha la tête sur le côté avec un air d'animal curieux. Cette hypothèse le titillait vraiment et il devait savoir, s'assurer qu'il n'allait pas fouler le sable et le sang de féroces créatures pour rien

"Mais... cette Inferia. Elle fait pas la charité non? Elle veut quoi en échange?"


----------

Citation:
Mais quelle tête de mule celui là! Elle venait de lui dire pourtant que c'était dangereux non? Qu'il risquait de mourir de milles façons différentes toutes plus douloureuses les unes que les autres. Elle lui avait dit non? Ou elle parlait une autre langue inconnue? Elle poussa un long soupire en secouant négativement la tête, qu'est ce qu'elle pouvait bien faire hum? Elle n'avait aucunes autorités sur ce jeune homme, ce n'était pas un ange, ce n'était pas son fils... elle pouvait juste le lui déconseillé mais sans plus.

"Ce serait bien imprudent de ta part, jeune humain."

Fit-elle en le regardant de nouveau, un léger sourire aux lèvres. Comme elle aurait aimé elle aussi pouvoir partir a l'aventure comme ca, quand elle le voudrait. Mais elle ne pouvait que le rêver rien de plus. Rien qu'une balade était déjà l'affaire de plusieurs mois de préparations a l'avance sans compter le fait qu'elles étaient souvent annulée... cause d'obligations diplomatiques ou travail imprévu a la dernière minute. Oui, elle l'enviait. Même s'il avait en tête d'aller dans un des coins les plus dangereux du monde où il risquait sa vie a chaques pas, elle l'enviait.

Il venait de toucher la corde sensible d'Inferia: l'appat du gain. Effectivement la dragonne ne rendait pas service gratuitement, loin de là, bien loin de là. Elle esquissa un sourire entendu en hochant la tête, comme s'il avait tout compris.

"Effectivement, elle n'offre pas sa sagesse et ses trésor a qui le lui demande gentiment. Pour avoir quelque chose d'elle il faut savoir le mériter. Elle donne souvent des quêtes, des missions a réaliser en son nom. La plupart du temps il s'agit d'aller lui chercher un objet qu'elle ne peut atteindre elle même... dans d'autres cas c'est une importante somme d'argent, ca dépent de ce qu'elle veut."

Fit-elle en essayant de se souvenir de tout ce qu'elle savait sur Inferia.

"Mais elle n'est pas mauvaise.. pas complètement en tout cas. Elle aidera ceux qui le mérite vraiment, elle tuera les autres... A toi de voir si tu te ent capable d'affronter son jugement."


----------

Citation:
Ce premier reproche fut accueilli par un grand éclat de rire insouciant. Imprudent? Mais bien sur que ca l'était, et même plus que ça diraient certains. Combien de fois le Viguier lui a dit de prendre en compte les conséquences de ses actes? De ne pas faire de folies? Le semi elfe ne l'a toujours écouté qu'a moitié et pourtant c'était son compagnon, son frère - le frère ainé plus précisément au vu de l'âge que semble avoir l'arme, bien que lui même ne puisse fournir une réponse même approximative la dessus - Alors allait il renoncer à ses principes pour une inconnue, même hautement placée et éminemment sympathique?
Enfin cela étant, lui même reconnaissait que ce n'allait pas être bien concluant s'il fonçait bille en tête dès la fin de cette conversation. Non, ce serait idiot, il n'était pas prêt. N'est ce pas pour cela qu'il s'entrainait? Une fois qu'il se sentira apte à y aller, il ira et advienne que pourra mais d'ici là, la seule chose à faire était de répondre...

- J'peux pas vous en vouloir d'pas savoir vu que j'suis pas moi même réputé dans mon propre coin mais.... "Imprudence", c'est mon second p'tit nom! il mordit dans son sandwich puis poursuivit Bon, c'est vrai que là tout d'suite j'risquerais surtout de me faire tuer. Mais j'vous l'ai dit, j'ai à ma disposition beaucoup de temps pour m'entrainer et une motivation à toute épreuve. Donc ouaip, j'irais un jour ou l'autre, si la dame en noir ne vient pas me punir pour l'une de mes bêtises bien sûr.

D'ailleurs, en parlant de puissance... ce que Sayuri venait de lui dire à propos du paiement de ces service l'étonnait un peu. Bon, qu'elle semble excessivement matérialiste le rendait un peu blasé puisqu'il n'a jamais travaillé que pour ce type de personne, le pouvoir en moins, bien sur. Mais justement? Pourquoi aller employer des intermédiaires qui pourraient s'enfuir avec le butin s'ils arrivent à s'en emparer plutôt que de le faire elle même? Était-elle excessivement paresseuse? Ou bien alors c'est un ou une vampire extrêmement âgée, chacun sachant que la lumière du jour était nocive - euphémismes, quand tu nous tient... - a ces créatures. Ne pouvant trouver de réponses valable, il se décida à lui demander.

- Mais heu.... j'comprend pas trop. Bon qu'elle aime entasser des choses brillantes comme le nobliau moyen, j'veux bien croire mais vous m'dites qu'elle est surpuissante mais elle serait pas fichue de se bouger les miches pour aller faire ses courses? C'est bizarre non? Elle a un problème, dehors?


----------

Citation:
Sayuri esquissa un sourire doux, ce jeune homme semblait si insousciant qu'elle ne se souvenait pas d'avoir déjà rencontré quelqu'un comme lui. C'était difficile de croire qu'il y avait encore des gens comme lui sur Etheria, des gens capable de faire face a tout les dangers sans avoir peur de mourir, du moins pas plus peur que ca. Sayuri en arrivait même a se demander comment le jeune homme avait réussit a survivre jusque là. Il n'aurait même pas du passer le cap de l'adolescence avec un tempérament pareil et pourtant il était encore en vie et toujours de bonne humeur. Est-ce que le Viguier y était pour quelque chose? Oui surement. Jusque là il avait du prendre soin de Cyril. Par compassion ou par necessité? ... Après tout si Cyril disparait qui voudrait reprendre une épée maudite? Pas grand monde surement, ou bien des personnes mal intentionnées. C'était donc tout a son avantage de prendre soin de Cyril... et pourtant elle avait bien du mal a croire que l'épée ne faisait ca que par intérêt. Ils avaient du vraiment créer un lien entre eux depuis tout ce temps. Alors peut être qu'a eux deux ils arriveraient un jour a être capable de se rendre devant Inferia.

"J'espère pouvoir t'observer de loin quand tu prendras le chemin du désert."

Fit-elle en souriant et en inclinant un peu la tête. Elle pourrait toujours garder un oeil sur lui. Bizaremment elle s'était attaché au jeune homme.. peut être parce qu'il lui rappelait comment elle était quand elle était jeune elle aussi. Sans cesse a la recherche de nouvelles choses a faire, a découvrir. Des chasses au trésor, des vagabondages, et des situations dangereuses aussi... Combien de fois son père avait du la sauver, combien de fois c'était-elle fait gronder aussi? Et puis pourtant elle était toujours repartit. Ce n'est que quand les choses ont commencées a changer a Asuria qu'elle avait changée elle aussi. Elle avait commencé a s'occuper des histoires des grandes personnes et la jeune enfant intrépide qu'elle était avait disparu petit a petit. Aujourd'hui elle se rendait compte a quel point elle avait peut profiter de ses années de liberté...

Elle revient a elle quand Cyril posa la question sur Inferia et son attirance pour les trésors. Elle sourit un peu en attrapant un fruit quelle croqua et macha avant d'avaler cette première bouché sucrée et juteuse.

"Aussi loin que je m'en souvienne, Inferia n'est jamais partit chercher elle même ses objets. On raconte qu'elle ne peux pas prendre partit, pour personne, et qu'elle doit rester a l'écart des vivants. Elle reste donc cloitrée chez elle. Petit a petit les peuples l'ont oublié et il y a très peu de gens qui se souviennent encore d'elle. Parmi les anges, il n'y a que les anges les plus anciens qui s'en souviennent... pour les peuples les plus jeunes, ils l'ont oublié... Elle ne tient pas a ce qu'on se rappelle d'elle, du moins pas autant de monde. Elle donne donc ses missions a des mercenaires, une poignée de gens sur Etheria, pour réaliser ses envies. C'est une dragonne, je crois que ca influe sur son désir d'avoir des trésors.. mais surtout c'est la Gardienne. On dit qu'elle réunit dans sa grotte, les trésors les plus puissants et les artefact les plus dangereux pour les garder a l'abri et éviter qu'ils ne tombent entre de mauvaises mains."


----------

Citation:
"M'observer? J'dois prendre ça comme un moyen détourné de m'persuader de vous jurer une fidélité inconditionnelle?"

Cyril eut un petit rire qui fut étouffé lorsqu'il enfourna le reste de son casse croute dans sa bouche. Il allait peut être falloir cesser d'en prendre d'ailleurs... ah ben il ne reste plus assez de matière première. Mais il y avait des fruits. Non mais parce que ressembler à une boule de gras, ce n'était pas vraiment dans ses préoccupations. Aller voir la dragonne commençait à l'être par contre. Mais il verra ça plus tard. Il se nettoya un peu les dents à grands coups de langue puis poursuivit sa petite boutade

"Ce serait idiot d'remettre mon destin entre les mains de votre peuple comme l'plus gros tas de la race humaine. Sans offense pour vous, 'sur!"

Il lui fit un grand sourire et se sentit encore une envie de rire. Qu'il ne réprima pas, quitte à passer pour une andouille, ce qui ne le changeait pas trop et d'après son père, on est toujours avantagé par rapport à celui qui vous trouve stupide. Il a vérifié cette maxime plusieurs fois. Enfin bref. Dire que cela s'annonçait comme une mauvaise journée. Il s'amusait bien pourtant.
Et...ah oui la dragonne. D'après l'ange, elle réussit en fait à manier le devoir et le plaisir. Par contre, le rapport à la neutralité... ça lui passait un peu au dessus de la tête. Déja par sa conception même puisque justement le fait de ne pas vouloir prendre parti est un parti pris, non? Heu... enfin bref. Et puis de toute façon, de ce que comprend le semi elfe, cela était rigoureusement impossible, on finissait toujours par être en accord avec les objectifs de quelqu'un, non?
Le cours des pensées du semi elfe fut interrompu par le Viguier qui, sentant son propriétaire s'enfoncer dans de consternantes abîmes d'incompréhension décida d'éclairer une fois encore sa lanterne

** Oui Cyril, la neutralité et les prises de positions ne sont pas incompatible. Maintenant, tu pourrais te concentrer sur ce qui se dit? Tu sais très bien que beaucoup de personnes pourrait prendre mal tes divagations internes et en plus ça m'intéresse aussi.**

Cyril cilla en regardant sa masse d'arme, comme si elle s'était métamorphosée en une grosse tulipe fuschia puis la reposa avant d'offrir à Sayuri un magnifique exemple de sourire gêné avant de toussoter et de reprendre, l'air contrit

"Heum, désolé. Monologue interne, ça m'arrive parfois. Donc en fait cette dragonne peut pas s'en empêcher comme l'élite moyen et elle veut rester tranquille? J'dois dire qu'elle a raison, voir passer des siècles entiers de vieilles pleureuses qui veulent un truc ou d'idiots qui vont la défier pour ça, c'est pas très folichon, autant qu'elle reste dans sa cachette. P'tet que vous devriez faire de même, et vous en trouver une bonne!"

Grand sourire, peut être absolument pas conscient que cela pourrait être interprété comme une insulte. Et reprit

"Mais par contre...pourquoi son être changerait si elle part elle même à la recherche de ses trucs?"


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:17 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Entretien avec un Mystère [pv Sayuri]'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com