La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
De l'eau pur, des oreilles pointus et des ailes Blanches [ A

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:03 (2015)    Sujet du message: De l'eau pur, des oreilles pointus et des ailes Blanches [ A Répondre en citant

Citation:
Il faut bien que parfois, cela arrive, il ne peut pas toujours faire beau dans un pays, surtout quand il y a beaucoup d'arbre, il est nécessaire d'avoir des nuages et que ces derniers lâchent l'eau qu'ils portent. C'est ainsi, c'est la nature, on y peut rien, c'est comme ça, de toute façon, les êtres vivants ne se plaignent rarement qu'ils y ait un peu de pluie qui tombe, c'est source de vie, tout le monde en a besoin. Étrangement, on ne voit pas beaucoup d'elfes pointer leur nez dehors, c'est surprenant, mais l'eau sa mouille, il est vrai que c'est plus difficile de s'amuser ou de remplir ses fonction dehors sous la pluie que sous un beau soleil chaud et seuls les quelques gardes courageux accepte de se tremper un peu, à ne pas oublier qu'il n'ont pas le choix.

Comme toujours, Graine de Feu n'est pas à sa place, à coté de la Lumière de Gaia, mais ce n'était pas une raison pour s'inquiète de sa sécurité, les autres prêtresses y arrivent parfaitement sans elle, cette dernière ne se présente que pendant les choses importante, rencontre, fête et cérémonie. Pour l'instant, elle est dehors, portant éternellement sa robe mauve et blance, ses épaulettes dorée et ses autres bijoux, elle ne voulait pas spécialement se montré riche, tout ses bien étaient certes précieux, du moins, pour un commerçant, mais pour elle, c'était bien plus, cela n'avait pas de prix mais elle n'était pas prête à dire qu'elle était l'histoire de tout ce qu'elle portait. Maintenant qu'on y pense, elle ne parle vraiment pas beaucoup, sauf quand on s'adresse à elle, ce qui n'est pas souvent le cas.

Elle s'appelle Fiona, Fiona Vartios, elle est la Graine de Feu censé protéger jour et nuit Omitsu, la reine des elfes, oh , elle vous répondra qu'elle le fait mais elle ne donnera aucune autre indication tout comme elle ne parle jamais de son passé à qui que se soit, sauf à La lumière de Gaïa. On l'appelle aussi Feu éternel, à vrai dire, c'est elle qui s'est donné son surnom, elle se trouve dangereuse, et dans une forêt, le feu est le plus grand ennemi de la nature, capable de détruire toute la vie, d'un petit embrassement, mais ses congénères n'ont pas vraiment compris le sens, ils pensent que c'est parce qu'elle maitrise parfaitement le feu, ce qui n'était pas vraiment faux.

Feu éternel sous la pluie, cela pourrait paraitre assez ironique et encore plus parce qu'elle se dirige vers la rivière. Fiona est trempé jusqu'au os, ses cheveux bruns sont mouillé, comme des larmes, l'eau lui tombe du visage et ses vêtements était devenue beaucoup plus sombre sur les partie viollette, pourtant, cela ne semble pas vraiment la dérangé, même, elle a un sourire satisfait sur ses lèvres, pas ce sourire qu'elle porte en masque pour le plaisir des autres yeux, non, un sourire qu'elle est tout simplement très contente

Elle s'assoit au bord de la rivière, laissant ses pieds trempé dans l'eau. Oui, elle est heureuse, car elle sait parfaitement que quelqu'un d'autre n'aimait pas la pluie car "Il" détestait plus que tout l'eau, même s'il n'avait aucun mal à résister à cet élément, mais pour "lui", c'était comme s'il se sentait mal à l'aise, pas du tout dans de bonne condition. Lorsqu'il pleut, "il" est beaucoup plus calme et ne cherche pas vraiment à prendre possession du corps de Fiona. C'est vrai qu'il ne ferait pas de mal à la graine de Feu, mais elle le connaissait suffisamment pour avoir vu ce dont il est capable de faire. Pour le moment, elle n'y pense pas, elle est contente qu'il pleuve


----------

Citation:
Ouhlà. Comment je me suis trouvé dans cette galère moi déjà ? Ha oui...ce devait être à cause de ce cher Élios, qui n'en manque pas une pour me mettre dans la panade...
mais commençons donc par le commencement, si je puis dire, ou remontons à la source de mon problème et pourquoi je suis là, entre le sol et une bête qui me bave des litres de sang dessus.

Moi c'est Adonis, champion des terres angéliques. Je suis le garde du corps privé de Raziel. Mon surnom, l'artiste. Je vous expliquerai peut-être les raisons plus tard. Je dis peut-être, car ce n'est pas spécialement plus flatteur que cela.
Ce matin était un matin somme toute, assez banal. Le Soleil se lève, je me lève en même temps,n'ayant pas trop le choix vu que monsieur, l'astre du jour, de ses caprices, à décidé de venir me chatouiller le nez de ses rayons. De bonne humeur, toujours, j'entends l'autre ronchonner, car il déteste se lever à l'aube.

-Tu te sens obligé de faire ça ? T'aime me faire chier avoue!
-...
-En plus tu m'ingores. T'es un foutu enfoiré tu le sais !

Moi je sifflote. Je suis gai comme un pinçon, car j'ai mené à bien une mission la veille. Je fait appeler une domestique, afin qu'elle ne me remplisse une bassine d'eau pour mon bain. Pendant ce temps, je vais aller me sustenter, la nuit a été longue et je n'ai rien avaler depuis. Une pomme fera l'affaire, avec un peu d'eau. Parfait. Le ventre remplit de vitamines, je reviens à mes appartements et retire la chemise enfilée pour dormir, la replie sur une chaise et me glisse dans l'eau.
Mmmm...que c'est agréable. D'autant que ce cher Élios à l'air de faire la tête. Il n'aime pas quand je l'ignore. Moi je souris, béat, les deux mains en dehors de la bassine. Je m'endormirais bien, mais pour bien mettre en colère Élios, je ne me prélasse pas et me sèche avant d'enfiler mon pantalon blanc et c'est tout. Je reste torse nu, je déteste être entravé par des vêtements inutiles. Et puis voler avec trois-cent kilogrammes d'affaires sur le dos...très peu pour moi. J'ébouriffe ma tignasse immaculée et lustre mes griffes. Ensuite, je prend mon envole. Un petit tour des terres asuriennes pour m'assurer que tout va bien, que chaque garde est à son poste. Ceci étant fait, je sort des frontières. Oui. Je suis un aventurier et j'aime particulièrement prendre mon envole. Si l'on m'a donné des ailes, c'est bien pour que je m'en serve non ?
Je vais faire faux-bond à mon maître d'arme qui me reproche sans cesse l'arrogance qui me fait oublié de m'entrainer. Je n'ai pas besoin d'entrainement quotidien. Une fois par semaine devrais suffire. Selon mes dires, en tout cas.
Je survole les plaines, les forêts, les rivières...les lacs. Je vois d'en haut tout ce qu'il est possible de voir. Les créatures terrestres, les ombres de créatures aquatiques et de temps à autre, à mes côtés, une petite créature aérienne. Que c'est beau, que c'est agréable. Mais voilà que je vois, en plus de mon ombre, quelque chose de gros. Ce ne peut décemment pas être moi qui ait pris tant de kilo en si peu de temps !!!

-Élios...je crois que nous avons de la compagnie.
-...
-Élios, je suis sérieux...

Je n'ose pas regarder par dessus mon épaule, au risque d'énervé la personne ou plutôt et sûrement créature qui me surplombe. Je tente une descente lente et accélère en piqué avant de remonter et de voler aussi vite qu'il est possible de voler. Élios à décidé de me faire faux bond, alors je vais me démerder. Mais voilà que je sens que quelque chose me rend plus lourd...

-Élios laisse moi voler !
-Non...

Je sais qu'il ne sert à rien de tergiverser. Une de mes ailes ne répond plus. Il a du prendre possession d'une partie de mon corps. je suis donc en train de faire une descente mémorable. Rapide, mais que je parviens à freiner à l'aide d'une de mes ailes. Enfin. De la seule valide. Pendant ma descente, je vois que la chose qui me poursuit est bien plus monstrueuse que ce que je ne m'étais imaginé. Je n'ai jamais rien vu de tel. Au-secours. Je crois que je vais me pisser dessus. Je suis peut-être un champion, mais lorsque votre meilleur moyen de fuite est bancale et que votre arme est...flûte. Mon épée. Je pensais l'avoir...
Un rire intérieure. Il a recommencé. Déjà la semaine passée, mon double maléfique s'amusait à me faire reposer des objets pris, afin que je pense être devenu fou. Mais cela ne prend plus. Ce n'est pas drôle. Je vais pour le lui faire remarquer, lorsque je m'écrase dans un arbre avant d'atterrir lourdement sur le sol. Je suis sur le dos et voit l'horreur m'arriver en plein sur la face. Les crocs pleins de sang.

-Je n'arrive plus à bouger !
-Tu n'avais cas pas te lever si tôt.
-Élios ! Laisse moi bouger !
-Hors de question.

Sympathique. Dés le matin, de se retrouver avec un truc qui vous douche avec du sang à provenance inconnue. J'adore cette sensation. Vraiment. Au moment ou je sens ma mort arriver, que la bestiole qui ne doit pas être le chaton de la mère Berte, me plonge dessus avec sa gueule béante, mon bras se lève et ma serre transperce son palais. Il fait un son immonde avant de tomber raide mort. Élios...

-Je paierais pour revoir ta tronche de donzelle en détresse.
-C'est ça. Merci l'ami...
-Haha...maintenant tu te démerdes, mais tu ne me fais plus lever à l'aube.

Je soupir. Que dire devant un être aussi capricieux ? A part me lever, lentement...ma peau d'albâtre est rouge de sang...et je ne parle même pas de l'état de mon pantalon. Mes ailes normalement immaculées sont boueuses et visqueuse d'hémoglobines. Je me traine alors dans cette forêt que je n'ai pas eu le temps d'étudier et d'identifier. Tant pis. Je marche au hasard, dans l'optique de trouver une rivière ou n'importe quoi pour me laver un tant soit peu. Hark. J'ai l'impression d'être passé dans la gueule d'un chien, de m'être fait mâchouiller de longues heures et m'être fait recracher comme un mal propre. Ce que je suis si l'on va par là.

Un son. Je me dirige vers celui-ci. Ce doit être de la flotte. Et...manquait plus que ça. Il se met à pleuvoir tout ce qu'il peut. Sympa. Vraiment. Il y a des jours où on ferait mieux de rester chez soi. Heureusement que j'arrive près de la rivière...mais il y a déjà quelqu'un. Faites que ce ne soit pas encore une mauvaise créature...


----------

Citation:
Il ne fallait pas grand chose pour occuper Fiona, rien que sentir l'eau sous ses pieds l'occupait, c'est pour dire qu'elle n'était vraiment pas difficile. D'un autre point de vue, c'était surtout pour le narguer qu'elle restait sous l'eau, trempé comme elle était au risque d'attraper un rume ou une maladie, même si c'était une elfe sylvestre de sang pur... enfin en théorie, elle ne savait pas s'il y avait vraiment beaucoup d'elfe qui "portait" en eux une créature qui ne pensait qu'à détruire, ne lui aurait-on pas tout dis concernant ses origines ? Pour dire vrai, elle s'en fichait pas mal, le résultat était là, une émotion trop forte ou besoin de beaucoup plus de force et de puissance et se serait limite l'apocalypse dans la foret des elfes.

La Graine de Feu ne préférait pas vraiment y penser, d'ailleurs, ce qu'elle ne savait pas, c'est que cette mâtiné allait être beaucoup plus mouvementé qu'elle ne l'aurait cru. Voyez vous, Fiona est une "jeune" elfe qui ne regarde que le passé, se maudissant presque tout le temps de ces fautes sans pour autant les crier dans tout les coins de la forêt, sans jamais pensé à l'avenir et surtout, à son avenir. Elle avait du bien se dire qu'elle devait protégé La lumière de de Gaia jusqu'à ce qu'elle meurt et c'était tout, absolument tout, elle allait resté dans cette foret toute sa vie, c'est une belle perspective non ?

Un mordillement au cœur, tellement elle ne s'y attendait pas, elle portait sa main sur sa poitrine, douloureux et court à la fois, Fiona avait déjà ressentit ce genre de pincement et c'était vraiment pas agréable. Cela lui arrive quand "Il" voulait la prévenir qu'il y avait quelqu'un qu'elle n'avait pas vu derrière elle, "Il" détestait vraiment quand elle ne voyait pas, elle avait une petite théorie selon laquelle "il" veillait à ne pas ce qu'on la surprenne ou qu'on l'attaque en traite... Il y avait aussi l'hypothèse qu'il espérait à chaque fois un combat et prendre l'opportunité de pouvoir se manifester, entre nous, c'était la plus plausible.

Feu éternel se releva donc et se retourna lentement, toujours aussi mouillé mais cela ne semblait pas vraiment la déranger... Elle eut un regard mélangeant de la surprise et surtout beaucoup d'inquiétude... C'était pas tellement le fait qu'il y avait un ange devant elle qui lui faisait ressentir ça, mais techniquement, un ange, ça à des ailes blanches, une peau blanche et même si elle en avait pas rencontré des milliers, les vêtements portés ne devrait pas être dans cette état là. Ben celui qu'elle avait devant elle, il avait juste les ailes d'une couleur marrons et on devine facilement que cela devait pas être doux au toucher et il avait la peau rouge...

Fiona se ressaisit, affichant un visage rassurant, voulant montré sans dire qu'elle n'avait pas peur de l'ange en face d'elle, elle marcha tranquillement vers lui, dans les quelque mètre séparant le bord de la rivière et le personnages ailés dans un état assez pitoyable, elle arriva juste en face de lui et sans vraiment lui demander son avis, on ne peut pas tout dire avec les gestes, elle attendit tranquillement que l'eau de pluie le nettoie un peu. C'est ce qu'on appelle se prendre une douche de façon naturelle.

Au bout de quelques minutes, elle posa une fois de plus sa main sur sa poitrine et poussa une soupir de soulagement, constatant que le sang de tout à l'heure ne provenait pas de lui. C'est vrai qu'il aurait été plus simple de demander ce qui s'était passé plutôt que d'attendre sous la pluie, mais La Graine de Feu est comme ça, parlant réellement très peu par rapport à la moyenne et ce n'était pas parce qu'elle était méprisante, sinon elle ne se saurait pas occuper de l'état de l'ange, restons logique.

*C'est tout de même très rare de voir un ange dans cette état*

Il faut aussi dire que c'est rare de voir un ange à terre. Fiona recula de quelque pas, un joli sourire sur son visage, elle part dans une direction précise et d'une marche tranquille. Il ne fallait pas prendre ce geste comme de l'ignorance, de méprise ou encore de la frayeur, plutôt pour le laisser tranquillement se laver, préservant s'il le voulait son intimité, car après tout, il semblait quand même en avoir besoin.

La Graine de Feu ne fut pas longue pour revenir, même si elle n'avait donné aucun indice à l'ange sur ces prochaine actions, elle ne mis pas longtemps pour trouver l'homme ailée, elle s'assit sous un arbre qui la protégeait de la pluie et attendit tranquillement qu'il finit de se purifier , un paquet soigneusement emballé à la façon des elfes, c'est à dire avec des feuilles et des lianes, étaient posé à coté d'elle, il contenait un pantalon de couleur marron clair, plié et visiblement qui était à la taille de l'ange.


----------

Citation:
Oh. Un elfe. Et non non, je ne parle pas là des drows, créatures immondes, avec un sens de la répartie immonde et une arrogance...immonde. Je ne parle pas là de ces êtres aussi stupides que possible et aussi mégalo que le pire des mégalos des terres étheriennes. Non. Je parle de l'elfe pur. L'elfe Sylvestre. Cette créature merveilleuse qui, si elle n'égale pas la beauté des anges, s'avère être un tout aussi bon adversaire en qualité d'apparence. Et là, c'était une jeune elfe visiblement. Au départ, elle parut inquiète de ce que je pouvais lui faire. Ou inquiète de savoir pourquoi j'étais dans cet état. Après tout, je n'étais plus vraiment propre. Je m'en excuse, mais ce n'est pas tous les jours que l'on se ramasse des litres de sang mêlé à de la bave d'une créature inconnue au bataillon. Et pourtant, j'en connais un tas moi. Une nouvelle race ? Je devrai en aviser Raziel. Enfin. Là n'est pas le moment de penser à lui, on va finir par croire que je l'aime. Je sens Élios frissonner. Il déteste profondément Raziel. S'il obéit, c'est parce que nous n'avons pas vraiment le choix. Soit. Je soupire, laissant le silence qui s'est installé ininterrompu, attendant patiemment. Après tout, c'est moi qui suis sur son territoire. La jeune femme pourrait prendre ma venue comme un affront. Et je ne tiens pas à faire éclater une nouvelle guerre juste parce que le crétin que je suis n'est pas présentable et s'est aventuré en sang sur les terres elfiques.
Je pourrais me comporter comme un parfait angelot, arrogant, sur de lui et toutiquanti, mais là, je n'ai qu'une envie, me laver. Mes ailes sentent la charogne et je déteste ça. mes cheveux...c'est pire et quand à mon pantalon...je pense que je pourrai le jeter. Lorsqu'elle s'avance un peu, Élios se met en garde. Je me demande s'il n'a pas sentit quelque chose de menaçant ou d'aussi puissant que lui quelque part. Il ne faut pas oublier que mon acolyte ressent des choses que je ne soupçonne même pas.

Normalement, je suis plutôt bavard. J'aurais peut-être même osé des compliments à la jeune damoiselle, mais là, je me sens trop beurk pour faire quoi que ce soit allant dans ce sens. Lorsqu'elle s'effaça, je ne compris pas de suite le pourquoi du comment et inversement. Je m'attendais à ce qu'elle fasse quelque chose comme...je sais pas. Se présenter ? me frapper ? Hurler à la mort ? J'en sais rien moi...tout mais pas...ça. Je haussai alors les épaules et m'approchai de l'eau. La pluie avait déjà fait beaucoup, mais j'étais encore sale. Très sale, trop sale. Je retirai mon pantalon, ne portant jamais de sous-vêtement et me glissai dans l'eau. Mmm que c'était bon. Je voyais les croutes de sang coagulés flotter autour de moi, mais étrangement, la pureté de cette eau cristalline n'en était pas souillée le moins du monde. C'était assez étrange, mais en fait, je m'en tapais. J'étais trop heureux de pouvoir rendre à mon plumage une couleur d'origine ainsi qu'à ma chevelure et ma peau d'albâtre. Élios sifflotait pendant ce temps dans ma tête. Il pouvait se montrer d'un calme étrange lorsqu'il le voulait c'en était effrayant. Je nageai un peu, plongeant un long moment en retenant ma respiration dans ce lac merveilleusement calmant. J'avais vu et n'avais pas eu besoin que mon double ne me le fasse remarquer, que l'elfe était à nouveau là, une forme près d'elle. Ainsi, elle n'était pas réellement partie. Elle s'était contentée de me laisser un peu seul. Enfin. Seul. Je ne l'étais jamais vu que Élios et moi formions le couple de l'année. Amour et haine...enfin...haine et dégoût plutôt. Donc la solitude était quelque chose que je ne connaissais plus vraiment, voir...carrément plus du tout.

Je me mis à frotter mes plumes, une par une, ma chevelure et ma peau. Une fois sur que tout fut redevenu blanc, je sortit, nu comme un vers, mais pas gêné le moins du monde. Après tout, je n'avais rien à cacher. Pour moi, la nudité ne devait pas être quelque chose de tabou. J'ébourrifai ma tignasse redevenue propre et m'avançai dans la direction de la jeune femme, mes yeux d'un noir intense, dépourvu de pupille, sur elle. Mon visage est neutre, voir avenant. Un sourire se dessine sur mes lèvres. Tandis que je m'arrête à quelques pas d'elle.

-He bien...c'est une rencontre dans de drôles de circonstances...

Je fait battre mes ailes, histoire de le faire sécher. Je suis toujours nu comme un vers et la pluie qui glisse sur mon corps le fait luire, tout comme il trempe mes ailes un peu plus, rendant inutile le fait d'essayer de les faire sécher. Je sens, étrange sensation, les gouttelettes glissées sur mes muscles, s'amuser entre chaque petites lignes démarquées par le sport et les combats. Ma serre est restée un peu en arrière, car je n'aime pas mettre en avant ce défaut qui appartient plus à Élios qu'à moi. Je ne m'avance pas plus, car je ne veux pas gêner son espace. Après tout, je suis sur son territoire.

-Je suis Adonis. Et vous demande, damoiselle, la permission de m'abriter sous votre arbre...

La pluie plaque mes cheveux tout autour de mon visage, mes muscles bandés sous l'effet du froid qui parcourt mon corps, faisant frissonner ma peau d'albâtre. Je ne suis pas spécialement frileux, étant donné que je suis amené à vaincre des températures assez basse lorsque je vol.


----------

Citation:
Fiona put s'apercevoir que l'ange n'avait toujours pas finit de se laver, en même temps, vu dans l'état où il était, ce n'était pas vraiment surprenant. Elle fut patiente ne voulant pas brusquer l'homme ailé face à elle qui était occupé à se nettoyer les cheveux et les ailes qui étaient de même couleur, il semblait également surpris par le fait que la rivière ne se salissait pas. Quand les elfes donnaient un nom à un lieu, ce n'était jamais sans aucune raison et c'est à ce moment là qu'un humain dirait " cette rivière porte bien son nom!"

A sa grande surprise, l'ange sortis dénudé de la rivière, apparemment, le mot pudeur n'était pas dans son vocabulaire ou tout simplement ses vêtements n'était pas dans un état qui le permettait de les porter. Cela la fit légèrement rire, elle n'était pas vraiment gênée qu'il le soit, car il était assez beau il fallait avouer, mais c'était il y avait extrêmement longtemps qu'elle avait vu un homme nu, une petite histoire qu'elle mettait de coté et qu'elle gardait pour elle, comme de nombreuse chose sur sa vie.

L'ange s'approcha de Fiona, qui la regardait également dans les yeux, elle vus nettement que les lèvres sur son visage dessinait un sourire, on aurait presque pu croire qu'il était heureux d'être sous la pluie, ayant aucun vêtement sur le corps, c'est sur, sa doit donner une impression de liberté total, mais quand même. Il s'arrêta, n'osant visiblement pas à aller sous l'arbre sous laquelle elle s'était abrité, bien qu'elle était aussi trempé que lui et ayant toujours son paquet à coté d'elle

-He bien...c'est une rencontre dans de drôles de circonstances...

Fiona recommença à rire légèrement puis elle pencha la tête sur le coté en haussant les épaules comme pour répondre à l'affirmation de l'homme ailée, c'est vrai que, comme dit il n'y a pas si longtemps, voir un ange débarqué avec la peau rouge, les vêtements en lambeaux et les ailes de la couleur de la boue, cela avait le mérite de surprendre plus d'un quand on sait que cette race est habituellement d'un blanc immaculé comme il se présentait en ce moment... plutôt blanc mouillé. Il fit battre ses ailes , on voyait de l'eau sortir de ses plumes, c'était assez impressionnant de voir presque les litres d'eau qu'il y avait, presque comme une éponge

-Je suis Adonis. Et vous demande, damoiselle, la permission de m'abriter sous votre arbre...

Elle continuait de sourire, puis elle se leva s'avança vers l'ange, laissant le pantalon emballé sous l'arbre, elle prit un bras de l'ange et le força doucement à aller sous l'arbre. Il aurait fallu un cœur de pierre, le pauvre Adonis tremblotait à cause de la pluie et aussi à cause du froids. Au moment où elle avait lâché pour le mettre sous l'arbre, elle eut une nouvelle fois de plus un gros pincement au cœur, cela lui avait arraché un petit cri tellement elle ne s'y attendait pas, pensant qu"il" dormait .Fiona se mis rapidement dos à l'homme ailé et posa sa main sur sa poitrine, à l'emplacement du cœur essayant de calmer sa respiration, c'était toujours très court la douleur causé par "lui", mais elle avait peur que cette douleur revenait la surprendre car c'était vraiment désagréable

Quelques secondes passèrent, La graine de Feu se demandait bien pourquoi "il" avait réagis comme ça... Parce qu'elle avait touché un ange ou parce qu'il y avait autre chose ? "Il" ne parlait pas, "il" lui faisait mal pour communiquer avec elle, cela avait toujours été comme ça, comme s'il voulait pas qu'elle l'oublie, à se comporter comme ça, ses pensées étaient presque tout le temps tourné vers "lui", il ne devait pas se sentir trop seul l'être qui habitait dans son dos et en elle par la même occasion

Finalement, elle se retourna vers Adonis, l'air de rien, un sourire aux lèvres , comme s'il ne s'était absolument rien passé. En tout cas, l'ange était sous l'arbre, demandé si gentiment on ne pouvait refuser et de toute façon, que ce soit lui où quelqu'un d'autre, elle n'aurait jamais refusé, voir elle aurait forcé. Le verbe "demander" et "parler" ne lui venait pas tout de suite à l'esprit, elle préférait agir ou peut-être avait-elle peur de trop parlé ? Fiona était assez dur à comprendre et en surprenait plus d'un

L'elfe aux cheveux brun se dirigea vers le paquet qu'elle avait emballé, de ses doigts fin, elle le défit délicatement et sortit le pantalon marron. Elle le garda en main et s'approcha tranquillement d'Adonis, elle baissa le pantalon aux niveau du bassin, c'était pour voir si cela lui irait ou pas. Jugeant qu'il pouvait le porter, elle le posa doucement sur les épaules larges puis elle fit un demi tour sur elle même, se dirigea vers le tronc et s'assit contre le bois. Volontairement, elle détourna les yeux pour regarder la Rivière, à l'opposé de là où était l'homme ailé, probablement pour le laisser s'habiller et surtout pour le laisser tranquille aussi .


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:03 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
De l'eau pur, des oreilles pointus et des ailes Blanches [ A'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com