La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
L'Appel des Alliés (Caleb)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:01 (2015)    Sujet du message: L'Appel des Alliés (Caleb) Répondre en citant

Citation:
Elle sentait que les choses commencaient a changer, de plus en plus vite, de plus en plus visible pour tout le monde. Les temps étaient en phase de changement. Depuis quelques temps l'Empereur lui donnait des missions de plus en plus capitale, notamment pour ce qui est des alliances. Elle avait la charge d'envoyer des emissaires chez les races susceptibles de se joindre a eux, de faire en sorte de s'en faire des amis.. des alliés... et de signer les alliances. Ce n'était pas chose facile, car la plupart des races se montraient méfiantes vis a vis des Démons. Les Anges n'avaient pas hésités a les faire passer pour des monstres sanguinaires, des menteurs et des manipulateurs... ils avaient inversés les rôles. Maintenant la tache revenait a Abyss, de remettre les choses dans l'ordre et de s'attirer le plus d'alliers possible! Car la guerre était proche, elle le sentait. Elle avait durcit les entrainements, elle avait augmenter le nombres de soldats dans les avants postes et les recrutements se faisaient se manière répété auprès des démons vigoureux de la ville, capable de se battre pour défendre leur cité.

Elle avait envoyé Aekold en mission; chercjer les Draconides, les ramener ici.. mais ca serait loin, le voyage mettait plusieurs jours et elle ne savait pas combien de temps il allait mettre pour convaincre les Draconides. Elle ne savait pas non plus si les cadeaux qu'elle lui avait donné suffiront a les convaincre, elle comptait surtout sur les éventuels accords que Aekold pourrait faire avec eux pour les appater a la cité. Pour elle, elle se réservait un autre allié de taille: les Corompus. Et elle attendait aujourd'hui même la venu de leur dirigeant: Caleb. Les Corompus et les Démons, bien qu'étant sensiblement du même camp, n'avaient jamais eu de bonnes relations. Loin de se faire la guerre ils étaient ancrés dans une profonde relation de neutralité, voir d'ignorance. Aussi, plus loin était les Corompus et mieux c'était pour les Démons. Mais les temps changent... et les Corompus devaient rejoindre les rangs de leurs frères.

Elle attendait dans la forteresse sombre, elle était vêtu comme a son habitude d'un soutient gorge noir bordé de quelques chaines argentés, d'une culotte noire et par dessu d'une mini jupe très courte qui laissait voir la moitié de ses fesses. Des bas noirs montaient jusqu'a la moitié de ses cuisses et des bottes de cuir lui arrivaient au genoux. Ses longs cheveux noirs étaient détachés et frolaient ses hanches, son regard rouge posé sur un tas de parchemins qui s'étalaient sur la table de pierre d'obsidienne de la salle. Caleb devrait arriver d'une minute a l'autre et elle l'attendait de pieds ferme. Elle n'avait pas eu souvent l'occasion de lui parler, les rares fois où cela s'est produit, ils se sont dit très peu de choses qui se limitait aux politesses habituelles, sans plus. Cette fois il allait falloir pousser la discution un peu plus. Elle n'avait pas prit Soul Edge avec elle, ne voulant pas prendre le risque de voir l'épée tout foutre en l'air avec ses mauvaises réfléxions.

Quand enfin on frappa a la grande porte, un grade entra, se mit au garde a vous avant de se détendre au signe de la main d'Abyss.

"Il est arrivé, Seigneur Crow!"

"Parfait... invitez le a entrer."

Fit-elle en se levant de table, resta a côté de la stelle de pierre, attendant que son invité ne fasse irruption dans la salle.


_________________

Citation:
Le temps devenait une chose dangereuse. L'arrivé de l'hiver marquait aussi l'arrivé du froid, du manque de nouveau dans les divers campements Corrompus ainsi que dans les villages environnant qui se dotait d'une taxe magistrale qui ne demandait qu'à enrichir les poches du Prince Exilé. Mais ses villages n'arrivaient plus à fournir la quantité de nourriture nescessaire à ses corrompus qui, bien que muté par les démons, restaient dans le fond de leur organe, de nature humaine et avaient ainsi besoin de nourriture pour subsister. Caleb était conscient de cela car quelques changements avaient grugé l'esprit de ce démon. Alors qu'aux débuts de cette petite guerre il avait été un homme de bras et non d'esprit. Il avait sut être un fier représentant du chaos ainsi que de la follie. Reconnu pour son caractère impulsif, nul ne savait réellement ce qu'il pensait, comment il allait agir. Il se laissait ainsi guider par ses délirs les plus fous, pret à faire l'acte le moins logique du monde pour la simple raison que l'idée lui avait traversé l'esprit. Il avait ainsi été comme un nouveau née venant de découvrir le monde, mais les choses avaient changé et peu à peu la corruption de son esprit pour prendre une toute autre forme. La faim n'avait fait que grandir et son esprit en muta que davantage. Son être devint esprit plus cruel encore qu'il ne l'avait été, mais aussi plus réfléchit et moins barbare. D'une simple cruauté sanguinaire qui visait tous et chacun, celle-ci se cibla davantage vers son ennemi qu'il s'amusait à voir vider à petit feu au lieu de les sauvé en les tuants simplements. Il agissait moins par lui même et gardait ainsi une plus grande emprise sur ses hommes qui y voyait au fil du temps un Prince Noir et non plus un être barbare qui ne les contrôlait que par la force.

Ce fut en une journée de tempête que ses hommes lui ramenèrent la carcasse encore vivante d'un démon mineur de l'Empire des Déchus. Bien que battut et maltraité, il était toujours en vie. Sans doute avait-il été victime d'un long et pénible voyage qui s'expliqua en voyant une messive dans son petit sac cuivré. Le Prince personnellement fut le premier à se saisir de cette missive et ne dut donc pas attendre pour la lire. Déjà, elle portait le symbole de l'Empereur, étant ainsi une note officiel et non pas celle d'un marchant d'esclave à bon prix, il en avait déjà bien assez. Son contenu lui présenta donc cette femme, Abyss qui réclamait présence et conversation d'alliance. Se disant Seigneur des Légions Démoniaques, elle lui offrait donc cette honneur en sa tour. La réaction de Caleb fit encore sourire ses soldats.

"Regardez comme les femmes deviennent de plus en plus difficile, l'on doit aller à plus de 30 jours de marche afin de les rencontrés."

Cela avait pris plus de temps à s'y rendre, le Prince ayant pris la décision de faire un peu attendre la femme en question, il avait décidé par la suite de s'y rendre en navire, plus rapide que la moyenne, il n'y avait pas mis plus de 2 semaines pour s'y rendre. La cité ne l'avait en rien impressionné, bien qu'elle lui rappellait de nombreux souvenirs. Accompagné par un peleton d'homme mutés et corrompus, ceux-ci était bien sur chargé de protégé leur Prince en cas de piège ou encore d'attaque quelquonque, pouvant se compter jusqu'à 75 hommes de qualité cependant variable bien que la plupart avait déjà vue de nombreux hiver de guerres. Caleb pour sa part portait une lourde armure de teinte plutôt sombre, comme ci le métal autrefois luisant avait trainé un peu trop longtemps dans le charbon des enfers angéliques. Le tout couvert par une épaisse casque en fourrure de loup du nord, le poil assez foncé et de bonne qualité.
Et donc, il ce fut cette masse métallique et démoniaque qui fit les premiers pas dans le quartier de la démone, accompagné par ses meilleurs hommes, les autres attendant à l'extérieur, surement en train de repéré les fameux bordels de la cité en jouant une partie de cartes, bien qu'attentif à un possible départ. Ce fut donc le Prince qui se montra, ses cheveux blonds aux mèches blanches tombant sur ses épaules, un visage veineu et cerné au dessus des yeux qui gardait cependant la beauté naturelle et unique du prince des hommes.

"Je croyais bien vous voir m'accueillir à l'entré de la ville, peut-être est-ce la légendaire hospitalité déchu."

Dit-il d'une voix enrayé par les nombreuses années de guerre à crier des ordres, pendant qu'une de ses esclaves ne lui retire sa cape de fourrure. Se portant à l'avant d'Abyss, il l'observa un certain instant, épiant son corps vêtu légèrement alors qu'il attendait les respects de son hôte du moment. Le Prince n'était pas d'humeur à sourire à cette instant, presque de mauvaise humeur, le trajet avait été long et il ne demandait qu'à s'asseoir et boire vin et dévorer pain, aggripant lui même une cruche de vin sans attendre l'invitation de la démone pour s'y servire une coupe.

"L'Océan est en tempête et le chemin me menant ici m'a fait perdre quelques hommes, ainsi, j'espère que je ne suis pas ici pour ne discuter que de thé ou encore d'acheter vos esclaves en trop."

Regardant la démone du coin de l'oeil avant de vider la coupe en glace en un trait et s'en servire un second, puis venant désigner du menton ses 5 hommes juste à l'entré.

"Et me voilà navré de cette présence armurer, mais dans votre position, vous devez comprendre qu'on ne fait rien sans garde n'est-ce pas?"

----------

Citation:
Il y avait tant a faire... même pour une Seigneur des Légion, elle avait trop de travaille et si peu de gens de confiance pour en déléguer un peu. Elle devait se contenter de faire petit a petit tout en gardant en tête que le temps jouait contre elle. Pour le moment elle devait se charger de ce Caleb. Elle avait lut brièvement un rapport sur sa personne, elle savait que c'était un Corrompu, un ancien Prince des Humains déchus et qu'il n'était pas de ce continent, il venait tout de Siliria. Néanmoins la corruption était semblable a leur racines démoniaque et quoi qu'il en soit ils étaient passablement du même "monde". Les avoir de leur côté durant la guerre serait une bonne chose... mais ne pas les avoir n'allait pas boulverser l'ordre des choses. Le temps était a la recherche d'alliers véritables et non pas de quelconques profiteurs assoifés de pouvoirs. Il fallait peser le pour et le contre et quoi qu'il en soit garder en tête que la sécurité de l'Empire et de l'Empereur passait avant tout le reste. Abyss ne pouvait pas se permettre de prendre dans ses rangs des gens douteux succeptibles de devenir une menace pour les Démons.

Quand le Prince entra, elle était là, le visage stoique de toutes expressions, gardant le silence pendant qu'il parlait, se souvenant bien qu'on ne coupe pas la parole a quelqu'un, surtout quand on est en plein traité. Elle lui fit signe de prendre place comme il le souhaitait autour de la grande table ronde en obsidienne, le laissant se servir allégrement de vin. Elle écouta silencieusement son récit, se contentant de l'observer sans émmettre de jugements. Néanmoins elle se doutait que cet entretient ne se ferait pas sans heurte... et que la mission d'Aekold serait sans doute plus douce que la sienne, elle aurait du inverser les rôles... Trop tard. Quand il eut terminé Abyss s'inclina respecteusement en avant avant de se redresser, droite comme un "i", une main posée a plat sur la table, l'autre le long de son corps.

"Vous me voyez navrée de vous faire quérir par un aussi mauvais temps, Sire Caleb...et pensez bien que si la chose avait pu être faite autrement c'est avec grand plaisir que je me serais présenté a vous. "

Fit-elle calmement et posément sans s'offusquer de ses paroles, parlant d'un timbre agréable bien que l'on sentait une certaine force. Elle frappa dans ses mains et trois esclaves arrivèrent dans la salle, portant coupe de fruits, coupe de pain et coupe de viandes encore chaudes qu'ils déposèrent sur la table, ainsi qu'une assiette d'obsidienne. Les esclaves saluèrent respecteusement le Prince, par trois fois elles s'inclinèrent tout en reculant avant de disparaitre, quittant la salle dans un silence parfait. Abyss fit un ample geste de la main.

"Mais je vous ferais oublier ce terrible voyage! Mangez, buvez a votre guise et quand vous serez repus, nous parlerons."

Fit-elle en lancant un regard vers les gardes de Caleb qui attendaient patiemment derrière lui. Elle leur adressa un signe de la main.

"Et je comprends aisément votre inquiétude mais n'ayez crainte Sire Caleb ici le danger ne vous guettes pas. Vous êtes ici en invité de marque et j'assurerais personnellement votre protection. Vos soldats doivent être épuisés, aussi je les invite a suivre les hôtesses qui les conduiront aux cuisines où un repas les attends, avec bon nombre de vins et bières. Restaurez vous messieurs..."

Fit-elle avant hochant lentement la tête avant de poser son regard sur Caleb.

"Je suis femme d'honneur, Sire Caleb, et si je vous ai convier en ce lieu ce n'est surement pas pour engager une guerre ouverte. Aussi, croyez bien que mes intentions sont des plus pacifiques... Sans avoir totalement confiance... vous pouvez être certains que je tiendrais parole en vous promettant un séjour des plus agréables et une totale protection en ces murs."

Finit-elle avant de se rassoir, invitant le Prince a en faire de même. Elle croisa ses jambes sur le côtés et laissa un léger silence flotter dans la salle, les mains jointes sur la table.

"Et vous avez vu juste... notre conversation ne sera nullement portée sur le vin, le thé ou les esclaves... mais sur la guerre qui approche un peu plus chaques jours. Et il est temps de prendre partie."

Fit-elle lentement en fixant Caleb, attendant de voir sa réaction.


_________________

Citation:
Les yeux du démon n'avait cessé de guetter les moindres geste de la femme qui se trouvait juste à l'avant de lui. Oui, il ne se gêna point de prendre place que celle-ci l'invita à le faire, trouvant le confore de la chaise bien plus agréable que de supporter le poid de sa lourde armure. Bien qu'il était doté d'une force titanesque, il aimait le confort comme tout être. Dès qu'il fut assit et bien confortable, il porta sa main à sa ceinture afin d'aggriper le manche de sa dague à la lame courbé. Un acte qui aurait pu être hostile si de son autre main, main gauche démoniaque, accompagné par un bracelet plutôt étrange et lumineux, ne saisit une pomme de la grosseure de cette main reptilienne et qu'il ne commença à couper la surface en morceau et de la porter à ses dents, détestant croquer cul sec dans un pomme, ça lui causait un certain mal de gensive.

"Un peu de nourriture ne me fera guère de tord en effet"

Alors qu'un sourire était parvenu à s'être tracer dans sa mauvaise humeur, il jetta un regard pardessus son épaulette de fer afin d'observer ses hommes et ensuite reposer son regard ténébreux et vilain sur la Seigneure démons. Il ricanna faiblement, assez pour ne pas parraitre grossier à ce venait d'ajouter Abyss sur ses hommes.
"Non, merci de l'invitation, mais mes hommes n'ont pas le besoin de se nourrire à l'instant. Ils sont entrainé et attendrons que leur tâche ne soit terminé même si cela vient à prendre des jours et qu'ils ne meurent de faim."
Il mit un temps d'arret tendis qu'il dévorait une pièce de la pomme pour ensuite ajouter, servant un verre de vin dans une seconde coupe d'une main libre pour la glisser au long de la table vers Abyss, alors qu'il s'y était assit juste à côté. Malgré son sens de la cruauté accru, il aimait resté proche d'une femme, lui offrant la coupe de vin.
"Et je tiens à leur présence peu importe ce que vous me dites à propos de votre bonne fois."
Après avoir changé l'ambiance de la salle en quelque chose de plus agréable et avoir presque englouti sa pomme, il parvint ensuite à ajouter à se sujet plus important, la guerre. Légèrement penché en direction d'Abyss.

"La guerre qui approche à chaque jour? Je ne la connais pas, je ne connais que celle que je mène à l'instant au Nord, une guerre qui vous serais soite, profitable, mais la votre qui n'existe pas encore, je ne vois pour l'instant aucune raison de m'y attacher si ce n'est que pour perdre plus d'hommes que je n'en perds déjà. À moins que se séjour que je passerai ici soit si agréable que je vienne à y voir une bonne raison de m'y engagé et de parlementé avec vous à ce sujet."

Venant se servire une nouvelle coupe de vin bien froid, il lança un regard étrange à Abyss pour ensuite ajouter, le ton calme.

"Et vous pouvez bien me nommer Caleb, ici nous sommes sur un même pied d'égalité et je n'ai guère le temps à perdre avec des politesses plutôt futile, surtout si je viens à passer des jours ici. Où serai-je logé? Dans cette tour ou bien dans une seconde? Vous devez être consciente que j'ai certaine exigence à se sujet... je ne compte pas dormir dans une étable ou encore moins dans un quartier de simple démon mineur"


------------

Citation:
Abyss resta assise calmement, lançant un regard furtif vers les hommes qui restaient en faction devant la porte. Après tout pourquoi pas... dans le pire des cas Caleb et ses troupes seront priées de partir et de ne plus remettre un pieds sur les Terres démoniaques... au mieux, ils allaient devenir des alliés alors autant prendre l'habitude tout de suite de les avoir dans les pattes. Le Corrompu avait prit place a ses côtés et bien qu'Abyss ne soit pas une grande fan de la proximité, elle ne s'en offusqua pas et resta a sa place bien sagement. Elle attrapa un morceau de viande pour sa part, qu'elle gouta finement du bout des lèvres entre de l'engloutir, se léchant les lèvres d'un mouvement lent de la langue, tout en écoutant les revendications du démon a ses côtés. Elle hocha légèrement la tête pour le remercier de la coupe de vin offerte et la porta a ses lèvres pour en boire quelques gorgées. Pour sa part elle préférait les alcools plus forts, plus sec, comme les liqueurs qu'elle gardait précieusement dans ses appartements. Mais elle aurait tout le temps de les gouter ce soir, au calme.

"Vous serez logé non loin de mes appartements, et soyez certains que vous aurez tout le confort possible a votre disposition. Vos homme seront logés un étage en dessous, dans le quartiers des soldats où une salle a été débloquée a leur intention. Et bien sur je reste a votre entière disposition pour rendre votre séjour plus agréable... dans la mesure du possible."

Fit-elle en lui lançant un rapide coup d'oeil, gardant son sérieux et son calme en attrapant une grappe de raisin, prenant un fruit entre ses lèvres avant de le gober. Elle laissa le silence retomber quelques peu avant de reprendre.

"Pour ce qui est du reste... comprenez bien que même si vous ne prenez pas partit dans cette guerre vous en serez touché, d'une manière ou d'une autre. Nous vivons dans le même monde, Sire Caleb, et ce monde est sur le point de changer radicalement. Que vous le voulez ou pas, cette guerre vous concerne, car elle concerne toutes les races d'Etheria..."

Dit-elle en prenant une gorgée de vin, le regard perdu dans le vide, comme si elle avait l'esprit ailleurs. Et pourtant elle poursuivit la discution sur le même ton serein et calme.

"Je vous propose une alliance... je n'irais pas par quatre chemin, les ronds de jambes m'ennuient. En échange de votre soutient pendant la bataille... nous vous offrons le Royaume Humain sur un plateau. Qu'en dites vous? Une fois la guerre lancé, les Humains deviendront des ennemis a abattre... le Royaume de Scinia tombera... et vous serez alors libre d'en disposer comme bon vous semblera."

_________________

Citation:
Les pensées du Prince se fracassait à l'intérieur de son esprit. À la fois son côté humain lui demandait de tout simplement d'accepter et de rester dans la politesse des choses, à la fois l'esprit de l'Archidémon prenait une place majeur et lui dictait de faire tout autrement, à être allier avec ces déchu, c'est tout simplement sa fausse liberté qu'il mettait en jeu. Cette décision était important et n'avait pas à être prise à la légère. Ainsi le Prince fut silencieux pendant un certain moment, laissant sa main reptilienne gratter la surface de la table, un sourire aux lèvres en gardant un silence pesant. Qu'allait-il dire? Puis finalement, il finit par bouger, le regarde peut-être un peu plus fou qu'à son habitude ou et bien est-ce seulement un instant où on parvenait à le remarquer. Il se pencha, la mine menaçante vers la démone, son visage près du sien, non pas d'un geste intime, mais plutôt d'une façon à la narguer, la mettre au défi pour lui balancer son baratin.

"Je me vois gâté d'une telle offre. Une alliance misé sur une simple promesse d'une couronne que je peux espéré avoir, je suis un être plus que chanceux. Hahaha... vous êtes une démone séduisante, mais à gagner aussi aisément ma confiance pour tout mettre sur la table sans être sur que ce ne soit pas du simple et pure bluff de démon."

Le démon redressa son dos, replaçant au passage une mèche grisé derrière son oreille, bien qu'elle retomba la seconde après. Le reigne de Caleb le Barbare était fini et à présent, il voulait davantage qu'une couronne où il viendrait à saisir en courant tête première tel un taureau, il désirait le monde. Aggripant sa coupe de vin, il enchaina à nouveau:

"J'aime avoir des garantis, pas seulement des promesses basé sur ma bonne fois, cela me fait croire que vous me considérez davantage comme un humain que pour l'un des vôtres. Nous avons tous un esprit commun, celui de l'Archidémon et vous savez autant de moi qu'il nous pousse à mentir... trahir... détester... Et pour cette raison nous sommes quasiment identique et voilà pourquoi je n'ai aucune raison de vous faire confiance tout comme vous n'avez aucune raison de me faire confiance. Seulement, comme vous l'avez si bien dit, la guerre commence et cela nous pousses sans doute à nous rejoindre au sein de notre Père ainsi que son représentant, l'Empereur. Je suis exténué, j'ai fait un long et pénible voyage pour vous rencontrer et je compte bien resté plus de quelques heures en ces lieux et la guerre n'est pas pour demain."

Lentement, il redressa sa carcasse métallique, suivit par ses gardes qui quittèrent leur position statique pour rejoindre leur maitre. Celui-ci à présent debout, fit quelque pas vers la sortie du bureau avant de se retourner en direction de la démone pendant qu'une esclave marqué par les fouets ne viennent posé sa cape sur ses épaules. Son regard ne cessait de fixé Abyss et celui-ci ne semblait guère humain, confirmant ainsi que le Corrompu n'était pas un homme. Ses gardes cependant semblaient varié, l'un ressemblait encore à un humain, le regard encore émotif tandis qu'un autre semblait bien plus avancé dans sa transformation.

"Peut-être que votre Seigneurie me donnerait l'honneur de me faire visiter les quartiers de l'Empereur ainsi que ses élites, peut-être à en voir la décoration, je serai penché vers une réponse positive, j'aime bien le luxe et ainsi, je serai en mesure de faire votre connaissance."


----------

Citation:
La jeune femme en avait vu d'autre des démons de son genre, tous plus orgueilleux les uns que les autres, tous plus vaniteux que la Vanité elle même.. et pourtant alors qu'ils étaient retombés en poussière, elle était toujours là. Elle ne se vantait jamais, elle montrait des preuves, elle laissait les autres raconter pour elle ses prouesses et faire sa légende et au final elle restait droite. Bien que fière, elle n'était pas pour autant imbus de sa personne au point de se montrer condescendante avec les autres. Elle n'avait jamais manqué de respect a personne, pas même a ses soldats, et en échange de ca, elle avait le respect qu'elle méritait et même l'admiration de ses troupes. Aussi, face au rapprochement de Caleb, Abyss resta immobile sans chercher a se reculer mais elle fronca légèrement pour bien montrer qu'elle n'appréciait vraiment pas ce genre de chose. Elle fit un mouvement de la main pour empécher que les gardes n'interviennent et prépara, au cas où une vague psychique dans son esprit.

Mais elle n'eut pas besoin de l'utiliser car Caleb se redressa et s'éloigna d'elle. Elle résorba sa vague psychique et la fit disparaitre. Elle écoutait ce qu'il avait a dire en gardant un visage serein et refermé. Elle savait très bien que le démon ne se déciderait pas tout de suite, qu'il prendrait son temps et que c'était l'occasion pour Abyss de le convaincre sur la longue durée. Elle allait profité de son séjour pour lui montrer tout ce que cette alliance pourrait lui apporter de bénéfique. Elle n'avait pas le droit d'échouer, maintenant qu'il était ici, dans cette cité, sur son territoire... elle allait faire tout ce qu'elle pouvait pour lui faire comprendre que cette alliance était importante pour les deux camps.

Quand il s'éloigna, Abyss se leva lentement faisant signe aux esclaves de nettoyer la salle après quoi elle observa Caleb et sourit légèrement a sa demande. Visiter les appartements de l'Empereur? Rien que ca? Et bien pour ca il devrait attendre, Abyss avait des ordres et jamais au grand jamais elle n'accepterait de faire entrer un inconnu dans les quartiers de son Seigneur, et ca même si la décision de Caleb reposait sur cette visite! Elle s'avanca donc jusqu'a être a la hauteur de Caleb et hocha la tête.

"Je vais vous servir de guide pour la Cité Noire... et je vais vous montrer vos appartements. Vous y trouverez tout le luxe digue d'un Prince. Les appartements de mon Empereur sont interdit d'accès... dans un respect de sécurité et d'intimité, j'espère que vous comprendrez. Cependant, la Cité Noire regorge de merveilles que je me ferais un plaisir de vous montrer."

Fit-elle en l'invitant a sortir, le suivant, en profitant pour donner quelques directives aux soldats et aux esclaves a savoir qu'un bain chaud devrait attendre le Prince dans une heure dans ses appartements, qu'on lui fasse parvenir dans son salon privé un panier de fruit et des meilleures liqueurs de la cave ainsi qu'une esclave a son service. Après quoi elle se remit a hauteur de Caleb et entama la visite.

"Suivez moi...Vous ne pouviez pas trouver meilleure guide pour cette cité que celle qui l'a elle même battie"

Fit-elle en souriant un peu, se souvenant de la première pierre qu'elle avait posée elle même et de cette Cité Noire qu'elle avait elle même battie! Elle commença par lui montrer la Tour des Armées, lui montrant les terrain d'entrainements, certaines recrues qui s'y affairaient et qui montrèrent respect et honneur au déchu et a la Seigneur des Légions. Elle poursuivit vers les jardins Impériaux, donnant quelques anecdotes de temps a autres en restant tout de même a l'affut, on est jamais a l'abri de rien et la sécurité de son hôte lui revenait obligatoirement.

"Y a-t-il quelque chose que vous voudriez savoir en particulier?"


_________________

Citation:
Le démon ne fut pas très impressionné de ce que Abyss fut en mesure de lui montrer. Il n'avait que faire de voir des recrues, la force de l'Empire était déjà connu de lui et cela ne l'intéressait en rien. En fait il était difficile d'aggriper l'intéret du démon dans l'état général. Il garda ses yeux flamboyants bien posé sur la rangé de recrue. Il aurait été bien curieux de savoir, cependant, si l'un de ces êtres cornus étaient en mesure de vaincre l'un de ses hommes qui se trouvaient à ses côtés, continuant de protéger leur maitre, leur père de corruption. Les démons avaient une certaine réputation de puissance brute, mais ils sont cependant en paix depuis déjà trop de siècle et ses corrompus, eux, portaient encore le sang de leurs victimes sur leur armure usé. Ainsi le petit sourire se transforma en un sourire plus que mesquin et continua ainsi son chemin en compagnier de la Seigneur, bien que très légèrement en retrait de cette dernière, il se gardait le droit de l'épié d'un oeil quelque peu perver et sans honte de l'être. Trop longtemps avait été le voyage sans la moindre présence féminine et sa faim de mal et de chaos le portait à se jetter sur la moindre chose qui serait en mesure d'assouvir cette faim, mais il se retint, la faim ne le dominait plus, bien qu'elle restait le pilier centrale de sa force et sa simple existence, la guerre, le mal, le chaos, tout cela, cet élément malsain du monde d'Etheria constituait sa force.

La visite se poursuivit au coeur des jardins impériaux. Surpris, il ne croyait pas que la moindre plante était en mesure de pousser en ces terres désolés et corrompus. Il en fronça même des sourcils d'être aussi surpris que cela. Son premier réflexe fut donc de s'approcher de l'une des fleures qui se trouvaient à l'avant de lui, ne répondant pas dans l'immédiat à la démone. Il porta sa main ganté par le cuir jusqu'aux pétales qu'il vint toucher avec une certaine délicatesse bien qu'il aurait été en mesure de la broyer. La couleur rouge vif qui lui rappellait étrangement le sang, semblait créer un contraste impressionnant avec l'enrionnement verdâtre. D'un air curieux, il pencha la tête de côté avant que la fleur n'émette un certain crie strident et ne pousse le Prince à faire un pas vers l'arrière et relâché ce qui semblait être une tout autre sorte de rose. Ce fut le rire gras et malsain du Prince qui suivit alors qu'il se tournait vers la démone.

"S'il y a quelque chose que je désirs en particulier? Mais c'est le monde que je désire, mais je ne crois pas que vous soyez en mesure de me l'offrir bien sur, à moins que votre guerre ne se termine en votre faveur... tout dépendra en fait de la conclusion de mon séjour en vos terres dévastés."

Ses yeux s'aggrandient tandis qu'il replaçait de façon très brève sa crinière pâle. Le Prince commençait à trouver son armure plutôt lourde et ainsi, il vint lentement s'asseoir sur l'un des bancs non loin des "diplomates", poussant un certain soupir de soulagement, le fardeau de son armure partager par le siège. Sa main reptilienne vint doucement tapper la surface du banc juste à ses côtés, invitant ainsi la démone à s'y joindre.

"Ce que je désirs est bien simple... retirer cette armure et m'installer, la marche fut longue et je suis curieux de voir ce que les damnés ont en m'offrir en ce qui concerne mes appartements. Par la suite j'espère pouvoir être en mesure de goûté à la temptation des quartiers malsains de la luxure et profiter de ce mal charnelle si vous voyez.... hahaha, bien ce que je veux dire... Cela sera sans doute plus impressionnant que quelques recrus en plein entrainement hum? Le Nord Corrompu n'est pas un lieu de luxure, il n'offre que le chaos et la tristesse, la luxure n'y a donc pas sa place ou bien elle n'est que temporaire en guise de trophée lors de nos... attaques, vous savez sans doute de quoi je parle hum? L'innocence d'une femme brisé par les démons, classique."


----------

Citation:
Abyss restait silencieuse, elle se doutait bien que le démon a ses côtés n'était pas des plus diplomate ni du genre a rester le respect dû au protocole. Elle avait rencontré des êtres plus bestiaux mais qui avaient fait preuve de plus de courtoisie que lui, néanmoins, elle ne fit aucuns commentaires, même s'il n'était pas difficile de sentir le regard insistant qu'il posait sur elle alors qu'elle marchait au devant. Elle avait choisi de ne pas s'en formaliser pour la bonne et simple raison qu'il y avait bien plus important a faire que de faire attention a cacher sa pudeur. Et puis a voir le peu de vêtements qui couvraient le corps de la belle on se doutait bien que la pudeur n'était pas dans ses priorités. Qu'il regarde... temps que ses mains restent a l'écarts!

Arrivé dans le jardin et alors qu'elle venait de poser sa question, elle regardait le démon se pencher sur une fleur du jardin. Serait-ce possible de le Corompu s'interesse a la flore? Peu de chance. Elle avait mit longtemps avant d'obtenir un résultat convenable dans ce jardins, c'était là qu'elle se détendait quand elle avait la cahrge de bâtir la Cité Noire. Le résultat qu'elle avait devant les yeux était la plus belle récompense qu'elle puisse avoir. La Cité Noire était bele, sombre, démoniaque au possible, et il se cachait tout un tas de secrets qui ne demandaient qu'a être découverts. Des passages secrets qu'elle avait prit soin de mettre un peu partout dans la Cité, des sous sols secrets, des pièces cachées... elle même ne se souvenaient pas de tout ce qu'elle avait construit dans cette Cité mais elle se souvenait de la plupart.

Elle fut tiré de ses pensées en entendant le cri de la fleur. Fronçant un peu les sourcils elle reprit bien vite un visage neutre, restant bien droite et ne quittant pas des yeux le Corompu alors qu'il venait s'assoir sur un banc de pierre noire.

"Je ne possède pas le Monde, Caleb... "

Fit-elle simplement avant de venir prendre place a ses côtés, croisant les cuisses en posant ses mains sur ses genoux. Elle poussa un léger soupire, profitant des odeurs subtiles qui envahissaient l'endroit, des odeurs qu'on ne retrouvait nulle part dans la Cité. Elle écouta Caleb continuer sur sa lancer, lui parlant soudain de choses beaucoup plus.. personnelle. Du moins le genre de choses qui n'ont rien a faire dans une discution diplomatique. Quand elle compris le fin mot de l'histoire elle fronça un peu les sourcils en regardant droit devant elle. Voila que maintenant il se croyait en pleine scéance de tourisme sexuel! Elle grinca un peu des dents avant de regarder Caleb de son regard rougeatre.

"Je vais donc me faire une joie de vous accompagner a vos appartements où vous pourrez vous détendre. S'il vous faut une.. compagnie.. je vous ferais parvenir quelques jeunes demoiselles pour répondre a vos attentes, j'espère qu'elles vous conviendront.. vous n'aurez qu'a faire votre choix. Ou toutes les prendre..."

Fit-elle en soutenant toujours le regard de Caleb avant de s'en détourner, se revelant de son banc de pierre, en attendant qu'il ne la suive. Elle aurait préféré ne pas avoir a faire a un dirigeant qui ne prends pas son séjour diplomatique pour une occasion de faire une partie de jambe en l'air... il faut croire qu'elle devrait s'en contenter. Caleb était un bel homme, elle n'aurait pas de mal a trouver des jeunes femmes ravissantes pour répondre a ses attentes.

"La Cité regorge de belles perles démoniaques... peut être avez vous des préférences, que je puisse répondre aux mieux a vos attentes."

Fit-elle en inclinant un peu la tête sur le côté, son regard s'étant radoucit.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Lun 26 Jan - 23:01 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
L'Appel des Alliés (Caleb)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com