La Page devrait bientôt s'afficher... Merci d'attendre!

Pas envie d'attendre ? Cliquez ici !
 

Index du Forum :: Portail :: FAQ :: Rechercher
Rechercher un message Liste des membres Groupes Profil Messages Connexion/Deconnexion Inscription

Eh, Vagabond ... Si tu penses t'installer ici, où si tu veux y réfléchir, commence par aller ici ...
Crocs et griffes (PV Emerald) (Terminé)

 
Poster un nouveau sujet       etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril Valtiel



Hors ligne



Messages: 121
Inscrit le: 24 Jan 2015

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 20:28 (2015)    Sujet du message: Crocs et griffes (PV Emerald) (Terminé) Répondre en citant

Citation:
La première partie de son épopée avait plutôt bien commencé, il fallait dire aussi qu’il aurait été difficile pour lui de rencontrer des problèmes en traversant la forêt elfique. Tant il en était familier et tant il était à son aise dans un milieu végétal. Évoluant avec la grâce d’un épervier dans le dense branchage des arbres ancestraux, il lui avait fallu à peine deux jours pour en atteindre l’orée.

Cependant, il aurait été trop beau pour le vampire de ne rencontrer aucune difficulté au cours de sa traversée du continent de Nortatem et son premier obstacle s’étendit bientôt devant lui, le narguant de son infini grandeur : La plaine de Natari.

La zone ne représentait en elle-même que peu de danger pour un individu normalement constitué, et ce n’était pas son inoffensive faune qui allait prouver le contraire. Cependant pour un individu maudit comme Jed, le pauvre relief des plaines allait s’avérer être une vrai plaie pour lui : n’offrant que très peu de couvert en journée, il se verrait contraint de perdre un temps considérable pour se protéger et toute erreur de jugement de sa part quant au choix de ses cachettes diurnes pourrait lui être fatale si il ne faisait pas preuve de d’assez de discernement.

Le besoin d’une monture s’imposait de prime abord, la créature nocturne n’était pas aussi rapide sur un terrain plat que dans une forêt. Heureusement pour lui la faune de Natari lui offrait ce qu’il y avait de mieux en la matière : Le godin des plaines était une créature reptilienne aux écailles orange, que la nature avait doté d’un talent certain pour la course. Bipède et doté de puissantes pattes arrières, ces créatures atteignaient aisément des pointes de 80 Km/h et disposait d’une endurance des plus remarquables, mais leur avantage le plus certain tenait de leur docilité légendaire qui rendaient leurs représentants sauvages enclines à jouer les chevaux de secours au simple prix d’un peu de nourriture.

Ainsi Jed se trouva facilement une monture, Il n’avait eu qu’à dénicher un groupe endormi et à en sélectionner le plus robuste, qu’il amadoua avec des plantes forestières pour la décider à se laisser monter. Le dressage ne pris que quelques minutes… l’apprentissage de la monte et de la conduite de la monture fut cependant un peu plus longues… laissant le temps au jour de poindre et obligeant notre vampire à perdre une journée. Journée qu’il passa à affiner la maitrise de sa nouvelle acquisition en la faisant slalomer entre les arbres et à s’habituer à son pas si particulier.

Ce fut finalement, lorsque la nuit tomba de nouveau que le jeune cavalier pu s’élancer à la conquête des plaines, prêt à affronter n’importe quel imprévu. Et de l’imprévu il allait justement en trouver…


_________________

Citation:
Tout en haut d'un arbre de la plaine, se dessinait une masse sombre et délicate, endormie. Ses cheveux émeraude flottant doucement entre les feuilles abondantes de l'immense être de bois et de feuilles. C'était sans aucun doute un chêne, par sa masse imposante et large, ses branches se dessinant un peu partout, se dispersant comme pour éviter le tronc, fuillant vers des territoires inconnues qui ne se trouvaient pourtant pas à dépasser plus que quelques mètre le tronc. C'était triste de ne pas pouvoir fuir son destin, de ne pas aller bien loin.. Alors qu'elle, elle pouvait fuir n'importe ou.. La forme ouvrit la bouche pour bailler, son regard topaze encore baigner dans la pénombre de ses paupières. La jeune femme resta encore un moment allonger sur la branche du chêne, cacher par sa nombreuse masse de végétation. La plaine de Natari était sans aucun doute l'endroit le plus agréable pour roupiller ! Il n'y avait presque personne qui passait pas ici et c'était presque une chance qu'elle trouve l'endroit.. Oui une sacré chance ! Elle avait courut un bon moment après un voleur qui lui avait dérober sa dague.. En fait.. Bien longtemps.. Le temps qu'elle puisse se transformer, se jetter sur lui, le dévorer, reprendre sa dague et chercher de nouveau vêtements pour s'habiller.. La dernière quête étant la plus difficile.. Pourtant, elle avait fini par trouver une marchande de plaisir ou elle ne savait trop ce que c'était.. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait faillit lui faire exploser les tympans a force de crier comme elle l'avait fait avant de tomber dans les vappes... Il ne lui avait rester qu'à la dévêtir et porter ses vêtements.. Bien sur ce n'était pas très gallant de sa part, mais quand même.. Elle était sure que de toute facons elle n'en avait pas besoin pour faire ce qu'elle faisait..

Un petit sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle repensait à sa journée.. Même si elle n'osait pas spécialement baisser les yeux sur ce qu'elle portait.. Car il fallait avouer qu'elle ne portait très rarement ce genre de corcage qui l'empêchait de respirer et qui lui donnait l'impression que sa poitrine allait sortir de celui-ci... Mais.. C'était mieux que rien ! Alors elle se tréballait encore habiller comme une marchande de plaisir.. Ce qui lui avait valut plusieurs demande sur la route... Qu'elle avait tous refuser.. Bien évidemment.. Sauf un.. Comme elle avait encore un petit creux.. Et qu'il puait l'humain... Sinon elle s'était maintenant retrouver ici à faire la sieste à la sime d'un chêne, au beau milieu d'une plaine et en plein coeur de la nuit.. Oui.. Drôle de journée ! Se dit-elle encore en croisant ses bras derrière la tête pour encore contempler sa poitrine qui ne demandait que de sortir de ce corcage étouffant.

- Hmm..

Une odeur particulière traversa le vent pour venir jusqu'à elle, elle n'avait jamais sentit ce genre d'odeur mais elle savait de qu'elle race cela pouvait bien venir.. La louve se dressa sur la branche, aider de sa grande agilité, le nez dans les airs pour détailler d'ou venait l'odeur.. Toute proche.. Si près... Un vampire ! Ici ? Au même moment, un drôle d'animal passa sous l'arbre.. Merde ! Il allait trop vite.. Et sans sa forme animal elle ne pouvait pas le rattrapper.. Elle n'avait jamais gouter a un vampire jusqu'à maintenant.. Mais comment.. Une idée stupide lui traversa la tête et comme elle aimait les idées stupides.. La jeune femme se jetta de l'arbre en criant un Kyyaahhh sonore.. Assez pour attirer l'attention de l'homme.. Elle avait ralentit sa chute au passage pour ne rien se blesser.. Jouant la pauvre demoiselle en détresse.

* Aller approche mon minou... *


_________________

Citation:
Arbres, buissons, pierres, arbres, arbres, pierres, buissons… S’il y avait une chose que Jed pu retenir de sa traversée de la plaine de Natari, c’était bien que le décor du coin s’avérait particulièrement monotone. Avec si peu d'objet d'attention, il aurait bien voulu laisser son esprit somnoler un peu, mais il ne pouvait se permettre de faire confiance à son destrier pour le mener dans la bonne direction, c’est pourquoi il se voyait infliger une veille des plus ennuyeuse, tellement rébarbative qu’il surpris à apprécier le balancement énergique généré par l'allure de son godin.


Ce ne fut qu'après s'être résigné à subir cette implacable ennuie que le destin vint lui offrir un motif d’intérêt : une odeur. Et pas n’importe quelle odeur ! Au cours de son existence au sein du corps d’élite des soldats de Raem, il avait eu l’occasion de rencontrer bien des races et fruits d’hybridations, mais de toutes ces rencontres il y en avait une qui lui avait laissé le plus impérissable souvenir qui soit en termes d’excitation animale : le peuple des lycans.


Ces créatures lupines avait su se démarquer dans le cœur de Jed pour l’incroyable richesse gustative de leur sang et la grisante sensation de bestialité qu’il avait ressenti en s’en abreuvant.

Il dévia de sa route, attiré par l'odeur. Ses intentions étaient coupables, mais la grande part de conscience qui l’avait poussé à se détourner de la route n’était pas tant guidée par son instinct vampirique que par sa curiosité humaine. C'est ainsi qu'une fois en vue de sa cible, il imagina un petit stratagème pour l'étudier. C'est ainsi qu'il effectua un premier passage sous le point d’origine de l’odeur : un chêne majestueux. Ce bref passage lui fut suffisant pour déterminer la nature féminine du lycan, la couleur criarde de sa verte chevelure et le coté provocant de sa tenue. Ces informations ne suffirent cependant pas à apaiser la curiosité du vampire. C'est pourquoi il s’apprêtait à tenter une seconde manœuvre plus subtile pour continuer son étude de la lycanne ... c'est alors qu'un hurlement vint l’interrompre dans le cheminement de sa pensée. Sa cible venait de chuter.

Était-ce un piège ? Lui avait-il fait peur ? L’avait-il réveillé et fait chuter ? Tout était possible, même si sa connaissance de la nature lycanne le poussait à privilégier l’hypothèse du piège.

Fort de cette hypothèse, il fit malgré tout sprinter sa monture jusqu'à l’arbre séculaire, posant pieds à terre à une vingtaine de mètre du corps de la jeune fille aux cheveux émeraude. S’assurant, en premier lieu, de la captivité de son Godin en le menant près d’un massif herbeux des plus appétissants d’un point de vue végétarien, il redirigea son intentions vers la jeune lycanne.
Il s’approcha, ainsi, prudemment de la demoiselle en détresse, sur ses gardes, prêt à réagir à un possible coup en traitre :

- « Mademoiselle ? Vous êtes tombé de cet arbre ? »

Demanda-t-il d’une voix oscillante entre la véritable et la fausse inquiétude.

_________________

Citation:
La jeune femme faisait mine de soutenir son pied, lui faisant croire qu'elle se l'était fouler, ce qui n'était évidemment pas le cas... Mais malgré son pauvre talent en milieu théatral, elle devait avouer qu'elle s'aurait convaincue facilement elle-même. Même si elle ne pouvait évidemment pas faire naitre de l'enflure au niveau de la cheville et c'est pour cette raison qu'elle cachait son membre 'fouler' sous sa longue robe noire. Peut-être y avait-il un atout a possèder des vêtements de ce genre après tout.. Chose qu'elle n'aurait jamais pus avouer avant aujourd'hui ! La lycan cachait son sourire derrière son visage crispé par cette fausse douleur. Ce qui était facheux, c'était qu'il y avait une grande probabilité à ce que le vampire ai déjà reconnu la race a laquelle elle appartenait.. Étant jeune, sa mère lui avait déjà parler de ces bêtes qui s'abreuvent de sang.. Elle se rappellait qu'elle lui avait dit que s'il existait une race pouvant égaler la bestialité des lycans, c'étaient bien ces êtres.. Pourtant, elle ne voyait rien d'animal en cet être pâle qui fuyait le soleil.. Et aucune crainte ne vint la hanter lorsqu'elle remarqua que l'être en question c'était approcher.. Avait quitter sa monture et se tenait maintenant droit devant elle et lui posait la question la plus bête au monde.. Non mais franchement.. Était-elle tomber de l'arbre ? Fallait-il qu'elle lui refasse la scène pour qu'il ne pose pas cette question superflus ? Une jeune femme, au pied d'un imposant arbre, se tenant la cheville... Non évidemment il était impossible qu'elle n'y soit tomber.. La louve se retint un petit rire faussement sarcastique.. Et sa mère qui disait que c'était des créatures dangereuses et blablabla... La question venait de lui enlever toute crédibilité... Toutefois, en bonne joueuse, elle inclina la tête en grimacant sa douleur.. Ignoble comédienne.. Puis lacha doucement de sa plus belle voix.

- Oui.. Je me reposais là-haut et une bête ma réveiller en sursaut et j'ai du tomber.. Tout cela s'est passé si vite.. Je vis près d'ici... Pourriez-vous me reconduire chez moi ?

Elle le fixait de son regard animal qui n'aurait tromper personne. Un jaune sauvage qui vous plonge presque dans un état second, une couleur à la fois étincellente et menacante, un océan de mystère séparer par une pupille fine noire, une abysse sombre qui prouve sa nature seconde.. La noirceur de ses intentions.. Un regard aussi dangereux n'avait pas sa place sur un visage aussi frêle et pâle, presque pur.. Mais qui avait été souvent tacher de sang de ses victimes.. Les lycans étaient vraiment des bêtes cruels parfois.. Sans pitier.. Et c'était peut-être ce genre d'instinct animal qui avait pousser son père a assassiner son oncle et son grand-père.. Peut-être.. Elle ne pouvait évidemment pas lui demander.. Certes, elle chassa cette idée de ses pensées, ne quittant pas le vampire des yeux.. Sachant pertinament que son regard allait jetter un froid crucial dans la discussion, elle lui rendit un merveilleux sourire et lacha doucement.

- Je me nomme Emerald.. Je suis fille d'un pêcheur qui habite dans la région...

Dit-elle en tentant de ne pas éclater de rire.. Elle se souvenait encore la dernière fois qu'elle avait donner cette reponse.. C'était à la demeure de ce démon, Nefarius.. La lycan rougit subtilement, teintant son visage d'un jeune rose de fleur de cerisier. Elle était magnifique.. Un si beau visage qui cachait une telle nature.. S'en était.. Euphorique oui.. Euphorique...

_________________

Citation:
Le spectacle qu’offrait la lycanne était des plus insolite : une jeune fille en exubérante tenue, au milieu de nulle part, se plaignant d’une foulure à la cheville au pied d’un arbre aux impressionnants branchages. Le tableau était des plus originale et ne fit que renforcer l’état de vigilance de Jed à l’encontre de cette intrigante personne. Celle-ci semblait cependant se retenir de crier sa douleur, se soutenant timidement le pied à travers le sombre tissu de sa robe, c’était assez étonnant quand on connaissait l’agilité de la race des hommes loups, mais après tout, il y avait des maladroit partout et qui sait… peut-être était-ce un individu jeune ?

C’est ainsi que notre cher vampire posa un genou à terre, à quelques centimètre de la lycanthrope, s’apprêtant à jauger de la possible foulure quand elle lui adressa la parole :

- « Oui... Je me reposais là-haut et une bête m'a réveillé en sursaut et j'ai du tomber... Tout cela s'est passé si vite... Je vis près d'ici... Pourriez-vous me reconduire chez moi ? »

Sa réponse fut agrémentée d’un regard dont l’intensité tranchait nettement avec l’impression de faiblesse qui avait paru transparaitre dans ses mots. Un regard de prédateur bestial et agressif dont les intentions belliqueuses étaient claires. Jed sourit… on lui jouait là, une attendrissante comédie et le simple fait d’avoir une certitude sur la tournure que prendrais l’échange lui fit ressentir une terrible excitation primale.

- « Hum… hé bien… je ne sais pas trop, je ne sais pas d’où vous venez, cependant si vous connaissez le chemin je pourrais, je pense, vous dépanner et vous reconduire chez vous sur ma monture. C’est, je pense, la moindre des choses, car j’ai la désagréable impression d’être la "bête" qui fut à l’origine de votre chute. »

Lui qui voulait juger de l’état de la cheville de la lycanne stoppa son mouvement, ne voulant pas être à l’origine du lever de voile sur la supercherie dont il était la victime. Préférant lui rendre son regard aux pupilles rougies par son excitation refoulée. Celle ci le gratifia alors d'un délicieux sourire, en totale harmonie avec la délicatesse infantile de son visage angélique, il lui répondit par l’un des plus candide sourire dont il était capable.

- « Enchanté Emerald ! Moi je suis Jed. »

En prononçant son prénom, son sourire sourire s'étira plus largement encore, dévoilant ostensiblement ses canines démesurées.

- « Vampire vagabond en quête de sensations fortes. »

Ses yeux venaient de s’empourprer d’avantage ; il se délectait déjà de découvrir la suite du jeu de sa partenaire.


_________________

Citation:
Jed... Il s'appellait donc ainsi.. Et maintenant, elle pouvait coller cet étiquette à son odeur, de manière a ne jamais oublier qui il était.. Un vampire.. Un doux frisson lui parcoura l'échine, elle salivait déjà de pouvoir gouter à cette bête mytique suceur de sang et le fait qu'il lui rappelle qui il était, l'exitait davantage. S'en était presque de la provocation.. Si bien qu'elle dut se retenir en se mordant la langue, jouant le jeu de la pauvre maladroite qui avait tomber d'un arbre.. Rôle qu'elle ne tenait pas spécialement à merveille, mais quand même.. C'était mieux que rien ! La lycan se figea lorsque le vampire voulut vérifier de la supercherie, voulant montrer les crocs comme une bête devant une menace, elle se retint de nouveau en croquant sa langue. Mais rien ne fit dévoiler et le seul résultat de cette manoeuvre, fut un mal atroce de son pauvre muscle bucale. C'était plus dur que s'en était de ne pas jouer le loup déguiser en demoiselle en détresse.. Même si elle avait la facheuse impression que lui aussi se jouait d'elle.. Il portait un regard sur elle tellement intense qu'elle ressentit presque un autre frisson naitre le long de sa colonne.. Ce serait tellement dommage qu'il ai déjà flairer le piège.. Quoi que le résultat sera surement plus satisfaisant si la proie se défent... Un petit sourire carnassier naquit sur ses lèvres, dévoilant avec maladresse ses petites canines légèrement plus développer que la moyenne.

- Enchanté.. Jed.. Hmm.. Un vampire ? Dois-je avoir peur que vous ne plantiez vos crocs dans ma gorge ?

La lycan avait doucement avancé son visage face au siens, faisant naitre une lutte acharnée entre leur deux regards. Elle venait de commettre une erreur fondamentale.. Elle avait oublier le rôle de la pauvre petite humaine terroriser par les vampires qu'elle tenait si péniblement le rôle.. Mais elle ne pouvait s'empêcher de le provoquer.. Elle voulait voir son vrai visage, le vrai visage des vampires.. Et ainsi elle pourrait surement lui montrer le siens.. Les lèvres rosées s'avancèrent lentement jusqu'au cou de Jed, humant son éfluve corporel pour ne jamais l'oublier, entrouvrant les machoires pour reprendre son air, tellement la tentation lui chauffait la tête.

- Dites-moi.. Jed...

Sa langue gouta sa peau si douce, la gourmande ne pouvant se retenir devant un si beau festin, un sourire nessant encore sur son si frêle visage alors qu'elle reprenait son souffle. Son corps se crispa en entier, parer a réagir au moindre faux mouvement de la bête devant elle.. Si près.. Puis ses machoires claquèrent, provoquant un son creux et sec, puis elle articula lentement, presque sensuellement.. Pour faire tenir le suspense et lever le voile sur ce qu'elle ne pouvait plus du tout cacher.

- Avez-vous peur du grand méchant loup ?

Elle lui souffla ses mots au creux de l'oreille, comme d'un mot de passe, lui dévoilant son cou en guise de provocation. Elle contenait son exitation du mieux qu'elle le pouvait, serrant des dents pour éviter qu'ils ne claquent a nouveau, ne faisant que prouver son impatience devant un si beau morceau de viande. Décidemment, cette plaine était vraiment pleine de surprise..


_________________

Citation:
Qu’il devait être touchant. Ces deux êtres perdus au milieu d’une nature sauvage, chacun jouant maladroitement le rôle de la naïveté afin de partager quelques secondes d’euphorie de plus. Deux prédateurs se délectant de jouir ainsi d’une telle proximité avec une proie dont l’attrait mettait leur sens en ébullition.

Jed remarquait avec plaisir tous les changements morphologiques qui s’opéraient sur Emerald, savourant de sentir son excitation monter avec un cran au moins égal à la sienne. Mais le plus exquis fut l’expression qu’elle prit malgré elle avant de lui répondre. Dévoilant l’appétit qu’elle masquait derrière ses yeux innocents par un sourire gourmand et un gémissement de plaisir.


- « Il serait sain pour vous d’avoir peur ma chère, votre gorge me semble des plus avenante et je suis bien faible à résister à de si alléchantes invitations. »


Les paroles du vampire furent prononcées avec douceur, le rythme des syllabes se faisant de plus en plus lent à mesure qu’il voyait le visage de la belle s’approcher du siens, lui permettant d’évaluer intensément la profondeur de son regard carnassier. Ses derniers mots se muèrent en souffle, figeant ses lèvres entrouvertes tandis que la créature lupine avait bifurqué ses yeux en direction de la gorge froide du chasseur. Le corps de Jed se tendit, non pas qu’il avait peur de la morsure, il faisant confiance à sa souplesse pour s’évader, mais il craignant que leur jeu de souris carnivore et de chat végétariens prennent fin trop tôt, l’obligeant à lui montrer, bien trop vite à son gout, le véritable visage de la bête qui l’habitait.
Il avala difficilement sa salive, relevant calmement son menton pour soupirer silencieusement tandis qu’il sentait l’air autour de sa peau aspiré entre les mâchoires de la belle.
Le plaisir ressenti était intense, l’excitation à son paroxysme. Ses cellules s’agitant ardemment sous un simulacre de pulsion sanguine, mimant celle, réelle et impétueuse, qu’il ressentait avec bien trop de clarté sous la peau embaumée de la lycanne.


- « Dites moi… Jed… »


Ses paroles semblaient avoir été prononcées par quelqu’un qui prenait un plaisir intense à vivre le moment présent, à le gouter de sa langue. Son compagnon lui, prenait un plaisir absolu, appréciant follement l’irréel paradoxe de sa situation : un vampire à la gorge offerte.
Ses yeux mi-clos s’ouvrir vivement au son du claquement de mâchoire, lui rappelant qu’au-delà du plaisir immédiat, il jouait, en ce moment, une exaltante parti de chasse et qu’il devait se rappeler de ne pas s’abandonner à sa seule excitation primaire si il désirait s’assouvir complètement.

- « Avez-vous peur du grand méchant loup ? »

Le mot « loup » fut comme un signal dans l’esprit de Jed, ses pupilles venant chasser les dernières traces émeraudes sur leur surface, ne laissant de place qu’a l’intensité farouche du rubis. Son insoutenable excitation sembla se tasser d’elle même au fond de son organisme, comme pour se préparer à un futur feu d’artifice sensoriel. Un changement s’opérait en lui.


Lentement il désolidarisa son corps de celui d’Emerald, lui prenant le menton entre deux de ses doigts pour plonger son regard dans le sien, un sourire inhumain peint sur le visage. Puis il répondit, insistant sur chaque syllabe, son doigt venant se poser sur une des pommettes de la louve avant de glisser dans une infinie lenteur le long de sa joue à la peau sans défaut :

- « Je n’ai nullement peur du grand méchant loup… je suis bien plus dangereux que lui. »

Son doigt maintenu tout contre la base de la mâchoire de sa délicieuse interlocutrice, l’envie de laisser son ongles déchirer sa peau pour laisser couler quelques gouttes de liquide carmin le consumait, le tableau ainsi créé aurait libéré à coups sûr toute la sauvagerie de l’être malfaisant qu’il était.

- « Mais si vous en doutez… je suis prêt à le prouver une fois que vous me l’aurez présenté. »

Jed brulait intérieurement, tout son corps étant prêt à réagir à ce qui s’annonçait comme étant une apothéose des plus magistrale.


_________________


Citation:
Ses paroles résonèrent en elle comme de petites vagues sur l'eau, allumant une autre bouffée de son exitation malsaine, alors qu'un sourire presque fou se dessinait sur son visage à la fois angélique et bestial. Hmm, voulait-il donc tellement la dévoré ? Ce qui était assez amusant, car c'est qu'elle devait avouer que pour l'instant, les deux prédateurs partageaient la même envie ; dévoré la seule chose qui se dressait devant eux en ce moment même. Pourtant, il n'avait qu'à se servir.. Avait-elle seulement l'intention de se défendre.. Hoo oui ! Mais donnait-elle réellement l'impression qu'elle allait le faire ? C'était différent.. Sentir les crocs brulants de son ennemi se planter dans la chair de son cou, en aspirer le fluide vital.. C'était une sensation qu'elle n'avait jamais connue et qu'elle se disputait le dilemme de tenter. Quel danger courrait-elle réellement ? Elle n'avait qu'à se dégager si l'envie lui prenait et qu'elle jugeait qu'il avait assez but.. Non ? La louve se mordit la lèvre, humant encore l'odeur de sa chair, retenant un grognement au fond de sa gorge. Sa provocation lui donnait envie de se jetter sur lui pour laisser libre cours à ses pulsions.

- Hm.. Je suis désolé, mais le terme 'peur' est assez peu utiliser dans mon voccabulaire.. Mais si j'ose me permettre.. Je le vois bien plus dans les yeux de mes victimes..

Elle avait approcher son visage du siens dans un nouveau claquement impatient de sa machoire, son envie était insoutenable, dieu qu'elle avait envie de lui ! Dans un sens gastronomique bien évidemment.. Pourquoi s'empêchait-elle de gouter ? N'avait-elle pas sa bouche si près de sa gorge il y a de cela à peine quelques secondes ? Aller.. Seulement gouter ... Une toute petite.. Bouchée.. La lycan avancait lentement sa bouche vers son cou, savourant chaque bouffée qu'elle prenait de son odeur, se demandant bien quel gout pouvait avoir la chair de vampire.. Était-elle tendre ? Dure ? Avait-elle le gout de l'épice ? Ou le gout encore plus prononcé du sang ? Sa machoire jouait encore l'impatiente alors qu'elle salivait déjà de gouter... Elle sentit tout à coup les doigts froids du vampire sur son menton, empêchant sa gueule d'aller plus loin dans son plan machiavélique.. Le sale tricheur.. Et il osait exhiber un tel sourire devant elle.. Non mais quel imprudent ! Ne connaissait-il rien de sa race pour jouer ainsi avec son appétit ?

Son doigt froid sur sa peau lui arracha un frisson, le regard soudainement allumé par les paroles du vampire. Était-il vraiment plus dangereux qu'elle ? Hahaha, laissa la rire ! Non mais quel petit arrogant ! Tout de même, elle n'allait pas lui présenter maintenant la bête qui l'habitait.. Elle laissait encore ce jeu prendre de l'ampleur, elle voulait qu'il cède et elle allait tout tenter pour le voir tourner du côté sombre.. La jeune femme leva doucement sa mains pour la poser sur celle de l'homme, créant une légère pression sur son doigt pour fendre la peau innocente de sa joue qu'elle tendit à l'homme. Un sourire provocant ne quittait pas son visage, alors qu'elle lui tendait l'invitation des yeux.

- Oups...

Dit-elle seulement en gardant toujours ce sourire dangereux au visage, une lueur tentatrice dans le regard... Elle attendait seulement qu'il ne fasse qu'une petite erreur.. La jeune femme allait bien vite lui montrer ce que cachait réellement ce visage si parfait et si tendre.. Il allait bien vite s'appercevoir qu'il avait trouver un adversaire de taille..


_________________


Citation:
Ce qui ce produisit fut vécu avec une infinie lenteur par le vampire à l’appétit exacerbé, un sourire monstrueusement innocent affiché sur son visage d’ange, la belle aux cheveux vert vint appliquer sa main à l’incommensurable chaleur interne sur son index glacé.

Un simple contact qui amplifia l’émoi du chasseur, laissant la chaleur animal de la lycanne se diffuser dans son corps par le biais de son unique doigt, Il gouta ainsi à l’intensité dévorante de son excitation.

Mais cette sensation ne fut qu’un avant gout à ce qui allait suivre… d’une simple pression Emerald força l’ongle du vampire à exécuter ce qu’il avait eu tant de mal à ne pas faire. Ne croyant rien de ce que ses sens lui montraient, il vit son doigts déchirer la peau si pure de la jeune fille, il vit le divin liquide carmin s’écouler le long de son index, il le sentait sur sa peau, il en goutait les effluves et la textures, seules manquait à l’excitation de ses sens celui du gout.

Il pallierait bientôt ce manque…

Bien plus vite qu’il n’aurait pu l’espérer. Car une fois de plus, la louve le prit de vitesse. Semblant deviner à l’avance la marche à suivre pour faire monter l’excitation de son prédateur à son paroxysme, elle lui tendit son doigt à la teinte vermeille. Se contenant avec un sang froid surnaturel, Jed porta le sang à ses lèvres, englobant son propre doigt de ses lèvres pour en aspirer le précieux revêtement liquide.

Avait-il une âme ? Il s’était toujours efforcé de répondre « oui » à cette question, mais lorsque le sang de loups vint s’inoculer dans son organisme, lorsqu’il sentit cette enivrante bestialité s’imprégner dans ses cellules, toute sa détermination sembla se briser en un millier de morceaux, sous la puissance implacable des hurlements de plaisir de sa bête intérieur. Son humanité s’était envolée pour ne laisser place qu’à un monstre assoiffé de sang.

Sa mâchoire se crispa autour de son propre doigts, déchirant sa peau de ses dents acérées tandis qu’il l’extirpait d’entre ses lèvres retroussées.

- « Tu as commis une erreur… petite louve… »

Sa voix était métamorphosée, rauque, bestiale, débordante de venin.

- « Ce que tu viens de libérer par jeu… j’espère que tu seras capable de l’affronter… »

Il était resté pour ainsi dire immobile, un horrible grognement résonnant dans sa gorge, tandis qu’il observait Emerald avec l’intensité d’un fauve prêt à bondir.
L’échange dura quelque seconde à peine, mais l’intensité entre les deux monstres était-elle que l’on eu dit que ces secondes s’étaient mué en minutes. Le temps aurait pu paraitre arrêté si la bête vampirique n’avait pas brisé le calme pour déclencher la tempête.

Sans crier gare, il s’était violemment projeté, mâchoire ouverte en direction de la gorge de la lycanne.


_________________

Citation:
Emerald avait toute suite su ce qui l'attendait au moment même ou il la dévorait des yeux, dans le sens propre évidemment. Elle avait put constater toute la bestialité de son regard et ce qui aurait provoquer une peur incalculable sur le commun des mortel, avait fait monter en elle une exitation presque jouissante... Et ces paroles, qui la faisait presque rire.. Elle venait d'ouvrir la boite de Pandore et il lui demandait de ce battre contre ce qui s'y cachait.. Comment refuser une si alléchante proposition ? N'attendait-elle pas depuis un bon moment de cet instant ? Un sourire sadique se dessinait sur son visage pendant qu'il se jettait sur elle, la gueule ouverte et c'est avec peine qu'elle se retenait de rire. La louve attrapa le visage du vampire d'une mains et de toute sa puissance, vint fracasser la tête de la créature contre le sol pour le maitriser. Elle n'allait quand même pas finir en steak pour un buveur de sang ! La jeune femme se pencha lentement au-dessus de son visage, plongeant son regard topaze brillant dans les rubis de sa victime, entrouvrant doucement la bouche pour laisser des mots qu'elle prit soins d'articuler très lentement pour qu'il comprenne très bien qui elle était.

- Ne t'inquiette pas pour moi mon coeur.. Mais pour ce qui est de ma vrai nature.. Je doute que tu sois prêt a la dompter...

Elle avait doucement passer un doigt sur sa blessure encore ouverte sur sa joue pour ensuite étaler le liquide rouge sur la joue de Jed, en laissant une épaisse trainer de sang sur sa joue, lichant ensuite le restant qui avait tacher son doigt. Toujours le doigt dans la bouche, sucotant celui-ci, pensive, alors qu'elle osait encore approcher de nouveau son visage de celui du vampire.

- Mais si tu m'y oblige...

Sa voix était devenue un peu plus agressive et ses pupilles se muèrent en de minces lignes ébène, annoncant l'approche de sa transformation en sa forme animale. La louve se recula d'un bond, lachant sa prise qu'elle ne croyait pas du tout calmer, l'obervant avec un curieux amusement, en plein dilemme entre lui montrer ou non cette forme qu'il tenait tant a appercevoir. Pour qu'elle raison d'ailleurs ? Elle était tout a fait capable de le combattre avec cette forme non ? A moins qu'elle ne le sous-estime.. Elle avait un don certain pour sous-estimer ses adversaire.. Mais quand même.. Un vampire.. Quoi qu'elle n'en avait jamais combattue.. Hmm.. Autant prendre ses précautions ! La louve crispa ses doigts, dévoilant ses griffes au bout de ceux-ci, le regard invitant son adversaire a s'avancer...

_________________

Citation:
Un déchainement de violence inouï, une envie de curée absolument insatiable… et tout fut arrêtés d’un simple mouvement de main canin. Calmé dans son ardeur par la force primale de la jeune fille, Jed se retrouva le museau dans la poussière.
Sa première réaction face à ce revers de situation, fut une sourde colère contre lui-même, d’avoir cru la lycanne assez fragile pour se laisser dévorer aussi facilement, la seconde fut une reprise de conscience face à une bestialité superficielle qui n’avait été provoqué que par un peu de sang, la dernière enfin fut un désir profond de remettre cette ingénue à sa place.
Ainsi donc elle avait l’orgueil de se penser capable de maitriser un vampire assoiffé sans avoir à user de tous ses atouts ? Elle allait bien vite se voir obliger de revoir sa feuille de route.

Il s’apprêta à lui faire ravaler ses paroles en la faisant valser d'une puissante torsion de son corps, quand il la vit poindre un doigt sanglant vers son visage.
Un cadeau ? Acceptons-le.
Ce ne fut cependant pas ses lèvres qui furent visé mais sa joue… quelle gâchis ! Un feu ardent vint bruler dans ses pupilles… il la viderait entièrement.

Sa décision létale fut prise au moment même ou elle eut, heureusement pour elle, un sursaut de conscience, lui promettant l’excitation qu’il espérait. La pression sur son crâne fut relâchée, et il se releva lentement, fixant sa proie de ses yeux de braise.
Un sourire sardonique se dessina alors sur son visage, récurant lentement le sang sali par la poussière qui tartinait sa joue de marbre et le suçant avec une gourmandise non feinte.
Son adversaire commençait à changer, fort bien, il allait lui montrer que cela allait lui être plus que nécessaire.
Sans aucun signe avant-coureur, il se jeta dans sa direction, n’atterrissant pas sur elle mais devant, aplati au sol en appuie sur ses mains, sa jambe avait été lancée pour faucher celles du lycanthrope avec toute sa force, à laquelle venait se cumuler à celle de son inertie.

La vitesse serait l’avantage de Jed face à la force supérieure d’Emerald, il le savait, et si elle n’évitait pas ce premier coup, la paume de son adversaire viendrait inexorable la frapper au plexus pour la projeter, avec douleur, trois mètres plus loin.

_________________

Citation:
La louve eu un mouvement de recul en appercevant le vampire foncer sur elle, mais comme elle se préparait a recevoir un vampire hystérique, elle fut surprise de voir le certain hystérique se jetter contre le sol.. Non mais quel abrutie ce type.. Un sourire venait doucement tirer ses traits lorsqu'un pied vint la faucher a toute vitesse. Ne se doutant de rien, elle s'était seulement dit que cet incapable avait perdit pied et avait mordut la poussière sans même qu'elle ai a lever le petit doigt.. Mais évidemment, elle se trompait, a en juger par le coup qu'il venait de lui donner.. Elle eu pourtant le réflexe de reprendre appuie sur ses mains, puis dans une torsion presque impossible, repousser tout son corps a la verticale pour ensuite se donner un élan et attérir sur ses pieds quelques mètres plus loin. Non mais il n'était pas encore née l'homme qui allait l'avoir si facilement.. Et surtout pas une de ces races qui se croyait largement supérieur a elle !

- Je suis décue.. Il faut croire que tu ne veux peut-être pas mon sang a un tel point..

La jeune femme n'avait pas quitter la bête des yeux, lui jettant un regard presque dégoutée.. Et dire qu'elle s'attendait a un vrai combat digne des comptes légendaires de ce monde.. Voilà qu'elle était bien triste de s'appercevoir de la supercherie du vampire... A moins qu'elle ne le motive un peu.. S'il n'y avait que cela, il y avait une lueur d'espoir.. Elle fit claquer ses machoires et poussa un grognement sourd, toute proche de lui montrer sa véritable nature, luttant pour ne pas lui dévoiler toute suite le grand jeu.. Elle leva une mains jusqu'a son épaule et y planta ses griffes pour en faire de bonnes traces sangignolantes sur a peine quelques centimètres, a peine de quoi rellement la blessé, mais pour le vampire.. Ce serait surement un vrai suplice et une terrible provocation.. Du moins, c'est ce qu'elle attendait comme résultat ! Elle laissa glisser son index dans sa plaie ouverte pour ensuite porter le doigt tacher de ce délicieux nectar jusqu'a ses lèvres pour y passer sa langue.

- Hmm.. Au fond je ne t'en veux pas de vouloir un sang aussi gouteux.. Moi-même je me mangerais !

Lui avoua-t-elle en terminant son petit dessert, un sourire mesquin aux lèvres alors qu'elle le défiait du regard.. Rare était-il de voir l'aigneau défier le loup.. Mais le jeu en était que plus interessant.. Elle voulait voir la vrai nature de ce vampire qui la désirait tant.. Qu'il lui montre ce qu'il avait réellement dans le ventre.. Et peut-être allait-elle le récompenser d'une certaine manière.. Qui sait ? Mais bon, elle en doutait.. Ce serait trop triste de tout lui offrir maintenant, alors qu'il pouvait si dignement s'en enparer.


_________________

Citation:
Le premier coup porta, le second cependant se révéla inutile face à la réaction de la lycanne, qui se projeta en arrière grâce à la grande souplesse de son corps. Jed était resté agenouillé au sol, la main posé à plat, le visage relevé pour soutenir le regard méprisant de son adversaire.

Un rictus amusé se dessina sur son visage tandis qu’il écoutait les paroles venimeuses que proférait la louve aux cheveux vert. Elle avait décidé de jouer la carte de la provocation, signe qu’elle le sous-estimait encore beaucoup et qu’elle était excitée à l’idée de subir une violence plus poussée encore, bien plus poussée même. Il l’observait toujours tandis qu’elle montra les signes d’une lutte intérieure contre ses propres stimulations bestiales. Il la vit d’automutiler, probablement pour l’aider à se concentrer pensa-t-il, mais la vue et l’odeur du sang balaya bien vite cette première hypothèse au profit du cumul de provocation.
Cette jeune fille semblait particulièrement joueuse. Voilà qui plaisait à la bête qu’était Jed, et à l’humain aussi, se voyant là l’occasion d’essayer de se dompter en combat face à quelque chose qui le pousserait inexorablement vers ses instincts les plus meurtriers. Parfait.
Sourire aux lèvres, il laissa une lueur de conscience reprendre possession de son corps :

- « Dans ce cas je te laisserais profiter tout ton saoul de ton propre corps après y avoir pris ma part ! »

Ses ongles s’enfoncèrent dans le sol tandis que tout son corps se détendit, le projetant avec une vélocité foudroyante en direction de la belle.
Cette fois-ci ce ne fut pas sa cheville qui la faucherait mais bien son corps tout entier, cherchant à la saisir au niveau des genoux d’une main, l’autre prête à viser son abdomen de la paume dans une détente fulgurante qui ne se déclencherait qu’au dernier moment, son mouvement les conduirait à glisser sur la terre sur une bonne quarantaine de centimètres. Sa prise lui permettant par la suite de se servir des genoux de sa victime comme support dans le futur bond qu’il préparait vers les branchages du chêne qui les surplombait.


_________________

Citation:
La jeune femme ne l'avait pas quitter des yeux, détaillant ses moindres gestes, prête a parer la moindre attaque du suceur de sang. Il voulait donc prendre sa part ? Il allait être décue... Très décue.. Il ne pensait tout de même pas qu'elle allait se laisser faire si gentiment et l'inviter a mordre a pleine bouche dans sa jugulaire ? Non mais quel étrange phénomène était-il ? Ces paroles fit retrousser ses lèvres en un sourire enfantin, presque joyeux... Ce vampire lui plaisait vraiment.. Était-il, en fin de compte, quelque chose de plus qu'un simple bout de chair a pâté ? La louve n'estompait pas son sourire toujours aussi carnassier qu'elle décochait gentiment a l'autre prédateur, le fusillant de son regard topaze ou la petite crevasse ébène en son centre ne cessait de frétiller comme un chat guettant une souris. Elle trouvait ce jeu très attrayant décidemment et elle allait tout faire pour permettre a celui-ci de durer.. En espérant aussi faire couler beaucoup de sang..

- Si tu me veux tellement... Viens me chercher !

Ses lèvres s'étaient a peine refermer que la masse de chair froide se jetta sur elle avec une rapidité surprenante. Il avait décidemment plus d'un tour dans son sac le petit vampire.. Mais la lycan n'avait pas non plus dévoiler toute sa mains et l'exitation était tel qu'elle ne pouvait pas se retenir de trembler, tellement tout ceci était jouissif. De terribles prédateurs face a face, affamée seulement par l'idée de planter leur machoire dans l'autre. Emerald entoura le corps du vampire de ses bras, elle savait qu'elle n'aurait put parer le coup, mais elle tenterait au moins de le retenir contre elle, plantant ses griffes dans la chair de son dos, salivant a l'idée que cela aurait put être ses crocs. Elle entreprit déjà d'entrouvrir sa bouche pour lui dévoiler son appétit, toute proche de son cou si invitant.. Décidemment ce n'était pas du jeu d'être aussi délicieux !

- Ne t'inquiette pas.. Je ne gaspillerais rien !

Ses crocs allait se planter dans la chair de son épaule quand sa proie tréssaillit et sa bouche embrassa quelque chose d'humide et de légèrement plus chaud. Quelque chose de doux.. Si bien que sur le coup, elle resta un moment contre ce bout de peau inconnue qu'elle n'osait pas savourer d'une autre facons que celle-ci.. La louve ne comprit qu'une fois le baiser terminer qu'il s'agissait des lèvres du vampire et cela créa une soudaine colère en elle, saleté d'insecte.. A se débattre ainsi elle n'avait put mettre a terme son plan qu'était de planter ses jolies petites canines dans la chair presque blanche du vampire.. La jeune femme leva le point et tenta de lui jetter un bon direct dans la figure, offusquée par ce qu'il venait d'arriver.

- Misérable !


_________________

Citation:
Rien ne se passa comme il l’avait prévu. L’agilité de son adversaire, allié à sa petite taille lui avait permis de se contorsionné de telle façon, que Jed ne peux que glisser le long de son corps, réduisant ainsi fortement la force de l’impact lors de la rencontre des deux corps.

Pire même, car cet imprévu permis à la lycanne de plongé des doigts griffus dans la chair dorsale du vampire. Il serra les dents en s’en rendant compte, profondément blessé dans son orgueils. Mais la malchance semblait se poursuivre quand il remarqua les mâchoires de la jeune fille s’entrouvrir sur une rangée de dents carnassière, prête à mordre.
Il se cambra vivement en hurlant :

- « Non ! Tu ne gaspill… »

Il fut arrêté en pleine course, son mouvement ayant porté ses lèvres à la rencontre de celle de la louve. Il en fut tellement interloqué qu’il en oublia de saisir l’occasion pour déchirer les lèvres offertes de ses crocs. Il inspira profondément, prenant peu à peu la mesure de ce qui venait de se passer, mais avant qu’il ne pu réagir en conséquence, les lèvres impertinentes s’envolèrent et les canines du chasseur claquèrent dans le vide. Cependant la déception qui suivi fut bientôt balayé par l’action suivante.
Sous l’effet de la colère, son adversaire lançait son poing vengeur en plein vers sa figure.
Ils étaient trop proche l’un de l’autre et trop libre de leur mouvement pour permettre une esquive, mais cela ne gêna en rien l’hémophage qui se contenta d’ouvrir grand la mâchoire pour y accueillir la chair offerte. Les dents, solide comme l’acier, labourèrent le succulent poing lancé contre lui, amortissant la puissance de l’impact en refermant sèchement la gueule au niveau des jointures.
Le coup était puissant et Jed avait bien entendu été ébranlé par sa violence, les articulations de ses maxillaires avaient subit un choc particulièrement ravageur, mais le sang de la lycanne qui s’écoulant dans sa bouche, compensait ce contrecoups. Et ainsi, malgré l’encombrement imposé, il étira ses lèvres en un simulacre de sourire.
Il lâcha le corps de son vis-à-vis, prenant un peu de distance par rapport à elle puis, resserrant la pression de ses crocs, il arma son poing pour le propulser en direction de l’estomac.

Il s'extasiait déjà à imaginer sa réaction, son impossible sourire s'élargissant toujours. Il voulait affronter le grand méchant loup, et il ferait tout pour le forcer à se montrer.

Elle ne sentit pas les os de son nez se fracasser comme elle avait si bien immaginer dans son esprit tordu, mais plutôt une vive douleur a ses jointures provoquer par la machoire du vampire. Ce sale petit insecte venait de lui déchirer la chair et il osait en sourire ? Elle allait lui arracher les crocs a ce dévoreur de jointures ! Son poingt se serra dans une onde de douleur, en dilemme entre continuer son mouvement et le repousser ou tirer de toute ses forces pour reprendre ce qui lui appartenait.. De cette facons, elle risquait peut-être de perdre quelques lambeaux, mais elle ne serait plus embêter par cet obstacle três énervant. La colère qui avait naquit en elle ne trouva plus aucune limite lorsqu'il envisagea d'élargir son sourire.. Ce sale petit sourire qui l'énervait tellement.. Prenait-il réellement un malain plaisir a la voir se mettre dans une colère noire ? Comprenait-il seulement toute l'étendue de la chose s'il l'énervait ? Peut-être était-il seulement suicidaire.. Ou voulait-il a un tel point voir cette nature destructrice qu'était son autre visage. Ses pupilles d'ébènes vibrairent, scintillante comme le soleil alors que la lycan osait faire naitre un sourire étrange sur son visage angélique.

- Je sais ce que tu cherches a faire.. Petite vermine.. Mais sache que rare sont ceux qui aime rencontrer mon autre nature..

Son poigt était presque méconaissable, le sang avait recouvert sa peau pâle tel la neige, offrant un contraste a la fois horrible et magnifique. Du sang sur la neige. Elle n'aurait surement pas fait pire allusion.. Le poingt de l'homme en mouvement vint la tirer de sa catatonie passagère, attrapant celui-ci dans sa mains qu'elle serra de toute ses forces, les machoires serrés pour ne pas qu'elle lui brise les os.. Il fallait rester bon joueur même dans la défaite.. Et ce serait triste de le briser toute suite.. Non ? Dans son élan de colère, son dilemme ainsi résolut, elle décida de continuer le mouvement de son autre point meurtri, le forcant a avancer encore plus creux dans la bouche du suceur de sang, la douleur lui engourdissant presque le poignet. La jeune femme poussa un grognement sourd, le poingt presque entièrement gober dans la bouche de Jed alors que son sourire ne semblait pas diminuer d'amusement. Ce qui était amusant dans tout cela.. C'est qu'elle pouvait se fendre la peau comme une damnée, son pouvoir de régenération ne faisait que s'emplifier lorsque la lune était au rendez-vous.. Et comme ce soir était la pleine lune, il n'était que plus euphorique de la voir ainsi pisser le sang.. Daccord la douleur n'en était pas diminuer, mais il serait plus difficile de la combattre sous cette condition alors que la lune lui augmentait aussi sa force et son endurance... Mais la nuit avancait et elle perdrait son avantage a l'aube.. Mais lui aussi..
- Tu as les lèvres presque aussi bonnes que ta chair jolie vampire.. Mais je préfère de loin ta chair.

Elle entrouvrit la bouche, prête a mordre de nouveau, les deux poingts occupés, offrant ainsi un sale avantage a son adversaire qui avait toujours son autre mains de libre.. Mais sa gueule était de loin plus dangereuse que l'avantage du vampire et ce fait la faisait presque rire.. Elle allait le bouffée.. Ö oui..


_________________

Citation:
La pression des mâchoires vampiriques s’intensifia encore sous l’effet du blocage de son poing lancé et de l’inexorable avancée du membre de la louve dans sa gueule. Ces deux réactions avait d'ailleurs beaucoup surpris l'impétueux vampire qui se rendait chaque seconde un peu plus de l'effroyable puissance sauvage de son adversaire, elle se montrait doué une force supérieur à la sienne, et se révélait même aussi rapide, voir plus que lui. Ces différents constat firent inexorablement jaillir dans son esprit l’idée qu’il puisse perdre le combat et cela ne lui plaisait guère, le révulsait même. Il s’était lancé dans un jeu dangereux avec la dite Emerald et dorénavant, il ne pouvait plus reculer, aucune erreur ne lui serait permise si il voulait s’en sortir vivant et mettre un terme à ce combat avant que l’aube ne pointe à l’horizon.

Fort heureusement pour lui, ses derniers calculs lui avait indiqué qu'il disposait encore d’un laps de temps confortable avant l’irruption du soleil. Il aurait ainsi tout les latitudes dont il avait besoin pour prendre un avantage définitif sur son surprenant vis-à-vis.

Trouvant dans cette marge de sécurité, une forme de réconfort propre à affermir sa détermination, il figea son sourire difforme, n’ayant de toute façon que lui pour répondre aux répliques assassines de la louve. Profitant goulument de l’abondant sang lycan qui s’écoulait dans sa gorge, il renforçait son organisme au dépend de celle de la louve. Celle-ci cependant, et pour des raisons qui échappait encore au jeune damné, ne semblait pas spécialement souffrir de la perte de sang. Tant mieux pensa-t-il, car il n’aurait pas aimé qu’une simple hémorragie fasse pencher trop facilement l’équilibre des forces en sa faveur, il n’aurait pas aimé non plus devoir retenir ses mâchoire qui ne demandait qu'a se refermer plus encore, déchirant la chair jusqu'à atteindre l'ossature de la main.

Souriant toujours il ouvrit grand les doigts de sa main libre, tenant sa paume en direction du ciel, et d’un vif mouvement ascendant, vint se saisir du menton de son adversaire, pressant fortement de la paume vers le haut alors que se doigts se déployait loin de la commissure des lèvres, se refermant fermement sur les contours de la meurtrière mâchoire. Les deux monstres se retrouvaient ainsi presque immobilisés. L’un d'eux allait devoir rompre la chaîne de ce fragile équilibre et pour le moment Jed comptait sur la louve pour être la première à se lasser de cette version sanglante et brutale du bras de fer. Comme pour l’engager dans cette voie, il étala un peu plus ses doigts sur sa peau immaculée, titillant la base de la lèvre inférieure d'Emerald de son insolent petit doigt.


_________________

Citation:
Sa chair se fendit plus largement dans un bruit humide et glauque de déchirement, lui faisait arracher un sourire sadique qui cachait toute la douleur de cette périlleuse accension dans la bouche du vampire. Son plan n'avait pas particulièrement fonctionner comme elle l'entendait.. Mais bon, il fallait s'attendre aussi a une tel surprise face a une bête aussi curieuse. Peut-être se sentait-elle aussi l'âme charitable cette nuit ? Non, peu, même très peu probable. Son point se crispa un peu plus, ses muscles se tendit jusqu'a son épaule dans un rictus douloureux. Il fallait se dépêtrer de cette cage de chair, car plus vite elle se mettrait a la tâche, plus vite elle pourrait percer sa jolie petite chair pâle avec ses crocs.. Un délicieux frisson vint lui chicoter la colonne alors qu'elle ravalait sa salive, entrouvrant la gueule pour tenter d'attraper ce fichue petit doigt qui ne cessait de l'embêter. Glissant sur sa lèvre, elle pouvait humer l'odeur de son dessert un peu.. Comment dire.. Dur a croquer. Ce sale petit vampire ne pouvait surement pas se résigner a se laisser bouffer par le grand méchant loup.. Une idée loufoque lui traversa l'esprit, a la fois malsaine et presque amusante. Pourquoi ne lui montrait-elle pas le véritable grand méchant loup ? Si c'est ce qu'il voulait réellement.. Peut-être cela lui apporterait un certain avantage... Un avantage qu'elle ne pouvait pas prendre a la légère.

La jeune femme fermit les yeux en poussant un profond soupire, elle allait lui offrir ce qu'il voulait réellement et elle allait juger de sa bêtise un peu plus tard. Lorsque la louve rouvrit de nouveau les yeux, les crevasses d'ébène s'étaient allonger et amincies en deux lignes a peine distinctives, puis un sourire étrange étira ses lèvres.

- Alors petit insouciant.. On se promenne dans les bois alors que le loup y est ? On ne t'a jamais dit que cela pouvait être dangereux ?

Sa mains se referma un peu plus sur celle de Jed alors qu'un gémissement mi-humain se fit entendre. Son corps changea rapidement, la douleur était habituelle, le quadrupède s'était rapidement habituée a ce genre de changement morphologique. Les instincts prirent rapidement le dessus alors que sa masse terminait sa transformation dans un bruit de déchirement de tissues, laissant apparaitre une bête imposante et sombre au pelage abondant. Le lycan possèdait une musculature impressionante et absolument rien en commun avec la frêle et douce Emerald.. Enfin, frêle et douce, en apparence.. Sinon ce regard topaze a la fois effrayant et scintillant. Un grognement sourd se fit entendre alors qu'elle récupèrait son imposante patte de la gueule du vampire. Il voulait voir le grand méchant loup.. Et bien il allait fricotter avec son mauvais caractère... Et pour en avoir, il en avait tout un !


_________________

Citation:
Le regard du damné s’était figé lorsque les premiers mots furent entonnés. Sa prise sur la mâchoire se raffermit à mesure que son excitation s’intensifiait encore d’un cran tout comme se raffermissait la pression des mâchoires : Dangereux disait-elle ? Ses maxillaires s’activèrent latéralement pour labourer un peu plus la chair offerte à ses appétits, la langue venant laper le flux sanguins qui s’écoulait d’entre ses dents. Il espérait bien que le danger qu'elle avait à offrir serait à la hauteur de son orgueil, il n'en attendait pas moins d'un lycan.

Il n'eut pas le temps d'exulter plus sous l'effet de la promesse faite, qu’il sentit les os de sa main emprisonnée se fêler sous l’effet de la pression accrue qu'exerçait la poigne de son adversaire, qu’il sentit une force nouvelle s’opposer à celle de la fermeture de sa gueule, que ses yeux purent apprécier l’inesthétique métamorphose de l’ange en une créature velue et surtout démesurée, bien plus que ce qu’il aurait pu imaginer. Ses yeux s’écarquillèrent de surprise devant l’improbabilité de ce qui était en train de se produire. Comment une jeune femme si petite et gracile pouvait elle cacher une masse si gigantesque ? Il tenta vainement de relâcher la pression sur la patte du loup, de l’extirper d’entre ses crocs, mais c’était trop tard, l’énorme membre poilu lui disloqua la mâchoire dans un craquement sinistre, se dégageant d’elle même en déchirant joues, langue et lèvres.

Sa main broyée, se retrouvant prise dans un appendice incapable de préhension fut libérée et le vampire put ainsi bondir en arrière pour échapper à une possible première attaque. Médusé parce qu’il était en train d’observer et gravement meurtri, il se tenait en appuie ferme sur ses jambes, le bras droit pendant et la mâchoire grande ouverte, pissant un sang en partie lycan mais principalement vampirique.

Il se retrouvait ainsi privé de ses deux armes principales et soumis à la menace d’une terrible hémorragie qui risquerait de finir par l’affaiblir dangereusement. Jed, l’être conscient, était vaincu, son orgueil par contre et sa bête interne cependant, n’avaient pas dis leur dernier mot.

Le corps parcouru de lentes pulsations, ses épaules se soulevant et se rabaissant à cette même cadence, il détaillait son formidable adversaire, l’antithèse absolue de la frêle jeune fille qu’il était sous forme humaine, la parfaite incarnation de l’être malveillant qu’elle cachait sous son visage innocent : Un loup gigantesque, massif, au pelage sombre et aux dents impressionnantes, tout comme ses griffes d’ailleurs.
A leur vue, l’être de la nuit porta sa main valide contre le fourreau de sa dague, puis il se ravisa : Yamo était trop longue pour que son utilisation compense équitablement l’apparition des griffes du loup, même avec ses blessures il trouvait que faire usage d’une arme de ce calibre serait de la triche. Orgueil mal placé ? Sans aucun doute, mais c'est dans cet état d'esprit qu'il prit un temps de reflexion afin de rééquilibrer la balance. Il trouva et retroussa ses pommettes (Incapable de sourire, c’était désormais sa seule façon de signifier son contentement) pour relever sa main et fouiller la manche de son bras droit. Il en extirpa quatre aiguilles, échantillon de ces nombreux dards de lancer qui parsemaient intégralement sa tenue. Ceux qu’il tenait étaient faits d’acier, il en possédait en argent, mais encore une fois il s’était abstenu de s’en servir par souci d’équité.

Ainsi équipé, il observait tranquillement les mouvements du lycan, plaçant adroitement trois aiguilles entre ses jointures, coinçant la dernière entre son pouce et son index et amenant son bras invalide replié derrière son dos. Il était prêt désormais et d’un geste vif et précis il envoya fuser le dernier dard en direction de la patte avant-gauche du loup-garou, tandis qu’il s’élançait furieusement dans sa direction.

Il n’attaqua cependant pas de front, s’appuyant violemment sur le pied droit à moins d’un mètre de sa cible pour pivoter à 180° et s’élancer en arrière juste au dessus du dos de son adversaire, déployant son bras armé pour planter la pointe de ses armes de part et d’autre de la colonne vertébrale du monstre et lui labourer les chairs sous l’effet de sa propulsion et du mouvement descendant de son bras.

Il se réceptionna finalement derrière l’animal mais il n’en avait pas fini. Se rétablissant souplement sur son pieds droit, il replia vivement sa jambe gauche tout en fléchissant vers l’arrière avant de projeter vivement son pied droit devant lui.

L’appuie qu’il trouverait allait ensuite lui servir à se projeter à nouveau vers l’arrière et se réceptionner en position accroupie, très près du sol, la main levée, prête à servir pour une nouvelle attaque.


_________________

Citation:
La jeune femme ou du moins, ce qu'il en restait, ne put cacher sa jubilation lorsque le vampire se rendit compte de la complexité de la situation. Elle prit bien soins de graver ce visage bouleversé au plus profond de son esprit, alors que son corps tout entier terminait sa métamorphose. Une fois complète, la masse lupine poussa un profond grognement pouvant expliquer plusieurs choses.. Dont son éternel appétit ! Ses machoires claquèrent brutalement, les canines lui chatouillaient et elle mourait d'impatience de planter celles-ci dans le cou de sa victime. L'épaule était délicieuse chez les humains, alors pourquoi ne pas comparer avec celle des vampires ? Un sourire diforme apparut sur son visage bestial, ses petits yeux topaze ne quittaient pas sa victime, détaillant chaqu'un de ses mouvements et surtout et profitant de l'odeur du sang qui planait dans l'air... Odeur si délicieuse... Le lycan se mit en position offensive, ses membres recrocquevillés soutenant son imposante musculature, alors que ses babines se retroussèrent en un sourire dangereux, relevant le voile sur ses terrifiantes canines.

Le vampire avait bouger le premier.. Le lycan n'eu le temps d'éviter le coup, som imposante masse lui empêchant d'esquiver a sa guise, le dard vint se loger entre deux de ses griffes, évitant le nerf avec une chance étonnante... Mais ce n'était que le début de ce combat.. Oui daccord, son adversaire saignait abondamment et elle ne l'avait pas ménager, mais il fallait mieux donner les premiers coups... Et le dernier, tant qu'à y être tient ! Mais le dernier coup était encore loin et aucun des deux adversaires ne connaissaient celui qui allait le donner... Même si Emerald ne voyait qu'une seule personne pour achever cet être a la chair si délicieuse... Et c'était elle. Le lycan se préparait a foncer sur son gibier, mais l'être suceur de sang la devanca et lorsqu'elle allait planter ses crocs dans sa clavicule, son petit lapin bondit... Sa colonne recut les dards avec une puissance impressionnante pour un estropier et le lycan décida alors de jouer plus durement avec son petit jouet... La bête tourna sur elle-même, les aiguilles bien pointer dans ses nerfs lui empêchait de bouger a sa guise. Ce sale petit ver de terre allait payer ! Aveugler par son appétit, elle déplaca tout le poids de son corps sur ses membres arrières qu'elle relacha lorsque sa proie heurta le sol, portant vers lui toute sa masse, la gueule entrouverte et les griffes premières...

Le lycan toucha le sol tout près de sa victime, la gueule toujours entrouverte pour lui éviter de perdre du temps lorsque ses crocs arriveraient a son niveau, tout près de l'épaule. Tout son corps se tourna, entourant le vampire de son imposante masse, sa gueule venant se placer au niveau de son cou. Si près, qu'il aurait surement put sentir son souffle a la fois chaud et glacial au creux de sa clavicule. S'il ne bougeait pas, la partie était terminer... Et dieu qu'elle souhaitait qu'elle le soit lorsqu'elle vint pour planter ses canines dans la chair si tendre de sa gorge...

_________________

Citation:
Un tremblement du sol suivi la réception du vampire alors qu’il voyait l’effroyable créature atterrir juste devant lui dans un mouvement effectué avec la vitesse et la précision d’un serpent. Le roulement des muscles, la torsion des articulations de cette masse musculeuse couverte de poils offraient un spectacle dantesque, monstrueux de beauté sauvage. Un tableau qui démontrait ostensiblement au damné à quel point il n’était qu'insignifiant face à une telle force de la nature.

Cependant, bien loin de le terroriser, ce constat l’excitait, le faisait bruler intérieurement d’une vive envie de surmonter ce défi, de se prouver qu’il n’avait développé encore, que les prémices de la puissance qui pouvait être sienne. Ses iris rouge virent leur éclat s'intensifier à mesure que sa détermination se renforçait, tout son corps se vit parcours d'un frisson de plaisir alors que dans sa tête résonnait une décision qui flamboyait comme un fanal : Il vaincrait la bête !

Mais d’abord il allait devoir éviter de se faire croquer. La créature lui bloquait le vue de toute son immensité velue alors qu'elle étalait ses pattes de chaque côtés de son adversaire et que dans un même geste, d’une vivacité surnaturelle, elle balançait son horrible mâchoire pour venir lui happer l’épaule.

Aucun temps de réflexion n’était permit, il fallait réagir ou mourir. C’est ainsi que Jed se projeta sur son coté gauche, juste à temps pour sentir l’étau meurtrier claquer dans le vide, à quelques centimètres de sa peau.

Ainsi élancé, il prit appuie sur sa main saine et se rétablit par une rondade arrière, avant de se projeter sur sa droite pour esquiver la très probable réaction du monstre. Dans ces mêmes mouvements, il glissa sa main le long de sa manche droite pour en extirper deux nouveaux dards, qu’il lança en direction du museau et de l’épaule lycanne, l’un d’eux était en argent mais sur le coup il se moqua de l’équité, il avait besoin de temps pour préparer une nouvelle attaque tout comme il avait besoin de temps pour penser à ne pas tricher.
Et du temps, il savait ou il en trouverait…

Esquivant toujours les attaques du loup par des bonds à la souplesse éprouvée, il se dirigea subtilement vers le chêne qui surplombait la scène de combat, jusqu'à se retrouver dos au tronc. De là, il y prit appuie pour se projeter contre son adversaire, réalisant un saut en cloche, pour frapper une fois de plus la colonne vertébrale adverse. Seulement cette fois-ci, il y pesa de tout son poids, fléchissant genou et mollet comme un ressort afin d’effectuer un bon prodigieux qui lui ferais atteindre les branchages.

Depuis sa cachette, qu’il espérait sûr en ayant tablé sur le fait que le lycan ne savait pas grimper aux arbres, il bondit à nouveau, escaladant le vénérable végétal pour atteindre son sommet et s’emparer de trois nouveau dards d’aciers qu’il positionna comme précédemment dans son poing. Ainsi préparé, il baissa le regard, bien qu'incapable de juger la position de son adversaire, il l'évalua près du tronc, juste en dessous de lui, et il s’élança dans un bruissement de feuilles, courant à la verticale entre les branches pour frapper de son poing à l’aveugle, de toute la puissance dont il était capable.


_________________

Citation:
L'écho creux de sa gueule claquant dans le vide résonna un moment dans sa tête, la désarmant pendant une minime fraction de seconde, alors qu'elle avalait son surplus de salive. Le gout fictif du sang s'était installer dans sa bouche alors qu'elle espérait rencontrer intimement la chair du vampire... Pouvoir planter ses canines dans la tendre peau de la créature, sentir la vague de son fluide vitale lui imbiber les lèvres et lentement glisser dans sa gorge alors qu'elle lui aurait arracher le muscle de l'épaule d'un coup puissant.. Mais il fallait croire qu'elle devait encore patienter pour le dévorer.. Encore attendre.. Toujours attendre.. Quand allait-elle pouvoir bouffer ce petit lapin ? Ce saleté de petit lapin emmerdant.. Qui venait d'ailleurs de sortir un fin petit objet brillant de sa tunique et par la clarté de son métal, elle put de suite distinguer l'arme en question... De l'argent... Sa surprise fut brève, non par parce qu'elle en avait particulièrement peur, mais bien parce que ce métal en question rendait sa race complètement malade. Eux, les lycans, ne pouvait pas le supporter et leurs blessures causer par l'argent prenaient beaucoup plus de temps a se cicatriser. Ce petit vampire inculte connaissait au moins la faiblesse de leur clan.. Cela rendait cette partie plus corcé et bizarrement encore plus amusante qu'elle ne l'aurait cru... Son adversaire ne se gêna donc pas de profiter de cette faiblesse et de lui jeter ce petit filet d'argent qu'elle n'eu le temps d'esquiver complètement, le métal lui brulant l'épaule d'une vive douleur... Recevant le second dard directement dans le cou, tout près d'un nerf principale. C'était tout un coup de chance ! Il fallait au moins l'avouer ! Mais il revenait tout droit se jeter dans la gueule du loup et ce n'était pas seulement une manière de parler... Le petit lapin filait tout droit vers son prédateur, mais tout juste alors qu'elle allait entrouvrir la gueule pour acceuillir son inviter si gentiment offert.. Ce maudit vampire passait au-dessus d'elle en un bond, ne se retenant pas non plus ce coup-ci pour lui lancer ces fichus dards qu'elle recut de chaque côté de sa colonne, évitant le nerf principale. Un peu plus et la lycanne commencait a penser qu'il voulait la tuer.. Mais bon, c'était une idée ridicule.. Non ? Comment pouvait-elle perdre face a cette créature incapable ? Il était vrai qu'il avait légèrement remonter dans son estime, mais il n'en restait encore qu'un sale vampire suceur de sang.. Et il fallait avouer.. Qu'elle y tenait beaucoup a son sang...

Certes, la lycanne ne manqua pas une demi seconde des enchainements du vampire jusqu'a l'imposant arbre ou elle devina immédiatemment ses intentions.. Il allait y grimper et tenter de s'y cacher. Mais que croyait-il ? Qu'elle n'était pas capable de grimper a un arbre ? Non mais comment pensait-il qu'elle y avait grimper quelques heures plus tôt ? En volant ? Un petit sourire narquoi se dessina sur le visage de la bête, se fiant toujours a son odorat pour connaitre tous ses mouvements. alors qu'elle, elle avait disparue de sa vue en bas... Il n'y avait plus aucune trace de l'immense canidé alors que le vampire dégringolait de l'arbre, le point dressé... Puis, un coup de vent.. Et un souffle chaud sur la peau froide de son agresseur.. Un regard brillant, un sourire malin et cette jungle émeraud qui virvoletait lentement dans la brise du vent. La jeune femme avait contourner l'arbre rapidement en reprenant sa forme humaine, agrippant fermement la tunique de Jed pour le déséquilibrer et dans leur chute, vint placer son corps sous celui de la lycanne, lui offrant une vue sur sa totale nudité pendant qu'elle agrippait son cou de sa mains droite. Une fine goutte de sang glissant le long de son bras.. Aguichante.. Odorante.. Sa bouche approcha l'oreille de l'homme et elle put lui susurrer langoureusement :

- Dans ce monde.. Certains naissent pour être dévorer... Et d'autre pour l'être.. Et toi.. Je comptes bien te dévorer que tu sois d'un clan ou de l'autre !

Et ses lèvres se plaquèrent a son cou pour l'embrasser et ensuite y appuyer les crocs, noyer dans son odeur.

_________________

Citation:
La pesanteur, la vitesse et la force surnaturelle propre aux vampires. Ces trois éléments s’étaient mués en une seule action, un seul geste dont l’intensité promettait d’être phénoménale si jamais il touchait au but. La cible était malheureusement invisible pour le moment, toute masquée qu'elle était par un épais couvert végétal. Cependant, ce désagrément fut négligé ouvertement par le prédateur, tant il était aveuglé par l’excitation et l’orgueil.

Grossière erreur, car alors qu’il émergeait de la dernière strate des branchages, il eut la surprise de découvrir une scène vide d’adversaire. Une stupeur qui ne lui laissa pas le temps de se repositionner correctement pour se réceptionner dans les règles de l’art ; un manque qui se révéla superflu car à cet instant même, selon une chorégraphie à la précision diabolique, une masse émeraude vint le frapper en plein flanc, le projetant avec une violence inouïe contre le sol dur, l'élançant douloureusement au niveau de son bras meurtri tandis que son épaule gauche se fêla sous l’impact. Une nouvelle blessure venait s'ajouter à la collection déjà importante qu’il avait accumulé depuis sa rencontre avec la sauvageonne.

Son épaule ne fut d’ailleurs pas le seul dommage collatéral de l’impact : sa tunique s’était largement déchirée sous l’effet de la poigne de la jeune fille, dévoilant ainsi son torse de marbre à la musculature parfaitement entretenue, les dards qui armaient son poids, quant à eux, s’étaient vus éjectés quelques mètres plus loin, le désarmant sans que cela ne le chagrine car un bref coup d’œil appréciateur lui permit de se rendre compte de l’apparence humaine qu’avait pris la louve.

La situation ne le permit toutefois pas de profiter de la vue, car une poigne d’acier se referma bien vite sur sa gorge, le gardant maintenu au sol sans qu’il ne puisse réagir : il était impuissant et considérément vaincu. Inacceptable pour le vampire qui vit son attention se focaliser sur le bras nu de son interlocutrice, observant le lent écoulement d’une goutte de sang, l’enivrant de son odeur au bouquet exaltant. Déchiré par son excitation, il planta ses iris rubis dans les topazes d’Emerald, la fusillant de la sauvagerie malsaine qui le brulait de l'intérieur. Celle-ci ne se laissa cependant pas hypnotiser par cette preuve tangible de rage contenue, s’échappant bien vite pour venir susurrer une provocation à son oreille, donnant naissance en lui un intense frisson d’excitation intensifié encore par le contact que des lèvres gourmandes venaient de s'autoriser pour gouter à la chair de la gorge vampirique.

En réaction, sa joue se plaqua sous l’oreille de la prédatrice, les lèvres meurtris du damné s’étirant pour laisser s'exhaler un souffle à la chaleur vénéneuse ; des paroles auraient pu sortir de sa gorge, mais l’état de sa mâchoire ne leurs aurait pas rendu grâce, il se contenta donc de garder le silence, décidé à répondre a la provocation par des actes.

Lorsque qu’il sentit les crocs se presser contre sa peau nacrée, sa réaction ne se fit pas attendre : sa main gauche vint agripper l’une des fesses nue de sa tortionnaire, perçant la peau de ses ongles avant de la griffer lentement dans un mouvement glissant, les trainées rouges débutèrent à la base intérieur pour s’arrêter après avoir atteint le sommet du généreux globe de chair, ainsi juché, la pression des doigts s'accentua, enfonçant davantage dans la fibre musculaire. Ce geste ne fut cependant que le premier de toute une cascade de réactions : ses genoux se replièrent et, levant ses cuisses à la verticale il emprisonna celle de la lycanne entre les siennes ; enfin son corps se cabra légèrement tandis que sa nuque pivota pour porter ses propres crocs contre la chaire laiteuse de la si délicieuse chasseresse, perçant lentement l’épiderme.
Il était parfaitement prêt maintenant, prêt à se repaitre de cette créature si délicieuse : d'absorber la livrée de sang dont il allait avoir besoin pour se régénérer, de rendre à la joueuse la monnaie de sa pièce et d'assouvir ses plus bas instincts de créature maudite.

_________________

Citation:
De toute cette chaine de mouvements, il n'y en a qu'un seul qu'elle put distinguer a la perfection... Celui ou ce sale petit cloporte s'autorisait a gouter la peau si tendre de sa gorge... Se souffle qu'elle pouvait si agréablement sentir sur sa nuque, la chaleur de sa bouche se poser dans son cou, l'étrange sensation que produisait son bourreau alors qu'il plantait ses crocs dans son épiderme. La jeune femme se mordit la lèvre inférieur, retenant un soupire d'extase face a ce retournement de situation.. Des plus amusant ! Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors que son coeur se mettait a danser dans sa poitrine. Le vampire aurait sans doute put facilement détailler toute cette vie qui lui martelait le torse, chose qu'il n'avait surement pas.. Mais le résultat de cette dance n'avait pas naquis de la peur, mais de l'exitation qu'elle portait a ce moment. Ce moment ou elle se retrouvait presque proie a ce minable petit prédateur. Presque, soit dit en passant, car même si cela lui couterait la vie, elle ne pourrait jamais ce rendre a l'évidence qu'il l'avait battue.. Bien que la partie ne soit pas encore terminer... Et qu'elle comptait bien la gagner, quite a perdre quelques gouttes de sang..

Son bassin vibra légèrement sous l'étreinte passionné du prédateur, elle ne pouvait a peine bouger et cela l'énervait un peu. On ne pouvait pas mettre un animal sauvage en cage, pas plus qu'on ne pouvait le dompter.. Mais ses crocs ne cessaient leur ascension dans son cou et il fallait qu'elle réagisse.. Bien que cela allait être ardue dans cette position, de plus qu'elle ne pouvait pas faire de faux mouvements avec ce maudit vampire accrocher a sa peau. Il fallait répondre vite avant qu'il ne commence l'inévitable.. Ses mains ne se firent pas prier et commencèrent a chercher quelque chose a labourer, chose qu'elles trouvèrent plutôt interressantes a toucher... Ses doigts glissèrent sur les muscles maintenant nus du vampire, les détaillant avec une habileté presque sensuelle alors qu'elle ne pouvaient malheureusement pas les voir. La jeune louve se laicha les lèvres, avide de pouvoir en profiter un peu plus et d'y planter ses crocs. Son index vaguabonda jusqu'a son mamelon qu'elle aguicha du bout de celui-ci jusqu'a ce qu'il devienne dur, puis elle planta sans restriction ses ongles dans la chair de son muscle, un petit sourire malsain sur les lèvres.

- Même avec mon sang dans ton corps.. Tu ne pourras jamais me dominer..

Son souffle était a peine perceptible et la température de son corps ne cessait de grimper dangereusement, s'élevant presque aussi vite que son exitation qui allait toucher son zenith d'un moment a l'autre. Son sang bouillonait dans ses veines et elle dut entrouvrir la bouche pour prendre une bonne bouffée d'air qui eu résultat de la calmer légèrement. Cette sensation était a la fois cruelle et tellement agréable.. Cette sensation de se faire voler quelque chose de précieux appartenant a son corps, a son être, elle jubilait presque déja a se faire ainsi violer de la sorte.. Même si d'un sens, cela allait contre ses principes moraux.. Mais l'un de ceux-ci n'était justement pas de gouter a plusieurs fruits défendus ? Et cette situation en était particulièrement un exemple... Un frisson lui parcoura l'échine alors qu'elle put de nouveau sentir de nouveau une bouffée de chaleur caresser sa peau deja brulante et toute son épiderme ne put se retenir de réagir en vague face a cet assault de son bourreau. Comment ce sale petit insect arrivait-il a la paralyser de la sorte ? Comment faisait-il donc pour jouer avec ses exitations ? Sa mains se crispa un peu plus dans la chair de son pectoral, enfoncant encore un peu plus ses ongles dans son muscle si bien dessiné. Hmm quel gachis faisait-elle.. S'en était presque triste de réduire ainsi a néant ce magnifique chef d'oeuvre. Son bas-ventre ondula de nouveau entre les cuisses du vampire, se rappelant qu'elle était toujours prise au piège. La louve poussa un petit soupire vaincue en fermant les yeux et ne fit qu'attendre que le prédateur ne creuse jusqu'a trouver ce qu'il cherchait.. Car de toute facons, elle pouvait bien attendre un peu avant de le dévorer... Non ?


_________________

Citation:
Comment décrire l’étendue du plaisir qui se répandait actuellement dans les chairs du vampire ? Par l’usage de tous les superlatifs imaginables sans doute. L’instant présent se révélait être un pur moment de délice désormais. Il sentit la peau de son adversaire se déchirer lentement sous la pression de ses crocs acérés, les premières perles de sang s’extraire de la chair meurtrie pour se faire cueillir au bout de sa langue, lui fournissant ainsi la matière d'œuvre nécessaire à son corps brisé pour reprendre de la vigueur. Mieux encore, il sentait le corps de sa captive vibrer avec empressement sous l’effet des battements furieux de son cœur, il sentait sa chair s’échauffer contre lui, contre sa fraicheur de mort-vivant, si la première réaction pouvait être causé par la peur de s'est ainsi faites avoir par la souplesse de son ennemis, l'autre ne pouvait être que le reflet de son excitation. Qui aurait cru que cet affrontement connaitrait un tel pic de sensualité vampirique ?

Malheureusement la situation n’était pas parfaite, sa blessure l’empêchait de mordre comme il avait l’habitude de le faire, il devait se contenter d’enfoncer profondément ses crocs avant de les ôter pour laper le fluide écarlate tant désiré. Il se faisait l’effet d’agir comme un chien et cela ne lui plaisait guère, un détail cependant, gâchant à peine la saveur de son repas. D’autant plus que sa victime commençait à se débattre, cherchant à se libérer d’un mouvement de bassin. En conséquence de quoi, il l’a sentit s’écraser contre son bas ventre, dont l’appendice se révélait étrangement flasque malgré l’excitation qui le traversait : en effet, son sang était trop sollicité par son besoin de régénération cellulaire pour se permettre de se concentrer dans une zone aussi futile. Et cela n’était pas près de changer car malgré son échec, la petite louve avait encore de la ressource. Effectivement, dans un mouvement qui lui permit de dérober son appétissant petit cou aux lèvres gourmandes de son adversaire, elle se mit à parcourir son torse d’une main, semblant jouer avant de finalement imiter Jed en plantant ses doigts assassins dans la chair de son torse… une nouvelle blessure venait de s’ajouter à sa collection déjà bien vaste, gonflant plus encore son appétit et la bestialité qui dominait son esprit. Sa réaction ne se fit, d'ailleurs par attendre, il se cambra vers elle, la forçant à plonger sa main plus profondément encore dans sa chair tandis qu’à nouveau ses crocs venaient crocheter la gorge lupine. Il cherchait cette fois, sa veine jugulaire, la brutalité et la précision de son geste se vit, de plus, renforcer par la remarque de son gouter.

Cette seconde attaque provoqua d'ailleurs une jolie giclée de sang lycan dans sa gueule, lui permettant de s’abreuver d’une généreuse lampée, la faisant lentement glisser dans sa gorge avant de sourire. Sa mâchoire retrouvait peu à peu ses fonctions, ne l’autorisant toujours pas à mordre efficacement mais lui offrant malgré tout la possibilité de s’exprimer convenablement :

- « Qui te dis que je cherche à te dominer ? Tout ce qui m’importe, c’est de me nourrir de toi… »

Une tout petite morsure suivi cette déclaration à la langueur envoutante, un effort monumentale pour enfin la déguster comme il se doit, à petite lampée malheureusement, sa mâchoire ne pouvant plus développer sa puissance habituelle.
La lenteur imposée par son état ne l’embêta guère cependant, au contraire même, cela lui allait très bien, il pouvait ainsi profiter pleinement de chaque livrée sanguine qu’il parvenait à récupérer à son compte, les dégustant comme le ferait un œnologue avec un grand cru.
C'est ainsi qu'il perdit toute notion de la réalité, complètement enivré par la puissance euphorique du met qu’il était en train de savourer, la pression sanglante de sa main valide au sein du fessier de la lycanne se relâcha lentement sous l'effet de l'apaisement que lui procurait son office. Cependant ce n’était pas le cas de la pression de ses cuisses qui se voyait amplifiée par la hausse de température du corps de la jeune fille, température dont l’effet le plus violent se faisait ressentir au niveau de sa poitrine percée, la chair en ébullition diffusant ainsi sa chaleur au cœur même de l’organisme vampirique.

_________________

Citation:
C'était un tableau magnifique, la belle se faisant dévorer par la bête. Cela aurait sans doute été un jolie conte, si la belle ne se trouvait pas a être en fait aussi un monstre aussi sanguinaire que lui. Certes.. La jeune femme ne put que gémir face a son incapacité devant le vampire. Daccord, il l'avait eu.. Mais cela n'envisageait pas le moins du monde qu'il avait gagner.. Et on était très loin du compte.. Pourtant, une sensation douloureuse lui prenait la tête, bien qu'elle n'avait pas particulièrement gagner et qu'il n'avait pas particulièrement perdu, elle ne prenait pas moins cette situation comme une victoire en soi... Et cela l'enrageait au plus haut point. Pourquoi un abruti de la sorte osait-il lui voler de son sang ! Comment pouvait-il lui dérober un liquide qui lui était si précieux ? Le lycan resserra son emprise sur le muscle du vampire, immobiliser par ses crocs dans sa gorge, elle ne pouvait rien faire de mieux... D'autant plus qu'en l'absence de ce liquide carmin, elle perdait rapidement ses forces et a ce rythme, elle tomberait bien vite dans les vapes si elle ne faisait rien pour empêcher cette foutue sangsue de la bouffer... Soudainement, un éclair malsain traversa son regard et un sourire naquit doucement sur ses petites lèvres rosées.

- Heureuse de te l'entendre dire chéri.. On a au moins un bon point en commun...

C'était sa dernière chance.. Si cette tentative ne fonctionnait pas.. Qui sait si elle rouvrira de nouveau les yeux.. Emerald fermit les yeux lourdement, tentant de concentrer toutes ses forces restreintes dans un unique et même but.. Reprendre sa forme bestial... Chose qui s'avèrait particulièrement difficil.. Mais n'était-elle pas l'alpha des crocs sanglants ? N'était-elle pas l'un des plus puissant lycans sur ces terres ? Allait-elle réellement se laisser battre par une sale vermine en son genre ! Il en était hors de question ! Alors le jolie petit ange se changea en la bête qu'elle était et qu'elle avait toujours été.... Elle reprit de nouveau cette carrure impressionnante, ses fins traits se transformant en muscles puissants, sa tendre bouche devenant gueule dans un craquements sourd et répugnant. Elle n'allait pas se laisser faire par cette sale petite vermine.. Elle allait se battre.. Quit a tomber d'épuisement. Elle allait lui montrer qu'elle était un lycan craint et respecter par ses pairs. La louve donna un violent coup de tête, bien décider a dévorer le petit chaperon rouge, retirant par la même occasion les canines du prédateur de sa gorge. Il était en position de faiblesse sous toute cette masse de bestialité qui ne coopérait que dans un seul but.. Se nourrir aussi....

Emerald plongea ses yeux topaze dans ceux du vampire, un sourire tracé sur ses lèvres alors que lentement, elle sentait toutes ses forces la quitter.. Mais il fallait se battre, encore un peu.. Mais il fallait se rendre a l'évidence, il lui avait voler une quantité impressionnante de sang et elle n'allait pas tarder a s'écrouler. Alors, comme le temps la pressait, le lycan décida d'entamner toute suite son repas.. Mais lorsque la gueule s'entrouvrit pour venir entourer la tête du jeune vampire, la bête fermit les yeux dans un dernier coup d'énergie, puis s'écroula sur sa proie... La gorge encore dégoulinante de sang qui roulait le long de son poil..


_________________

Citation:
L’instinct humain de Jed s’était totalement évanouis au cours de cette curée, si bien que la situation devenait très dangereuse pour la louve. Le vampire ne stopperait pas son repas tant qu’une seule goutte de sang circulerait encore dans son organisme. Sa faim était dévorante, son corps en demandait trop, et son âme avait été définitivement enchaîné par l’excitation qu’il ressentait.
Si bien qu’alors que sa mâchoire retrouvait ses forces premières, il se permit de se faire plus goulu, de boire avec avidité ce délicieux sang épicé et relevé en saveur qui caractérisait tant les lycans, celui-ci en particulier était exquis, une touche légèrement plus sucrée, une saveur envahissante qui restait longuement en bouche, qui prenait de l’ampleur et l’enivrait de son exceptionnelle richesse.

Lentement chacune de ses blessures se régénéraient, sa force lui revenait, et sa domination se faisait plus forte alors que son corps se pressait plus étroitement encore contre celui, d’apparence si gracile, de son festin. Il fut d’ailleurs excité plus encore par la réponse d’Emerald à son pique, l’assurance de son ton le fit sourire intérieurement alors qu’il avait la certitude de maitriser complètement la situation.
D’ailleurs, comme pour le lui rappeler, il amena sa main nouvellement régénérée sur le visage de la jeune fille, étalant lourdement ses doigts contre sa joue, le pouce sous son nez, l’index et le majeur encerclant son œil alors qu’il pressait et accentuait encore sa vitesse d’absorption sanguine. Malheureusement il dû se rendre compte que la situation était loin d’être sous son contrôle absolu, sa proie était encore capable de surprise et alors qu’il la pensait trop affaiblis pour réaliser un tel exploit, il l’a senti se transformer à nouveau contre lui.

Stupéfait, il ne se laissa pas prendre de court pour autant, tentant de s’agripper à elle pour que sa gorge ne s’échappe pas à la pression de ses mâchoires au moment de l’expansion, un réflexe qui aurait pu l’aider s’il n’y avait pas eu cette main, plongée dans sa poitrine qui le maintenait à distance. Ainsi il fut forcé de relâcher son étreinte, de se retrouver dominé par cette immense masse de poils et de muscles contre lequel il ne pouvait rien dans sa position. Il s’était fait avoir, une fois de plus mais un détail empira sa situation, la grosse patte griffue du loup était profondément enfoncée dans sa chair, et il senti plusieurs de ses côtes se briser sous l’effet de sa puissance, sa poitrine s’ouvrant largement, lacérée par les griffes du monstres.
La blessure était terrible et achevait encore plus prononcément l’état de soumission ou il se retrouvait réduit.

Lorsque leurs deux regards se rencontrèrent, les choses furent claires pour le prédateur : il allait mourir. L’immonde gueule garnie de croc s’ouvrit lentement devant son visage, laissant une haleine chaude et pas forcément désagréable lui inonder les narines. Incapable de réagir, il tenta malgré tout de se débattre pour échapper à son destin, fouillant de la main son pantalon pour s’emparer de ses dagues… quand un miracle survint. La bête s’écroula brusquement sur lui, inanimée.
Jed cru d’abord à une fourberie, une nouvelle façon de jouer afin d’aiguiser l’appétit du monstre, un bref instant de répit et peut-être une chance de monter une défense efficace... mais il fut bientôt clair que cet affaissement ne cachait aucune sournoiserie : l’immense masse se réduisait, les poils disparaissaient sous la peau immaculée de la lycan qui reprenait forme humaine.

La transformation en loup avait dû l’épuiser fortement, et il lui paraissait évident que la transformation inverse était trop couteuse pour pouvoir être utiliser à des fins de ruses, pas dans l’état ou elle devait être.
Ainsi, elle avait succombé au manque de sang, elle s’était évanouie juste avant l’hallali, sauvant le jeune homme in extremis de la funèbre conclusion qui se profilait. Le vampire poussa un soupire de soulagement, il avait eu très chaud.

Cependant il n’était pas sauvé pour autant, cet interlude l’avait mené à stagner bien plus que de raison dans cette plaine, l’aube poindrait bientôt et sa monture ; il vérifia tout de même d’un bref coup d’œil pour confirmer sa supposition, s’était enfuit. Il lui fallait se trouver une cachette de ténèbres rapidement, et ceci à une distance suffisante pour que la louve ne puisse pas retrouver sa trace une fois réveillée.

Il se releva donc, poussant négligemment le corps de la jeune fille aux cheveux d'émeraude, l’observant un instant, songeant à la tuer… mais aussi étonnant que cela puisse paraitre il balaya l’idée. La belle était tombée dans les pommes, le danger immédiat était écarté et tous le sang que le vampire avait absorbés lui assuraient une régénération suffisante pour que la bête assoiffée puisse être à nouveau domptée par l’humain qui sommeillait au fond du vampire. Cette transition s’était faite sans heurt, presque instantanément, comme si cela avait été naturel, comme ci cette bestialité malsaine n’avait été réveillée que pour protéger le jeune damné d’un adversaire bien trop puissant pour lui.

Bien loin de ce genre de considération, il sembla tout de même judicieux à l’hémophage de vider un peu plus sa proie, afin de retarder un peu plus son éveil et l’affaiblir suffisamment pour qu’elle ne soit pas tenter de se lancer à sa poursuite en plein jour. Il ne devait prendre aucun risque, aussi se pencha-t-il à nouveau pour s’abreuver du sang du corps inerte, se répétant mentalement de n’absorber que deux lampées.
Une répétition nécessaire car il se doutait qu’une fois ses crocs plantés, il aurait toute les peines du monde à s’empêcher de la vider.
Il absorba trois gorgées et la moitié d’une autre…

Finalement, Il prit encore un peu de temps pour adosser le petit corps nu contre le tronc de l’arbre qui avait servit de décor à leur joute, puis lui jetant un dernier regard, il pensa à ce qui venait de se passer entre eux. Son coté sombre qui s’était exprimé, qui avait pris le contrôle de ses gestes… il en frissonna de terreur… de ce qu’il avait été capable de penser… et d’avoir ressenti tant de plaisirs…
Cependant, alors qu’il détaillait le visage aux paupières closes, il ne pouvait s’empêcher de ressentir aussi une certaine fierté, il ne l’avait pas tué, il ne l’avait pas vidé, même si la bête avait pris le contrôle, c’était lui-même au final qui avait décidé de l’issue : il avait eu assez de force pour ne pas commettre d’irréparable, et cela, malgré tout, ne pouvait être qu'une bonne chose.

C’était une constatation positive bien faible en comparaison du négatif qu’il devait en tirer, mais il se jura de faire s’épanouir un peu plus le coté positif, d’en extraire une force à l’avenir afin de ne jamais se laisser aller à n'être rien de plus qu'une bête.
L’air déterminé, il détacha finalement son regard de la vision de la sauvageonne endormie, s’éloignant lentement avant de disparaitre dans la nuit et se mettre à courir avec bien plus de vélocité, cherchant une anfractuosité ou se cacher avant l’arriver de l’aurore assassine. Une anfractuosité de ténèbres, du même genre que celle ou il comptait bien terrer son démon intérieur.


Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Lun 26 Jan - 20:28 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Crocs et griffes (PV Emerald) (Terminé)'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    etheria Index du Forum -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Voici les logos des Partenaires des Comptines d'Eckmül Votre logo ici ? Cliquez !
Si vous trouvez que le cadre du forum est trop petit, maintenez la touche Ctrl enfoncée puis avancez avec la molette de votre souris .
Les illustrations et textes présentés sur ce site sont ©. Ils sont exposés pour promouvoir le travail des auteurs. Tous les documents présentés sont l'exclusive propriété de leurs auteurs, éditeurs, ayant-droits et autres titulaires de droits divers. Je m'engage à retirer tout document litigieux sur simple demande de la part des personnes mentionnées ci-avant. © MC PRODUCTIONS / ARLESTON / TARQUIN / MOURIER / NIEUDAN
Cliquez ici pour voir les crédits complets.

Powered by phpBB © 2001, 2017 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. (All rights reserved.) and Rebuilded by RenArt .
Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | Contacter Webmestre Traduction par : phpBB-fr.com